Magazine

Avec Rocco, c’est le retour au bercail pour Jean-Pierre et Yvan

Retour rêvé, retour avéré. Le duo Jean-Pierre et Yvan est revenu à Saint-Rémy-de-Provence. Mi-restaurant, mi-pizzeria, le Rocco tient son nom “d’un petit chat que nous avions et qui a rejoint Raoul, un autre chien que nous avons perdu” confesse Yvan Gilly. Le binôme a fondé puis conduit l’Aile ou la Cuisse de 2005 à 2011 dans cette même rue de la Commune ; l’aventure s’est poursuivie ensuite à Marrakech, au Maroc, avec “le Coin caché”, le country-club de la ville et puis il y a eu Nîmes, avec Raoul, un bistrot bon teint qui a conforté la réputation d’excellence du duo. “Avec un four à bois, nous proposons des pizzas”, explique Jean-Pierre Voisin, “et puis nous proposons une cuisine du marché avec 3 entrées, 3 plats et 3 desserts imaginés au gré de ce que je trouve au marché chaque jour” dit Yvan.

RoccoLes clients, par ailleurs amis de Rocco, s’y délectent d’un oeuf cocotte morille, de fleurs de courgettes à la romaine, à la mozza et à l’anchois plongées dans une pâte tempura très fine réveillée d’un zeste de citron vert ou jaune… “C’est un retour au bercail pour nous, l’atmosphère reste intacte, si on vient et que nous sommes complets, on vous sert un verre de vin au comptoir avec une assiette de saucisson et on vous trouve une place” continue Yvan Gilly. Le service se déroule dans une belle ambiance avec Jean-Pierre en salle et Claire, “une serveuse ravissante et adorable”. En cuisine, Yvan est appuyé par Jérémy, le second fidèle qui a été de toutes les aventures depuis 10 ans. La salle, “à la façon d’une trattoria”, longue et pas très large est éclairée par quelques suspensions qui distillent une lumière chaude. “La carte des vins est assez chauvine : même si on y trouve quelques appellations issues des Costières de Nîmes, les clients leur préfèrent largement les vins des Alpilles, du vallon des Glauzes à Trévallon” assure Yvan. Avec 30 places assises dedans et autant dehors en terrasse, Rocco “est peut-être l’établissement le plus simple dans lequel nous sommes parvenus à recréer une atmosphère amicale, simple et chaleureuse” assure l’équipe. Un esprit de bienvenue qui se retrouve dans les fleurs partout présentes comme le souhaite Jean-Pierre : “C’est son truc les fleurs, il adore ça” éclate de rire Yvan… Ambiance et bonne humeur qu’ils disaient !

Rocco, 11, rue de la Commune à Saint-Rémy-de-Provence ; infos au 04 90 95 72 71.
Pizzas de 12 à 14,90 euros. Carte 35-40 euros. Fermé dim. soir et lundi. Ouvert 7/7J en juil. et août.

Photos DR et Valérie Rouger

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

La Tournée Sauve ton resto se poursuit dans le 13.- Un bus et une tournée pour soutenir les restaurateurs en difficulté et marquer sa solidarité avec une filière passablement malmenée par la pandémie Covid-19 : l’opération Sauve ton resto ! se poursuit dans les Bouches-du-Rhône. Commandez vos repas à l’avance et venez les récupérer auprès des chefs dans chacune des villes étape : Marseille les 19 et 21 janvier, Allauch le 20 janvier, Aix-en-Provence le 22 janvier, Arles le 23 janvier… Plus d’infos et les détails à lire sur mpgastronomie.fr

Terre Blanche annonce la nomination de Christophe Schmitt au poste de chef des cuisines.- Le Resort de Terre Blanche Hotel Spa Golf Resort 5 étoiles, a nommé Christophe Schmitt au poste de chef pour prendre les rênes des différents restaurants, dont Le Faventia, étoilé au guide Michelin (le guide rigolo qui décerne des étoiles aux restaurants fermés). Christophe Schmitt succèdera ainsi au Chef étoilé et meilleur ouvrier de France, Philippe Jourdin, qui prend sa retraite et dont il était le second, pour perpétuer une cuisine aux saveurs du Sud. Dans la continuité de cette philosophie qui allie tradition et touches innovantes, Christophe Schmitt proposera une cuisiné axée sur les meilleurs produits locaux rendant hommage au terroir. “C’est un honneur pour moi et un très grand défi de succéder à Philippe Jourdin. A Terre Blanche, ce Mof a marqué l’histoire de la gastronomie, et il m’a aussi beaucoup appris. C’est avec beaucoup d’émotion que je lui succède aujourd’hui, plus que jamais conscient des responsabilités qu’il me lègue” a déclaré Christophe Schmitt.