Magazine

TheFork awards, le prix « Spécial Marseille » pour Camille Gandolfo

TheFork awards

Sept jeunes chefs parmi les plus fringants espoirs de la cuisine française ont été ovationnés lundi 22 novembre dernier, lors de la soirée de remise des TheFork Awards, du nom du site international de réservation en ligne TheFork. C’est à Marseille que s’est déroulée la cérémonie au sein même de l’impérial palais de la Bourse, sur la Canebière. Huit majestueuses tables étaient dressées, réunissant plus de 280 convives : des chefs, des propriétaires de restaurant, des grands noms de la gastronomie contemporaine à l’instar de Christophe Hay (restaurant la Maison d’à Côté, 2 étoiles) ou Flora Mikula. Des Vauclusiens, Florent Pietravalle de La Mirande, Julien et Anne Gleize de l’Agape à Avignon, le toulonnais Marco Casolla, Dominique Frérard, Ludovic Turac et bien d’autres ont fait le déplacement pour la circonstance.

TheFork Awards

« J’assume les épices », dixit Camille Gandolfo
Pas moins de 6 jeunes chefs marseillais très en vue étaient en lice pour décrocher le prix « Spécial Marseille », qui a été décerné à Camille Gandolfo, chef en poste au restaurant de l’hôtel les Bords de Mer, aux Catalans. Toute émue, cette dernière a reçu le prix « spécial Marseille » des mains de son parrain et mentor Lionel Lévy et de Maxime Tissot au nom de l’Office métropolitain de Tourisme et des Congrès. « Je réalise à peine, je suis sur un petit nuage, a déclaré Camille, les yeux pleins d’étoiles. Arrivée aux Bords de mer en mai 2020, Camille assure que sa « cuisine a beaucoup gagné en finesse » travaillant « le goût pour le goût. Je me suis affirmée au fil des mois avec des plats marqués qui me ressemblent. Oui oui, j’assume les épices ».

TheForkAwards Camille Gandolfo
(De g. à d.) L. Lévy, Camille Gandolfo et Maxime Tissot
Grand prix du public : Arbore et Sens, chef Clément Dumont à Loches (Indre-et-Loire) parrainé par Christophe Hay
Prix du public : Mano, Maximilien Kuzniar à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) parrainé par Denny Imbroisi
Le Mezquité, Julia et Laura Szyndler au Touquet (Pas-de-Calais) parrainées par Alexandre Gauthier
Itsasoa, Erwann LePogam à Carnac (Morbihan) parrainé par Christophe Pelé
La Coquerie, Guilhem Blanc-Brude et Arnaud Mirabel, à Sète (Hérault) parrainés par Amélie Darvas et Gaby Benicio
Award spécial Marseille aux Bords de mer, Camille Gandolfo parrainée par Lionel Lévy
Award de la jeune chef « Elle à table » : Momento, Mariana Maetos, à Bué (Cher) filleule d’Hélène Darroze.
C’est promis, « aux Bords de Mer, on continuera comme ça, dit Camille. La carte change tous les deux ou trois mois avec quelques évolutions ponctuelles. J’ai pour habitude de dire que le restaurant évoluera avec moi et moi avec lui. En réalité, je pense constamment à ma carte et en dépit de ce travail sur la durée, je me laisse aussi influencer par les inspirations de l’instant ».

Le dîner des TheFork awards, orchestré par Guillaume Sourrieu (l’Epuisette) et Coline Faulquier (Signature) était composé d’un carpaccio de poulpe et textures de céleri, une lotte cuite à la perfection risotto de petits émulsion d’ail doux et un gavotin de fromage de chèvre à l’ail noir et espuma de pain brûlé. Le menu, d’une remarquable facture pour un tel nombre de convives servis en même temps, a été réalisé par les équipes de Jean David Cohen traiteur et s’est achevé par des cubes de moelleux noisettes et agrumes pour un joli contraste boisé-acidulé. Sandy Héribert et Pierre Psaltis, fondateur du Grand Pastis, ont animé la soirée ponctuée des interventions de Damien Rodière, directeur général Europe de l’Ouest de theFork, de Marc Thépot (OT Marseille) et de captations vidéos qui ont invité les participants dans les cuisines de Christophe Pelé au Clarence (Paris VIIIe) ou celles d’Hélène Darroze à Londres. En fin de soirée, Thalie Testot-Ferry, en charge de l’organisation de l’événement via Protocole agency, a lâché : « Je crois qu’ils sont contents ». Et ils l’étaient, c’est sûr.

Photos TheFork Awards Fabienne Berthet, les Toquées de la Com’, Camille Gandolfo

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Val labellisé. Avec l’aide du conservatoire méditerranéen, le maire de la commune du Val dans le Var, Jérémy Guiliano, vient de lancer un programme de préservation du Boussarlu, une variété endémique d’oliviers menacée de disparition. Pour un montant de 4 000 €, en plus de fonds européens, le maire veut reconnecter sa population avec ses oliviers et relancer toute une filière. Et pour commencer, le Val vient d’être labellisé « commune oléicole de France ».

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.