Magazine

Le Vivier, nouveau bar à huîtres (et resto) du cours Julien

Vivier
Corentin Mailloux et Alexis Couët

Le Vivier, bar à fruits de mer, ouvre ses portes rue Pastoret (6e). A la tête de cette vague iodée qui déferle sur le cours Julien, il faut aller chercher un trio d’associés, Serge, Richard et Alexis Couët. C’est à ce dernier, nantais de naissance et marseillais d’adoption, qu’échoit l’animation de cette nouvelle adresse. Le Vivier, c’est un concept à double détente : c’est un bar à fruits de mer de 10h à 18h qui propose également de déjeuner et de dîner, en se laissant séduire par la carte vespérale, imaginée par le chef Corentin Mailloux. « Et, c’est promis, le soir, on conservera l’esprit bar à huîtres en mode apéro » rassure Alexis Couët.

« J’aime beaucoup ce quartier qui bouge tout le temps et il y avait une vraie demande pour ce type de restaurant », explique le chef d’entreprise qui souhaite faire découvrir tous les terroirs d’huîtres français en proposant des origines diverses, de Thau à Arcachon en passant par les sauvages de Nîmes. Aux côtés des huîtres de Marine, ostréicultrice normande d’Isigny, voisineront les productions d’autres ostréiculteurs « qui viendront pour parler de leur métier et boire des canons », s’amuse Couët.

Vivier
Une belle sélection de vins nature

Un fana de « vins propres »
Ancien élève de Bonneveine, Couët a quitté Marseille en 2010 pour Yokohama au Japon afin de s’y spécialiser dans le poisson. En un an et 6 restaurants, il y a appris le service, la cuisine et la découpe du poisson mais l’accident de Fukushima l’a ramené à Paris où il est resté 10 ans : – J’ai fait beaucoup de salle et beaucoup d’ouvertures avec, toujours, la casquette de pinardier. J’ai appris le vin sur le tas, par la dégustation et les rencontres », prévient-il comme pour expliquer sa passion pour les vins nature.

Promouvoir les coquillages de Méditerranée, valoriser les tourteaux, langoustes et autres crustacés qui seront exposés vivants dans un vivier au restaurant, servir une « sublime » poutargue… Voilà quelques-uns des objectifs de cette équipe de 6 personnes (2 éléments en cuisine, autant en salle et deux écaillers). « La période de Noël arrive, ce sera le moment de composer de beaux plateaux« , souffle Alexis. Le moment idéal pour faire naître une belle réputation.

Le Vivier, 2, rue Pastoret, Marseille 6e arr. ; infos au 09 83 76 72 35. Sur place ou à emporter. Huîtres par 6, 9, 12 à 12, 18 et 22 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Marseille

Loury en vente. Il a 74 ans et a consacré 54 années de sa vie à la cuisine et à son restaurant. Loin de l’écume ambiante, Loury a incarné la lame de fond de la cuisine traditionnelle provençalo-marseillaise avec la soupe de poissons, la bouillabaisse et autres pieds-paquets. A regrets, le restaurant du 3, rue Fortia (1er arr.) a été mis en vente. Il est urgentissime d’aller y déjeuner ou dîner, pour ne rien regretter.
• Infos au 04 91 33 09 73

Farinette c’est fini. Quatorze mois plus tard, la boulangerie de Manon et Etienne Geney tire le rideau. « Nous avons vécu une année compliquée et la hausse globale des coûts, énergie et matières confondues, a fragilisé notre modèle économique, explique Etienne Geney. Nous n’avons pas voulu fragiliser la Maison Geney voisine et on a pensé qu’il valait mieux tout arrêter ». En dépit de cette annonce, l’équipe vient de terminer une série de tournages pour la « Meilleure boulangerie de France » (M6) et le couple Geney enfonce le clou : – On y a mis tout notre cœur, on n’a proposé que du bon pain, on a fait de gros progrès et on ne retire que du bien de cette expérience ». Toujours propriétaires du nom Farinette qu’ils ont déposé, les Geney attendent que « le temps passe » et promet : « On reviendra mais on ne sait pas quand ». Fermeture le 4 février 2023.

Marrou à Saint-Barnabé. Porté par le succès de ses implantations au Prado, à Castellane et à l’opéra, Marrou ouvre un espace traiteur-pâtisserie à l’entrée de la galerie Saint-Barnabé Village (95, rue Montaigne, 12e). Il sera possible de déjeuner sur place et de profiter du salon de thé à toute heure de la journée. Une terrasse et des places en salle sont annoncées. Les Marseillais de boboboom signeront la déco et le style de l’enseigne.

 

Suis-nous sur les réseaux