Magazine

Calissons d'Aix : nouveau souffle, nouvelle vitrine pour le Roy René

roy rené boutikL’affaire a fait grand bruit : l’an dernier, l’entrepreneur Maurice Farine a cessé de présider aux destinées des Calissons du Roy René. Depuis 1920, dans le droit fil de la famille des fondateurs Guillet, la célèbre marque avait connu de notables évolutions. Hausse constante de la qualité, modernisation des outils de production, élargissement des gammes… L’entreprise avait même, dans un passé très récent, été labellisée EPV (Entreprise du patrimoine vivant). N’en déplaise aux Aixois qui n’aiment rien moins que l’absence de tout changement, les temps changent et les dirigeants aussi. Depuis quelques mois, c’est Olivier Baussan, fondateur de l’Occitane en 1976, d’Oliviers and Co en 1997 et Première Pression Provence en 2008 qui dirige la marque. premier geste fort de cette reprise en main, la rénovation et l’agrandissement de la boutique à quelques encablures de la place de l’Archevêché.
Murs en pierres du Pont-du-Gard, lustres dans l’esprit old style, meubles en noyer et hêtre massifs, témoignent d’un grand respect pour les matérieaux bruts et naturels. IPN en acier et tubes en laiton, néons d’usine, design sobre et épuré, écran plasma nous plongent dans une vision future dans laquelle doit s’inscrire le calisson. Bien sûr, le logo créé par le grand-père René Guillet reste omniprésent, de même que les photographies en noir et blanc des calissonneuses d’antan. En fond de boutique, une porte vitrée s’ouvre sur un atelier. Ici, chaque semaine, un confiseur réalisera les calissons en direct. Sur simple réservation, chaque gourmand ou apprenti-cuistot, apprendra, seul ou en groupe, à réaliser lui-même ses « câlins provençaux ».

Nouvelle gamme et polémique en vue
roy rene boutik artisanAutre nouveauté, et pas des moindres, la confiserie du Roy René lance une gamme de 9 nouvelles recettes de « calissons d’exception » qui heurteront les thuriféraires de l’amande, du melon et de la couleur immaculée du glaçage : cerise du Luberon et rose de Vence, framboise et thé matcha, figue de Solliès et noix, bergamote et grains d’anis vert, châtaigne confite et gousses de vanille, poire Tatin, clémentine de Corse-éclats de cacao, chocolat gianduja et noisette, coing-Lerincello.
Les tenants de la tradition risquent de s’étonner en retrouvant dans la recette de la figue, du cacao ou de la framboise. Mais une recette n’est-elle pas condamnée à évoluer au risque de mourir si elle devient intouchable ? Peut-on imaginer une recette de coq au vin avec du veau au prétexte qu’il faut « évoluer » ? Le débat est lancé…

Confiserie du Roy René, 11, rue Gaston-de Saporta,
à Aix. Infos au 04 42 22 67 86. Fabrication des calissons
chaque mardi après-midi en compagnie d’un artisan,
sur inscription uniquement.
Collection de calissons d’exception : 70 € le kg.
Etui de 8 calissons d’exception : 9,95 € les 80 grammes.
Photos François-Xavier Emery 

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Marseille

Loury en vente. Il a 74 ans et a consacré 54 années de sa vie à la cuisine et à son restaurant. Loin de l’écume ambiante, Loury a incarné la lame de fond de la cuisine traditionnelle provençalo-marseillaise avec la soupe de poissons, la bouillabaisse et autres pieds-paquets. A regrets, le restaurant du 3, rue Fortia (1er arr.) a été mis en vente. Il est urgentissime d’aller y déjeuner ou dîner, pour ne rien regretter.
• Infos au 04 91 33 09 73

Farinette c’est fini. Quatorze mois plus tard, la boulangerie de Manon et Etienne Geney tire le rideau. « Nous avons vécu une année compliquée et la hausse globale des coûts, énergie et matières confondues, a fragilisé notre modèle économique, explique Etienne Geney. Nous n’avons pas voulu fragiliser la Maison Geney voisine et on a pensé qu’il valait mieux tout arrêter ». En dépit de cette annonce, l’équipe vient de terminer une série de tournages pour la « Meilleure boulangerie de France » (M6) et le couple Geney enfonce le clou : – On y a mis tout notre cœur, on n’a proposé que du bon pain, on a fait de gros progrès et on ne retire que du bien de cette expérience ». Toujours propriétaires du nom Farinette qu’ils ont déposé, les Geney attendent que « le temps passe » et promet : « On reviendra mais on ne sait pas quand ». Fermeture le 4 février 2023.

Marrou à Saint-Barnabé. Porté par le succès de ses implantations au Prado, à Castellane et à l’opéra, Marrou ouvre un espace traiteur-pâtisserie à l’entrée de la galerie Saint-Barnabé Village (95, rue Montaigne, 12e). Il sera possible de déjeuner sur place et de profiter du salon de thé à toute heure de la journée. Une terrasse et des places en salle sont annoncées. Les Marseillais de boboboom signeront la déco et le style de l’enseigne.

 

Suis-nous sur les réseaux