Carnet de cave

Les Sénéchaux blanc 2014, un vin noble en ses terres

SénéchauxLe titre de sénéchal était courant dans les cours royales ou princières du Moyen-Age. D’une région à l’autre, le rôle du sénéchal variait mais il était toujours lié à la personne du roi, d’un prince du sang ou d’un grand seigneur. Doyen des serviteurs, chef des serviteurs, ce titre était très convoité voire le plus prestigieux. Quelques siècles plus tard, en 2006, la famille Cazes, propriétaire du Relais & Châteaux Cordelian Bages à Pauillac, a racheté cette propriété historique des côtes-du-Rhône sud et y mène, depuis, de gros efforts pour hisser le domaine au meilleur de l’appellation châteauneuf-du-pape.
Le domaine des Sénéchaux compte parmi les plus anciens vignobles de la région puisqu’on retrouve sa trace dans des écrits du XIVe siècle. C’est l’une des principales parcelles de la propriété sise dans le quartier de Bois Sénéchaux qui a donné son nom au domaine. Implanté sur les terres nobles de Châteauneuf-du-Pape, le vignoble couvre à ce jour 27 hectares.

Le domaine des Sénéchaux, millésime 2014 en blanc, est composé de roussanne (34 %), clairette (29%), grenache blanc (28%) et  bourboulenc. Sa robe limpide jaune clair avec une belle brillance laisse deviner des reflets verts. On servira ce vin à 10-12°C pour que son nez aguicheur exhale des arômes de fleurs fraîches et de fruits blancs comme la poire comice. En bouche, l’attaque est franche avec une pointe de minéralité. Equilibré frais-rond-long, ce vin offre une finale persistante évoquant des notes de noisette fraîche. A boire sans attendre et dans les deux prochaines années sur des viandes blanches (veau, volailles), un risotto aux fruits de mer ou des poissons délicats (loups, sole).

Le domaine des Sénéchaux, 3, rue de la Nouvelle Poste, 84230 Châteauneuf-du-Pape ;
infos au 04 90 83 73 52. Blanc 2014, 75 cl, de 35 à 40 €.

 

En bref

Les Sard’in c’est bon tout le temps Pour agrémenter un sandwich ou à partager entre potes lors d’un apéritif improvisé, ces sardines sauveront également votre plateau repas en cas de frigo désertique un dimanche soir. Préparées entièrement à la main, elles sont mises sur grilles et cuites au four pour être plus légères et digestes. Garanties sans friture, on les aime à l’huile d’olive extra vierge ou au piment.
6 € la boîte chez le Petit Cabanon, restaurant au 63, avenue Robert-Schuman, Marseille 2e.

Abonnez-vous à notre newsletter