Carnet de cave

Avec Romain Larrieu, quelques bonnes bouteilles pour trinquer à la rentrée

Romain LarrieuA peine revient-on des plages que la saison des foires aux vins pointe le bout de son tire-bouchon dans les rayons des grandes surfaces et chez les cavistes. Dans la jungle des étiquettes, appellations et dénominations, pas facile de s’y retrouver. La bonne option, se rapprocher d’un sommelier ou d’un caviste qui vous expliquera à trier le bon grain de l’ivraie. “Tous les samedis, dès 10h30-11 heures, j’organise des dégustations en trois couleurs à la cave, explique Romain Larrieu. A titre d’exemple, aujourd’hui, je propose de découvrir un Vaccelli rosé 2016, un Vignerons parisiens blanc 2016 et un clos d’Alzeto rouge 2016 également. Et pour accompagner tout ça, il y a toujours des planches de charcuteries et fromages  pour respecter les accords”. Le caviste-sommelier de 31 ans qui exerce au sein du Auchan gourmand Prado depuis son ouverture voilà plus d’un an veut “faire le job, découvrir les vins, partager les découvertes” et la philosophie qu’il partage avec tous ses autres confrères cavistes. “Ma sélection est à 70% bio et biodynamique avec une centaine de références en corse, assure-t-il en balayant du regard ses étagères. J’ai beaucoup de petits trésors cachés, je manque de place, il ne faut pas hésiter à me demander !”
Romain Larrieu bichonne ses clients et, outre les rendez-vous dégustation libre du samedi, il organise un jeudi soir par mois des rencontres entre un vigneron et ses clients, “j’invite aussi des brasseries car la bière plaît de plus en plus, analyse ce fils de l’Estaque. Ces soirs-là, je propose d’accompagner chaque vin d’un plat traiteur, on sert dans des verres Riedel et j’aime bien cultiver l’esprit club avec des liens amicaux tissés au fil des mois”.

La saison des foires aux vins est là (du 24 septembre au 8 octobre chez Auchan) et le caviste fourbit ses arguments : un château Grand Boise (rouge 2016) qui passera de 16,80 € à 13 €, de grands bourgognes avec des remises de 10 à 15 € comme ce volnay de Louis Jadot (rouge 2014) affiché à 36 €. A voir…

Les boosters de la rentrée

Ce n’est pas parce que votre N+1 vous harcèle sur le powerpoint de présentation qui devait être fini hier qu’il faut sombrer dans le Prozac. Au contraire, Romain Larrieu vous donne 3 occasions de renouer avec la bonne humeur.
On prolonge l’été : un rosé 2018 du château Grand Boise (côtes de provence, sainte-victoire) en biodynamie. “C’est, selon moi, le plus beau rosé que j’ai goûté cette année, c’est de la bombe ! A boire avec sa/son chéri au soleil couchant dans les calanques”.
On fête la rentrée : le Versus blanc, un cévennes 2015 chez GR vins. “Un chardonnay sur les contreforts des Cévennes; un vin très frais, très fin et très élégant. Une belle méinéralité ciselée. A boire avec ses potes de travail en afterwork”.
On soigne sa déprime : UNU du domaine Vaccelli, ajaccio en rouge 2016. “C’est le plus bourguignon des vins corses, ça tord le cou aux idées reçues sur les vins insulaires. Un millésime tout en finesse et délicatesse à base de nielluccio, de grenache et de sciaccarello, pour moi c’est le romanée-conti de la Corse à réserver aux gens qu’on apprécie le plus au monde”.

Auchan gourmand, centre commercial Prado, boulevard Michelet Marseille 8e arr.
Inscription à la newsletter de Romain Larrieu rlarrieu@franchise.auchan.fr

Infos express

Glenn Viel, chef du restaurant l’Oustau de Baumanière, aux Baux-de-Provence, a été élu « chef de l’année 2020 » par ses pairs à l’occasion de la 34e édition des Trophées du magazine Le Chef ce lundi 21 septembre. Né en janvier 1980 dans une famille de militaires, son aventure à Baumanière a démarré en 2015 quand Jean-André Charial, le propriétaire, l’a appelé pour redonner vie à ce restaurant mythique. Dès son arrivée, Glenn Viel a mis en place une cuisine écoresponsable avec le développement d’un potager bio, de ruches ainsi qu’une ferme pédagogique. En janvier 2020, il décroche sa 3e étoile. Il est aussi distingué au titre de la “gastronomie durable”, lancé par le guide rouge qui honore les restaurants ayant une démarche écoresponsable. Côté pâtisserie, c’est Brandon Dehan du même restaurant qui est distingué. Originaire de Noyon dans l’Oise, il avait été désigné jeune chef pâtissier de l’année en 2019 par le guide Gault et Millau. Ce sont les chefs référencés dans le Guide Michelin qui votent chaque année pour élire les meilleurs de la profession lors de cette 34e édition des Trophées du magazine Le Chef, seule élection des professionnels de la gastronomie française par leurs pairs.

Samedi 26 septembre, le restaurant de l’île d’If, Marseille en Face, vous ouvre sa table pour un moment culinaire inédit et unique au pied du château d’If. C’est dans ce lieu chargé d’histoire, face à Marseille et privatisé pour l’occasion que le trio Sébastien Dugast, Romain Nicoli (restaurant Le Môle – Gérald Passedat) accompagnés du cuisinier nomade Emmanuel Perrodin vous propose de vivre une soirée unique autour d’un menu découverte faisant la part belle à l’histoire du lieu et des vins sélectionnés pour l’occasion. Frédéric Presles, invité d’honneur, nous contera un peu d’histoires de Monte-Cristo et d’Alexandre Dumas. Déroulé de la soirée : embarquement au Vieux-Port en direction du château d’If (une navette privée). 18h30 : apéritif au soleil couchant. 19h30 : menu découverte. 22h30 : retour sur Marseille. Tarif : 75 € par personne (incluant apéritif, dîner, vins et navette). Plus d’informations & réservations : romain@lemole-passedat.com / 06 09 55 25 01. Attention, places très limitées.

Samedi 26 septembre journée spéciale “les pieds dans les vignes” à la maison des Vins d’Avignon, sur la place de l’Horloge. Au programme : une matinée pour découvrir la richesse sensorielle des vignobles de la vallée du Rhône par une approche méthodique de la dégustation et un vocabulaire adapté pour percevoir et exprimer les sensations et saveurs. L’après-midi, l’expérience continue dans le vignoble à la rencontre des vignerons et négociants qui font la typicité des vignobles de la vallée du Rhône. De 10h à 17h30. Tarif : 190 €par personne pour la journée. Ce tarif comprend l’initiation à la dégustation, le déjeuner, la visite de 2 domaines viticoles et le transport. Infos auprès de Clémence Durand au 04 90 27 24 00.

Samedi 10 octobre « Plus beau village de France » du nord Vaucluse, Séguret organise toute la journée, une dégustation des vins du village, une découverte de nombreux artistes et créateurs du village, une découverte de boulange à l’ancienne avec démonstration en direct (confection de pains, de brioches et de tartes au sucre à l’ancienne dans le four banal du village). A 10 h, accueil au portail de la Bise pour la remise du programme de la journée. À 10 h, 11 h, 15 h et 18 h : visites guidées du village médiéval au départ du portail de la Bise. Durée environ 1h (3 € par adulte et gratuit pour les mineurs).
10 h 30 et 15 h 30 : atelier « la vie des Abeilles » suivi d’une dégustation des miels bio de Jérôme Busato au château Cohola à Sablet. A 11 h et 16 h : atelier « les 3 goûts de l’huile d’olive en Provence » à l’atelier les 3 Souquets à Séguret.  12 h : dégustation des bières artisanales de Jean-Pierre Meffre de Chante-Grenouille. A 16 h 30 : cooking show sur le thème des Traditions de Séguret avec présentation de plusieurs mini recettes (au restaurant Le Mesclun – durée 1 h, gratuit, 20 personnes max). 17 h 30 : petit historique sur le métier de santonnier avec explication des différentes étapes de création artisanale d’un santon avec Denis Voeux. Plus d’informations au 04 90 46 91 06.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter