Restaurants en Provence

Salumeria Giuppo, épicerie fine, trattoria et tutti quanti

Salumeria giuppo 2Voilà des mois que je passais devant ce repaire, les louanges de mes copains résonnant encore dans ma tête : – Ce type est génial, tu vas adorer … – Vas-y c’est de la cucina italiana grand style”. Oubliée “la Boîte à Sardines” de Fabien qui est née ici ; les murs de pierre apparente, la tonalité sombre et intime de la salle voulue par Marco le Vénitien invite désormais à la dégustation, au partage et à la vénération des bons produits. La salle aligne sa petite vingtaine de couverts, les tables et chaises de bois évoquent la rusticité de la campagne et la carte aligne ses arguments : charcuteries siciliennes, jambon de Parme, saucisson de sanglier servis sur des planches. L’homme sait présenter les choses : la transparence des tranches de patta negra en révèle toute la finesse et en dit long sur la volonté de bien faire de notre hôte.

Salumeria giuppo 1Marco demande avec son chaleureux accent : – Dites-moi combien vous avez et je vous fais le menu”. Why not ? Derrière son comptoir minuscule, le voici s’agitant, réchauffant, saisissant, cuisant une merveilleuse paupiette de veau accompagnée d’artichauts, pommes de terre et girolles. Une petite gousse d’ail en chemise signe l’assiette. Les tagliatelles, elles, seront accompagnées d’une daube de seiches cuisinée dans l’instant. Quelle belle idée de rajouter un peu de cumin, le dosage des herbes de Provence est idéal. Comme un chef d’orchestre traque la fausse note, Marco le vénitien, lui, comme un pointilliste, distille ça et là quelques virgules de parfums et d’arômes ensoleillés. Un tiramisu avec le café et voilà la boucle bouclée. A l’heure du départ, on regrette de ne pas être venu plus tôt mais on est très content de pouvoir remercier les amis qui n’avaient pas menti : c’est une très bonne adresse. Alors à mon tour de vous recommander d’y aller !

Salumeria Giuppo, 7, bd de la Libération, Marseille 1er arr. ;
résas au 09 81 86 35 95. Comptez de 25 à 35 €. Fermé dimanche et lundi.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu, vite su

chicoulon Chicoulon descend dans la rue Edouard Mireur et toute l’équipe du Chicoulon font sauter les bouchons le 21 novembre prochain. La rue Grignan sera fermée à la circulation auto de l’angle de la rue Breteuil jusqu’à la place Lulli. De 19 heures à 23 heures, dans un décor de bottes de pailles, guirlande guinguette et petites tables renouant avec l’ambiance place de village, un DJ fera monter le son… Trois beaujolais rouges d’appellation (un fleurie, un chiroubles et un morgon) un un beaujolais blanc contribueront à l’ambiance. “Ce sera la fête du beaujolais, on va faire bouger le centre-ville”, assure Edouard qui, pour la soirée, a demandé à tomy de préparer des planches et cornets de charcuteries et fromages. Comptez 20€ la bouteille, 5 et 10 € les fromages et charcuteries. Pour toute info, cliquer ici.

Pierre Onde Pierre Onde au restaurant du Novotel Avignon centre Depuis le mois de juillet dernier, date de son arrivée, le jeune cuisinier de 37 ans conduit une brigade de 8 personnes avec l’ambition de hisser la table du Patio au meilleur niveau et l’espoir d’entrer dans les guides gastronomiques. Pour y parvenir, Pierre Onde a revu son panel de fournisseurs pour être au plus près des produits locaux et de saison (poissons de Méditerranée, agneaux des Alpilles, porcs du Ventoux et fruits et légumes du Vaucluse). Très influencé par les cuisines provençale et corse, Pierre Onde a repensé la carte en mode cuisine méditerranéenne et bistronomique. La carte des vins, elle aussi, est désormais très marquée par les grandes appellations de la vallée du Rhône. Fleurs de courgette farcies, thon snacké, gibier en automne… le chef, issu de l’école hôtelière d’Avignon a fait ses armes auprès des frères Jacques et Laurent Pourcel avant de rejoindre le Cloître Saint-Louis. L’année qui commence sera décisive. Restaurant le Patio, Novotel Avignon centre, 20, bd Saint Roch ; infos au 04 32 74 70 22.