Bouches-du-Rhône

Prix Agricole des Produits de Provence.- La Métropole AMP vient d’organiser la première édition du prix agricole des produits de Provence afin de valoriser l’excellence et la diversité de son agriculture et de ses productions. Vins, huiles d’olive, miels, bières et calissons : au total, onze catégories de produits ont été soumises à l’appréciation du jury composé de chefs, d’élus du Projet alimentaire territorial, de référents du réseau « Nos cantines durables », d’agents métropolitains (y compris de son directeur général des services), du président de la chambre d’agriculture Monsieur Levêque et du Grand Pastis. Etait aussi présent Christian Burle, 15e vice-président de la Métropole délégué à l’Agriculture, la Viticulture et ruralité, à l’Alimentation et Circuits courts et maire de Peynier. Chaque table a dégusté 3 produits différents, soit entre 15 et 20 échantillons au total. Un expert produit a accompagné la dégustation de chaque table sans jamais intervenir dans les notations et commentaires du jury. Les lauréats ont reçu leur prix mardi 28 mai.
Vin rouge AOP :  cuvée MIP collection AOP Côtes de Provence, Made in Provence, Puyloubier
Vin rosé AOP : Rose Bon Bon AOP Côtes de Provence, domaine des Diables, Puyloubier
Vin rosé IGP : Terre de passion IGP Méditerranée, vignobles du Roy René, Lambesc
Vin blanc IGP : cuvée tradition IGP Méditerranée, domaine Richeaume, Puyloubier
Huile d’olive AOP fruité vert vierge extra : AOP Provence château Montaurone, Saint-Cannat
Huile AOP d’olive maturée fruité noir : AOP Provence château Calissanne, Lançon-Provence
Miel de Garrigue IGP Provence :  les Ruches du Roy à Simiane-Collongue
Bière blonde :  Pacific Ale, brasserie artisanale de Provence à Rousset
Bière ambrée :  Thymbrée, brasserie Epicentre à Pertuis
Bière blanche : Gaby brasserie Zoumaï, Marseille
Calissons d’Aix :  calissons aux amandes de Provence, confiserie du Roy René, Aix-en-Pce.

Bollène

Le bronze pour Révélations. Installée dans le petit village de Bollène, l’épicerie Révélations gérée par le torréfacteur Nicolas Avon, a remporté la médaille de bronze au concours des Quintessences 2024 ! Cette distinction sera officialisée lors du salon Gourmet international qui se tiendra en septembre à Paris. « Chez Révélations, nous avons créé un lieu unique mêlant épicerie fine, bar à vin et salon de thé avec une offre de petite restauration atypique, où nos produits locaux et régionaux sont à l’honneur. Nous avons à cœur de cultiver une atmosphère chaleureuse et accueillante, propice aux échanges et aux liens sociaux », se réjouit Nicolas.
6, place Henri-Reynaud de la Gardette, 84500 Bollène ; infos au 04 90 61 86 53.

Suis-nous sur les réseaux

La Barasse

Les halles de producteurs de la Barasse fêtent leurs 5 ans. Rendez-vous jeudi 13 juin pour retrouver une trentaine de paysans-producteurs. De 17h à 19 heures, goûter offert : jus de fruit frais ou sirop, biscuits colorés d’Emacréa, et des fruits. Grande tombola gratuite, avec des produits du marché à gagner et ambiance musicale. Les halles de la Barasse, ont accueilli près de 40  000 visiteurs en 5 ans (en intégrant la fréquentation du début de saison 2024 de mars à juin). + 20% de fréquentation en 2023 par rapport à 2022. Et un très bon début de saison 2024. Le marché des 5 ans sera le 165e marché organisé depuis l’ouverture en 2020 avec près de 200 tonnes de produits vendus depuis 2020 (dont 70 tonnes en 2023). Plus de 750 000 € de chiffre d’affaire ont été générés depuis 2020 (270 000 € pour 2023). 58 paysans ou artisans ont participé à au moins 1 marché depuis 2020. En 2024 : 27 producteurs ou artisans se relaieront sur la saison. Les producteurs exercent dans un rayon de 45 km autour de Marseille depuis 2020.

Carnet de cave

Avec Romain Larrieu, quelques bonnes bouteilles pour trinquer à la rentrée

Romain LarrieuA peine revient-on des plages que la saison des foires aux vins pointe le bout de son tire-bouchon dans les rayons des grandes surfaces et chez les cavistes. Dans la jungle des étiquettes, appellations et dénominations, pas facile de s’y retrouver. La bonne option, se rapprocher d’un sommelier ou d’un caviste qui vous expliquera à trier le bon grain de l’ivraie. « Tous les samedis, dès 10h30-11 heures, j’organise des dégustations en trois couleurs à la cave, explique Romain Larrieu. A titre d’exemple, aujourd’hui, je propose de découvrir un Vaccelli rosé 2016, un Vignerons parisiens blanc 2016 et un clos d’Alzeto rouge 2016 également. Et pour accompagner tout ça, il y a toujours des planches de charcuteries et fromages  pour respecter les accords ». Le caviste-sommelier de 31 ans qui exerce au sein du Auchan gourmand Prado depuis son ouverture voilà plus d’un an veut « faire le job, découvrir les vins, partager les découvertes » et la philosophie qu’il partage avec tous ses autres confrères cavistes. « Ma sélection est à 70% bio et biodynamique avec une centaine de références en corse, assure-t-il en balayant du regard ses étagères. J’ai beaucoup de petits trésors cachés, je manque de place, il ne faut pas hésiter à me demander ! »
Romain Larrieu bichonne ses clients et, outre les rendez-vous dégustation libre du samedi, il organise un jeudi soir par mois des rencontres entre un vigneron et ses clients, « j’invite aussi des brasseries car la bière plaît de plus en plus, analyse ce fils de l’Estaque. Ces soirs-là, je propose d’accompagner chaque vin d’un plat traiteur, on sert dans des verres Riedel et j’aime bien cultiver l’esprit club avec des liens amicaux tissés au fil des mois ».

La saison des foires aux vins est là (du 24 septembre au 8 octobre chez Auchan) et le caviste fourbit ses arguments : un château Grand Boise (rouge 2016) qui passera de 16,80 € à 13 €, de grands bourgognes avec des remises de 10 à 15 € comme ce volnay de Louis Jadot (rouge 2014) affiché à 36 €. A voir…

Les boosters de la rentrée

Ce n’est pas parce que votre N+1 vous harcèle sur le powerpoint de présentation qui devait être fini hier qu’il faut sombrer dans le Prozac. Au contraire, Romain Larrieu vous donne 3 occasions de renouer avec la bonne humeur.
On prolonge l’été : un rosé 2018 du château Grand Boise (côtes de provence, sainte-victoire) en biodynamie. « C’est, selon moi, le plus beau rosé que j’ai goûté cette année, c’est de la bombe ! A boire avec sa/son chéri au soleil couchant dans les calanques ».
On fête la rentrée : le Versus blanc, un cévennes 2015 chez GR vins. « Un chardonnay sur les contreforts des Cévennes; un vin très frais, très fin et très élégant. Une belle méinéralité ciselée. A boire avec ses potes de travail en afterwork ».
On soigne sa déprime : UNU du domaine Vaccelli, ajaccio en rouge 2016. « C’est le plus bourguignon des vins corses, ça tord le cou aux idées reçues sur les vins insulaires. Un millésime tout en finesse et délicatesse à base de nielluccio, de grenache et de sciaccarello, pour moi c’est le romanée-conti de la Corse à réserver aux gens qu’on apprécie le plus au monde ».

Auchan gourmand, centre commercial Prado, boulevard Michelet Marseille 8e arr.
Inscription à la newsletter de Romain Larrieu rlarrieu@franchise.auchan.fr

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.