Carnet de cave

Les Sénéchaux blanc 2014, un vin noble en ses terres

SénéchauxLe titre de sénéchal était courant dans les cours royales ou princières du Moyen-Age. D’une région à l’autre, le rôle du sénéchal variait mais il était toujours lié à la personne du roi, d’un prince du sang ou d’un grand seigneur. Doyen des serviteurs, chef des serviteurs, ce titre était très convoité voire le plus prestigieux. Quelques siècles plus tard, en 2006, la famille Cazes, propriétaire du Relais & Châteaux Cordelian Bages à Pauillac, a racheté cette propriété historique des côtes-du-Rhône sud et y mène, depuis, de gros efforts pour hisser le domaine au meilleur de l’appellation châteauneuf-du-pape.
Le domaine des Sénéchaux compte parmi les plus anciens vignobles de la région puisqu’on retrouve sa trace dans des écrits du XIVe siècle. C’est l’une des principales parcelles de la propriété sise dans le quartier de Bois Sénéchaux qui a donné son nom au domaine. Implanté sur les terres nobles de Châteauneuf-du-Pape, le vignoble couvre à ce jour 27 hectares.

Le domaine des Sénéchaux, millésime 2014 en blanc, est composé de roussanne (34 %), clairette (29%), grenache blanc (28%) et  bourboulenc. Sa robe limpide jaune clair avec une belle brillance laisse deviner des reflets verts. On servira ce vin à 10-12°C pour que son nez aguicheur exhale des arômes de fleurs fraîches et de fruits blancs comme la poire comice. En bouche, l’attaque est franche avec une pointe de minéralité. Equilibré frais-rond-long, ce vin offre une finale persistante évoquant des notes de noisette fraîche. A boire sans attendre et dans les deux prochaines années sur des viandes blanches (veau, volailles), un risotto aux fruits de mer ou des poissons délicats (loups, sole).

Le domaine des Sénéchaux, 3, rue de la Nouvelle Poste, 84230 Châteauneuf-du-Pape ;
infos au 04 90 83 73 52. Blanc 2014, 75 cl, de 35 à 40 €.

 

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Paris

Championnats de France de Pizza. Le ridicule ne tue pas, pour preuve, ce énième concours pompeusement qualifié de « championnat de France de la pizza ». Alors sachez que sa 18e édition sera organisée par l’Association des Pizzerias françaises et se tiendra les 13 et 14 mars sur le salon Parizza. Sur les 400 candidats qui s’étaient portés candidats, 130 d’entre-eux ont été retenus lors des étapes régionales du France Pizza Tour. Les 13 et 14 mars donc, les 130 concurrents se mesureront tout au long de 6 épreuves (pizza classique, «pizza a due», rapidité) dont certaines s’apparentent aux jeux du cirque (pizza la plus large, pizza dessert et pizza acrobatique). Les candidats des Bouches-du-Rhône sont : Kévin Vernet de Gardanne (Pizzeria Il Grano ), Jean-François Cortez des Pennes-Mirabeau (Capo Pizzeria), Guillaume Martinez d’Allauch (Pizza Lea), Lucas Palazzo d’Aix-en-Provence (Chez Ratatouille), Mathieu Boisseau de Plan de Cuques (Pizzeria da Matteo), Laurent Pavia de Marignane (Les 3 M) et Yvan Cotta de Saint-Victoret (Allô Pizza).

Marseille

► Rencontres des Cuisines africaines En 2020, à l’occasion de la Saison Africa2020, la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), les Grandes Tables-I.C.I et Chefs In Africa se sont réunis pour organiser des rendez-vous culinaires et artistiques à Calais, Tours, Dijon, Clermont-Ferrand et Marseille. Les événements des Cuisines africaines ont permis de questionner et explorer les identités culinaires de tout un continent. Au cours des quatre dernières années, de nombreux projets ont été entrepris pour poursuivre cette démarche : la publication d’un numéro de la revue Papilles, intitulé Stirring the Pot, Les Cuisines Africaines, l’organisation de tables rondes, des participations à des festivals (Village international de la gastronomie, Omnivore, …) et des actions développées dans plusieurs territoires d’Afrique. En 2024, les Rencontres des Cuisines africaines rassembleront, pour une première édition, plus de 70 acteurs et actrices culinaires d’Afrique et de ses diasporas afin d’explorer les identités des cuisines africaines, célébrer leur richesse et développer des synergies communes. Au programme : des tables rondes explorant les grands enjeux des cuisines africaines, des ateliers pour découvrir et échanger, des entretiens avec des personnalités et des démonstrations culinaires autour de produits phares.
• Les Rencontres des Cuisines Africaines, les 1 et 2 mars 2024 à la Friche de la Belle de Mai à Marseille.