Mes recettes

Salade de tomates, sauce Romesco

Préparation : 20 min / Cuisson : 25 min

Salade de tomates, sauce RomescoVotre marché pour 4 personnes : pour la sauce Romesco, 1 petit poivron rouge ; ½ oignon blanc ; 1 tomate ; 4 gousses d’ail rose ; 1 tranche de pain rassis ; 1 cuillerée à soupe d’amandes ; 1 cuillerée à soupe de pignons ; 1 cuillerée à soupe de noisettes ; 2 pincées de piment d’Espelette ; 3 cuillerées à soupe de vinaigre de vieux vin ; 5 à 6 cuillerées à soupe d’huile d’olive de Valensole. Pour la salade de tomates : 6 à 8 tomates mûres de variétés et de couleurs différentes ; 1 cuillerée à soupe de câpres ; 5 à 6 oignons au vinaigre ; 2 branches de basilic ; 1 petite poignée de riquette (roquette sauvage) ; quelques fleurs d’ail ou de ciboulette.

Préparez la sauce Romesco : allumez le gril du four. Ouvrez un petit poivron rouge en deux, retirez les graines et mettez-le sur une plaque, peau vers le haut. Epluchez un demi-oignon blanc, émincez-le et glissez-le sous le poivron. Coupez une tomate en deux, pressez-la pour éliminer les graines et ajoutez-la au poivron rouge et au demi oignon. Déposez aussi 4 gousses d’ail rose et une tranche de pain rassis. Glissez la plaque dans le four. Retirez le pain du four dès qu’il est doré, mais laissez griller l’oignon, le poivron, l’ail et la tomate pendant 20 minutes. Pendant ce temps, chauffez une poêle à sec, mettez une bonne cuillerée à soupe d’amandes, une autre de pignons et une autre de noisettes. Faites-les bien blondir, puis égouttez-les sur un papier absorbant. Concassez-les. Sortez la plaque du four et éliminez la peau des gousses d’ail et celle des tomates, mais laissez celle de poivrons. Dans le bol du mixeur, rassemblez le pain, les légumes grillés et les fruits secs torréfiés, ajoutez deux pincées de piment d’Espelette et 3 cuillerées à soupe de Vinaigre de vieux vin. Mixez jusqu’à ce que vous ayez une purée homogène puis ajoutez 5 à 6 cuillerées à soupe d’huile d’olive de Valensole. Si la sauce est trop épaisse, allongez-la avec un peu d’eau. Rectifiez son assaisonnement et réservez-la au frais

Préparez la salade de tomates : lavez 6 à 8 tomates mûres de variétés et de couleurs différentes, retirez le pédoncule et coupez-les en quartiers sans les épépiner. Mettez-les dans un saladier. Egouttez une bonne cuillerée à soupe de câpres et 5 à 6 oignons au vinaigre. Effeuillez deux branches de basilic, rincez et séchez une petite poignée de riquette (roquette sauvage). Versez la sauce Romesco sur les tomates et remuez délicatement. Disposez les tomates ainsi assaisonnées dans un grand plat puis ajoutez les câpres, les oignons, le basilic, la riquette et éventuellement quelques fleurs d’ail ou de ciboulette. Servez bien frais.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Numa Muller chez Madame Jeanne Longtemps annoncée et attendue, l'arrivée de Numa Muller chez Madame Jeanne, le restaurant de la Maison Buon, rue Grignan (6e arr) est officielle. Le chef a pris possession de la cuisine et propose pêle-mêle une tête de thon de ligne, un loup-concombre compressé et abricot fermenté-lait ribot et chips de riz-seiche, un thon et abricot au sel-herbes et fleurs du littoral et huile de feuilles de figuier eau de concombre. A suivre, 86, rue Grignan, Marseille 1er ; infos au 04 86 26 54 16.

Elie Kalamouka n'est plus Son nom restera indéfectiblement attaché au Mas, restaurant de la rue Lulli (1er) qu'il avait cofondé avec Robert Lenoir. Elie Kalamouka s'est éteint vendredi à 87 ans non sans susciter une vive émotion chez tous ceux qui avaient pris l'habitude de dîner chez lui. Le Mas était l'une des rares tables ouvertes toute la nuit, attirant noctambules et artistes qui, en fin de spectacle, venaient s'y détendre. Il était paar ailleurs administrateur du festival Jazz des Cinq Continents. La crise sanitaire a été fatale au Mas qui a été placé en liquidation judiciaire. Ce décès tourne définitivement la page des années 1980 à Marseille...

Abonnez-vous à notre newsletter