Marseille

► Soirée raclette à Notre-Dame-de-la-Garde Pour contribuer au financement des gros travaux d’entretien de la basilique, le père Espinosa, recteur du sanctuaire, et l’équipe qui gère le Restaurant, ont eu l’idée d’organiser des dîners dont l’intégralité des bénéfices est reversée à l’entretien du site. Chaque soirée débute à 19h par une visite privée de la crypte et de la basilique suivie, à 20 heures, d’un apéritif, puis du dîner (50 € par personne). Pour répondre aux morsures du froid hivernal, une soirée raclette est organisée le jeudi 7 mars en partenariat avec la fromagerie La Meulerie. Le dîner fondant et délicieusement parfumé sera servi sur une seule et longue table unique. Bonne humeur garantie.
• Pour la soirée raclette du 7 mars, s’inscrire ici.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Magazine

Rodolphe lance au printemps la pizza sans gluten

rodolphe riant2004-2014 ; 32 ans-42 ans. Rodolphe Bodikian souffle cette année les 10 ans de sa pizzéria de Malmousque. Et il en a vu défiler, l’estaminet, des amoureux d’Angelina, sa fameuse pizza star à base de mesclun, oignon cru, parmesan, jambon cru, huile d’olive et citron ! « Je suis toujours là avec une foule de projets en tête, annonce dans un grand sourire le maestro pizzaiolo. Je peux même annoncer pour le printemps, l’arrivée d’un camion qui proposera des pizzas 100% sans gluten afin de régaler tous les allergiques ».
Rodolphe ne veut pas qu’on l’accuse de suivre une quelconque mode, « je ne suis ni chic, ni snob », mais il raconte avec émotion : « Lorsque j’ai fait mes premières pizzas sans gluten, j’ai vu venir à moi des clients qui, en 40 ans de leur vie, n’avaient jamais mangé une pizza… Ils avaient la larme à l’oeil et moi, ce jour-là, j’ai eu l’impression de réellement gagner ma vie ».

Au printemps, un camion à l’Estaque

Le camion est arrivé ce week-end à Marseille et a pris la direction de l’Estaque : « On va l’installer chez des amis, des artistes peintres-plasticiens. Sur le vaste terrain privé d’une ancienne cimenterie, sur le chemin de la Nerthe, on organisera des fêtes et des événements avec des pizzas garanties sans gluten ». Au-delà de l’aspect festif du lieu, cette démarche « sans gluten » répond à une nouvelle orientation : « J’aime, je préfère la pâte à pizza sans gluten, explique Rodolphe. C’est beaucoup plus riche en saveurs, c’est plus délicat à travailler mais tellement meilleur. Pour parvenir à cette richesse de goûts, je mélange plusieurs farines, pois chiche, riz, sarrasin… mais je m’avance trop là » éclate-t-il de rire, craignant de trop en dire déjà.

pizza eau boucheDébordant de projets, Rodolphe raconte aussi sa rencontre avec le patron des chips Sibell à Aubagne, la passion des deux hommes pour les nouveaux produits et leur démarche commune de qualité. « J’aimerais bien imaginer des recettes de crackers sans gluten pour l’industrie agro-alimentaire », confesse le pizzaiolo.  Quant aux pizzas de sa mythique adresse ? Elles présentent toujours une pâte fine, craquante sur les bords et riche en garniture. « Si je m’écoutais, je mettrais une nouvelle recette chaque jour mais la carte serait sans fin » regrette le jeune quadra. Une carte sans fin et pourquoi pas ?


Pizzeria l’Eau à la Bouche, 120, corniche Kennedy, Marseille 7e arr. ; réservations au 04 91 52 16 16. Comptez de 15 à 20 € par personne.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.