Magazine

Rodolphe lance au printemps la pizza sans gluten

rodolphe riant2004-2014 ; 32 ans-42 ans. Rodolphe Bodikian souffle cette année les 10 ans de sa pizzéria de Malmousque. Et il en a vu défiler, l’estaminet, des amoureux d’Angelina, sa fameuse pizza star à base de mesclun, oignon cru, parmesan, jambon cru, huile d’olive et citron ! “Je suis toujours là avec une foule de projets en tête, annonce dans un grand sourire le maestro pizzaiolo. Je peux même annoncer pour le printemps, l’arrivée d’un camion qui proposera des pizzas 100% sans gluten afin de régaler tous les allergiques”.
Rodolphe ne veut pas qu’on l’accuse de suivre une quelconque mode, “je ne suis ni chic, ni snob”, mais il raconte avec émotion : “Lorsque j’ai fait mes premières pizzas sans gluten, j’ai vu venir à moi des clients qui, en 40 ans de leur vie, n’avaient jamais mangé une pizza… Ils avaient la larme à l’oeil et moi, ce jour-là, j’ai eu l’impression de réellement gagner ma vie”.

Au printemps, un camion à l’Estaque

Le camion est arrivé ce week-end à Marseille et a pris la direction de l’Estaque : “On va l’installer chez des amis, des artistes peintres-plasticiens. Sur le vaste terrain privé d’une ancienne cimenterie, sur le chemin de la Nerthe, on organisera des fêtes et des événements avec des pizzas garanties sans gluten”. Au-delà de l’aspect festif du lieu, cette démarche “sans gluten” répond à une nouvelle orientation : “J’aime, je préfère la pâte à pizza sans gluten, explique Rodolphe. C’est beaucoup plus riche en saveurs, c’est plus délicat à travailler mais tellement meilleur. Pour parvenir à cette richesse de goûts, je mélange plusieurs farines, pois chiche, riz, sarrasin… mais je m’avance trop là” éclate-t-il de rire, craignant de trop en dire déjà.

pizza eau boucheDébordant de projets, Rodolphe raconte aussi sa rencontre avec le patron des chips Sibell à Aubagne, la passion des deux hommes pour les nouveaux produits et leur démarche commun0e de qualité. “J’aimerais bien imaginer des recettes de crackers sans gluten pour l’industrie agro-alimentaire”, confesse le pizzaiole.  Quant aux pizzas de sa mythique adresse ? Elles présentent toujours une pâte fine, craquante sur les bords et riche en garniture. “Si je m’écoutais, je mettrais une nouvelle recette chaque jour mais la carte serait sans fin” regrette le jeune quadra. Une carte sans fin et pourquoi pas ?

Pizzeria l’Eau à la Bouche, 120, corniche Kennedy, Marseille 7e arr. ;
réservations au 04 91 52 16 16. Comptez de 15 à 20 € par personne.

A Aix-en-Provence, Jacquèmes tire le rideau. L'enseigne aura tenu 108 ans. Jacquèmes était la plus ancienne épicerie fine-caviste de la ville implantée en centre-ville. Une boutique plongée dans le formol, un accueil épouvantable et une sélection qui ne répondait plus aux nouvelles tendances de la gastronomie expliquent le déclin de cette maison qui s'apprête à brader ses stocks dans les prochains jours. Si le coeur vous en dit...
9, rue Méjanes à Aix ; infos au 04 42 23 48 64.

Juris food Le prochain déjeuner Juris food aura lieu le lundi 4 octobre et accueillera Aïcha Sif, adjointe au maire de Marseille en charge de lʼalimentation durable, de lʼagriculture urbaine, des terres agricoles, des relais nature et des fermes pédagogiques. Sébastien Barles, adjoint au maire en charge de la transition écologique, de la lutte et de l'adaptation au bouleversement climatique et de l’assemblée citoyenne du futur comptera également parmi les invités. Ils expliqueront les politiques de la ville de Marseille en matière d'alimentation durable et de transition écologique. Inscription obligatoire jusqu'au 29 septembre. Le déjeuner sera servi au New Hôtel of Marseille (bd Charles-Livon, 7e, parking du Pharo).Paf : 29 € par personne, payable sur place par CB ou espèces (passe sanitaire obligatoire). Infos au 06 18 03 60 95.

Abonnez-vous à notre newsletter

Shabbat dinners rend hommage à la pleine diversité de la cuisine juive. Ce livre propose un voyage initiatique, spirituel et gourmand, à vocation universelle : faire revivre aux uns les émotions et saveurs des souvenirs de shabbat de l’enfance, apporter un souffle neuf dans les repas du vendredi soir ; inviter les curieux à découvrir la richesse de ces spécialités et adopter ce rituel synonyme de pause, de temps pour soi et les siens. Vanessa Zibi et Leslie Gogois ont tissé un répertoire culinaire authentique de plus de 90 recettes de famille, d’amis, de chefs. Des recettes iconiques séfarades et ashkénazes, mais aussi des plats plus modernes, inspirés du courant israélien, dont certains ont été pensés pour les enfants. Des recettes de shabbat pour les fêtes du calendrier juif (Pessah, Rosh Hashana, Pourim…), et des pas à pas pour réaliser les indispensables hallots (pains tressés). Shabbat dinners, 324 pages, La Martinière Ed., 39 €