Carnet de cave

Domaine de Nalys : une langouste ou un chèvre se disputent la compagnie du blanc 2014

domaine de NalysChâteauneuf-du-Pape est réputé pour ses vins rouges ; avec 10% de la production, les blancs, méconnus, rivalisent pourtant en élégance avec les plus grands de l’hexagone. Bus dans les 2 à 3 ans, ils s’accordent aux viandes blanches (veau), volailles et poulardes aux sauces crémées. Sur des millésimes un peu plus âgés, on optera pour des crustacés (homard, langouste, araignée de mer), un foie gras poêlé, des champignons comme les girolles en persillade, des cèpes et quelques plats truffés. Le domaine de Nalys, propriété de Groupama, cultive les 13 cépages autorisés sur l’appellation. Ce blanc 2014 est composé de grenache blanc (63%), roussanne (18%), clairette (15%), bourboulenc (2%) et des rares cépages piquepoul et picardan (2%).
Comme écrit le guide Hachette des vins 2016, « A assemblage complexe, vin complexe ? Pas toujours, mais c’est bien le cas ici », ce vin dégage un nez minéral et iodé avec beaucoup de volume en bouche, une fraîcheur soulignée par quelques touches salines et d’agrumes (citron). Vous servirez ce blanc à la robe très pâle bien frais, à 12°C et, outre les suggestions mentionnées ci-avant, il fera merveille avec des fromages de chèvre voire un comté. Si vous souhaitez le garder, ce vin bien élaboré, hibernera en cave dans des conditions idéales jusqu’en 2019-2020.

Domaine de Nalys blanc 2014, cuvée classique, aux environs de 20 euros chez les cavistes.

Abonne-toi à la newsletter

Marseille

Loury en vente. Il a 74 ans et a consacré 54 années de sa vie à la cuisine et à son restaurant. Loin de l’écume ambiante, Loury a incarné la lame de fond de la cuisine traditionnelle provençalo-marseillaise avec la soupe de poissons, la bouillabaisse et autres pieds-paquets. A regrets, le restaurant du 3, rue Fortia (1er arr.) a été mis en vente. Il est urgentissime d’aller y déjeuner ou dîner, pour ne rien regretter.
• Infos au 04 91 33 09 73

Farinette c’est fini. Quatorze mois plus tard, la boulangerie de Manon et Etienne Geney tire le rideau. « Nous avons vécu une année compliquée et la hausse globale des coûts, énergie et matières confondues, a fragilisé notre modèle économique, explique Etienne Geney. Nous n’avons pas voulu fragiliser la Maison Geney voisine et on a pensé qu’il valait mieux tout arrêter ». En dépit de cette annonce, l’équipe vient de terminer une série de tournages pour la « Meilleure boulangerie de France » (M6) et le couple Geney enfonce le clou : – On y a mis tout notre cœur, on n’a proposé que du bon pain, on a fait de gros progrès et on ne retire que du bien de cette expérience ». Toujours propriétaires du nom Farinette qu’ils ont déposé, les Geney attendent que « le temps passe » et promet : « On reviendra mais on ne sait pas quand ». Fermeture le 4 février 2023.

Marrou à Saint-Barnabé. Porté par le succès de ses implantations au Prado, à Castellane et à l’opéra, Marrou ouvre un espace traiteur-pâtisserie à l’entrée de la galerie Saint-Barnabé Village (95, rue Montaigne, 12e). Il sera possible de déjeuner sur place et de profiter du salon de thé à toute heure de la journée. Une terrasse et des places en salle sont annoncées. Les Marseillais de boboboom signeront la déco et le style de l’enseigne.

 

Suis-nous sur les réseaux