Vins rosés, vins d'été

Saint-Roux, un rosé pour déjeuner estival au château

château Saint-RouxD’aucuns parleraient de concept global, d’autres citeraient une vision transversale du métier mais la réalité est moins alambiquée : le château Saint-Roux a tout simplement renoué avec les traditions paysannes de grands domaines d’autrefois. Car non content de produire du vin, la propriété fabrique ses propres fromages de chèvre ; elle a ouvert une table alimentée par les légumes du potager à destination des hôtes de passage et permet même à ces derniers, de loger quelque temps au château. Tout ceci bien sûr “dans une démarche écoresponsable” suivant le fil des saisons comme l’affirme l’équipe en place.

Le vignoble, qui achève cette année 2019 sa conversion biologique, couvre 40 hectares en centre Var balayés par le vent qui assainit l’atmosphère et garantit contre les effets des moisissures. La vinification des vins “est élaborée avec des levures naturelles et locales livrant une authenticité et un caractère naturel à nos vins” explique-t-on dans les chais. Ce rosé fait appel aux cépages autochtones traditionnels (grenache, cinsault, syrah, mourvèdre, rolle) pour nous offrir une robe peau de pêche assez soutenue et un nez tout naturellement de pêche de vigne et agrumes. En bouche, ce vin équilibré présente une belle souplesse et une vinosité qui en font le compagnon des déjeuners et dîners élégants. Servi à 10°C, il aime les viandes rouges braisées, les petits farcis, les saucisses au barbecue et les épaules d’agneau confites à l’ail et aux herbes de Provence.

Château Saint-Roux 2018, rosé AOP Côtes-de-Provence, 16,50 € la bouteille 75 cl départ cave. RD17, route de la Garde Freinet, 83340 Le Cannet-des-Maures ; infos au 04 98 10 02 61.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Solidarité

  Solidarité avec les trisomiques La  Marche des 21 est partie de Lyon dimanche 13 octobre dernier. Durant 21 jours, un groupe de familles et amis de l’association Trisomie 21 Rhône et Métropole de Lyon parcourront la France pour aller à la rencontre d’autres associations et structures privées pour mettre en avant leurs initiatives à l’endroit des personnes porteuses d’un handicap et plus particulièrement d’une trisomie 21. Chaque étape est l’occasion de participer localement à un événement organisé par une association ou un établissement privé local. Ces événements ont pour point commun de promouvoir la rencontre entre le grand public et les handicapés mentaux. Tout au long de ce parcours, les membres de Trisomie 21 Rhône et Métropole de Lyon rédigeront une liste de 21 propositions d’amélioration afin de les remettre au au gouvernement et députés. Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées recevra cette liste au terme de l’événement. Rendez-vous à Marseille à la salle des Lices (12, rue des Lices, 7e arr.) vendredi 18 octobre à 19 heures. C’est Lionel Guarnaccia du restaurant le Papillologue (225, bd Paul-Claudel, 10e arr.) qui offrira le buffet avec le soutien de généreux fournisseurs.

Abonnez-vous à notre newsletter