Restaurants en Provence

Au comptoir du boucher du Lafayette Gourmet

lafayette gourmet 1Moi, je les appelle les Galaf’. Comprenez les Galeries Lafayette. Il y a quelques mois, l’enseigne parisienne a inauguré à Marseille son nouveau concept de supermarché haut-de-gamme avec possibilité de manger sur place (lire ici). A midi, les tables et les comptoirs des corners viande et poisson affichent complet. On y vient pour déjeuner sur le pouce ou flemmarder entre copines qui fuient leur mari, ou copains venus regarder passer quelques jolies filles. La formule à 12,50 € propose un hamburger convenable escorté au choix, de frites, de salade ou de ratatouille (accompagnements à volonté) et d’un café gourmand composé de 3 mini pâtisseries (un cannelé, un opéra, une salade de fruits, une tatin etc). Le service est simple et rapide même s’il a fallu, vendredi 10, demander 5 fois la carafe d’eau.

lafayette gourmet 2Pour 12€, la carte propose également une pièce du boucher du jour (160g), un blanc de poulet Label Rouge rôti au thym (9,90 €), une côte de veau pour >2 personnes (1kg, 48 €), de l’onglet ou de la bavette (16 €), une tranche de gigot d’agneau (15,50 €). Faut-il y aller ? Oui sans retenue. On peut y manger pour 12,50 ou 20 € des produits de qualité. C’est sympa, bien amené, sans prétention et c’est plutôt amusant de manger au milieu d’un supermarché fût-il de standing.

Lafayette Gourmet-Centre Bourse, du lundi au samedi de 8h30 à 20h30 et dimanche de 10h à 20h.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Notez-le

Christian Qui “meilleure table de l’année” selon le Fooding classement 2021 A l’heure où la restauration française vit les heures les plus noires de son histoire, le guide Fooding, lui, continue à vivre comme si tout allait bien. Le guide, qui vient d’être intégralement racheté par le guide Michelin, a révélé ce lundi 16 novembre son palmarès de l’année 2021. Une approche d’autant plus cynique que la quasi totalité des guides français a décidé de ne pas établir de classement tant la période est dramatique pour la profession.

Meilleur bar d’auteur : Bambino (Paris)
Meilleur bistrot : Café Les Deux Gares (Paris)
Meilleur sandwich : Penny Lane (Paris)
Meilleur chef résistant : Antonin Bonnet chez la Boucherie Grégoire (Paris)
Meilleur cuisinier : Daniel Morgan chez Robert (Paris)
Meilleure table : Christian Qui (Marseille)
Meilleure table : Bistrot Bao (Groix)
Fooding d’Amour : Comète (Saint-Lunaire)
Fooding d’Amour : Rita, la Vierge à la Mer (Saint-Jean-de-Luz)
Meilleure chambre de style : château de la Haute Borde (Rilly-sur-Loire).