Vins rosés, vins d'été

Rosé 2021 du Mas de Pampelonne, un vin au goût de plage

Mas de Pampelonne

Pampelonne. Un nom mythique, celui d’une plage, mais aussi celui d’un vignoble, celui du Mas éponyme, fondé par Florentin Gal en 1886. Les 15 hectares de la propriété (dont 14 de vignes) sont restés dans le giron familial et ont traversé le XXe siècle, le domaine étant désormais administré par Camille Coste, quatrième génération d’une dynastie qui a fait des trois cyprès son emblème : – Dans la symbolique provençale, trois cyprès à l’entrée d’une propriété sont un symbole d’hospitalité. Ils représentent, l’accueil, le couvert et le gîte », explique-t-on à tous les visiteurs qui se penchent sur les étiquettes, l’œil interrogateur. Le Mas de Pampelonne a entamé sa conversion biologique et s’est fait l’apôtre des vendanges manuelles, le matin, très tôt, à la fraîche, condition sine qua non pour revendiquer le cahier des charges des Côtes de Provence.

Rosé de pressurage direct, élaboré à partir de grenache et de cinsault, ce vin présente une robe saumon brillante. Au nez, les notes d’agrumes dominent et l’attaque en bouche, iodée, rappelle que le vignoble longe la plage de Pampelonne ; il s’en trouve influencé par les embruns qui balaient le vignoble en même temps que l’ardence du soleil contribue à la belle mâturité des baies. Servi 10°C (ou avec quelques glaçons), ce rosé d’apéritif accompagnera pizza aux anchoix, anchoïade et même des rougets de Méditerranée grillés. On poussera même le bouchon sur les salades type taboulé ou crevettes-pamplemousse rose voire quelques fromages de chèvre à l’huile. Un vin simple comme l’été, rafraîchissant comme une plage varoise.

Mas de Pampelonne, 912 chemin des Moulins, 83350 Ramatuelle ; infos au 04 94 97 75 86 et au 06 23 31 24 45. Rosé Côtes de Provence AOP, 13,30 € les 75 cl.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’Isle-sur-la-Sorgue

Œuf mayonnaise. Le concours du meilleur œuf mayo  du monde s’est tenu à Paris le 14 novembre dernier. Le vauclusien Jérémi Fontin est monté sur la deuxième marche du podium, porté par un œuf fermier bio de gros calibre, cuisson en 8 minutes, « dans de l’eau très salée pour garder un jaune orangé et onctueux » révèle le chef de l’Atelier du Jardin dans le quotidien La Provence. Le grand gagnant 2023 du concours créé par l’Association de sauvegarde de l’œuf mayonnaise (Asom) est la Grande Brasserie de Bastille, à Paris. Pour ceux qui le souhaitent, la recette œuf-mayo de Jérémi Fontin est proposée au restaurant à 8 € les quatre demi-œufs. L’Asom a été créée par feu le chroniqueur gastronomique et fondateur des Guides Lebey, Claude Lebey. Elle a été relancée en 2018 par quatre gastronomes avertis, soucieux de préserver et promouvoir ce monument de la cuisine bistrotière française.
• L’Atelier du Jardin, 34, avenue de l’Égalité,  84800, l’Isle-sur-la-Sorgue.

Guide Fooding

Le nouveau Guide Fooding, édition 2023, qui sera disponible, partout en France, dès ce jeudi 17 novembre, dévoile son palmarès. A Marseille, le titre de meilleur Sophistroquet est attribué à Regain (Sarah Chougnet-Strudel et Lucien Salomon) et le titre de Meilleur esprit d’équipe échoit au restaurant l’Idéal (Julia Sammut, Aurélien Baron et Jérémy Nguyen).

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux