Marseille

► Soirée raclette à Notre-Dame-de-la-Garde Pour contribuer au financement des gros travaux d’entretien de la basilique, le père Espinosa, recteur du sanctuaire, et l’équipe qui gère le Restaurant, ont eu l’idée d’organiser des dîners dont l’intégralité des bénéfices est reversée à l’entretien du site. Chaque soirée débute à 19h par une visite privée de la crypte et de la basilique suivie, à 20 heures, d’un apéritif, puis du dîner (50 € par personne). Pour répondre aux morsures du froid hivernal, une soirée raclette est organisée le jeudi 7 mars en partenariat avec la fromagerie La Meulerie. Le dîner fondant et délicieusement parfumé sera servi sur une seule et longue table unique. Bonne humeur garantie.
• Pour la soirée raclette du 7 mars, s’inscrire ici.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Magazine

Yannick Besset : « Je regrette de n’être pas parti aux Etats-Unis »

Yannick Besset est un homme libre mû par sa seule passion. Du Lot au Tarn, il aurait pu, avec son épouse Françoise, goûter ad vitam aeternam les joies de la vie dans le Sud-Ouest… Mais le couple est revenu vivre au pied du Garlaban, installant son petit restaurant rue Moussard, à Aubagne. Au dernier trimestre 2014, voilà le couple qui s’installe Gémenos. Ris de veau, risotti, truffes… la carte se lit avec gourmandise et change quotidiennement, conséquence logique des caprices de la météo liés aux saisons. Du Gault et Millau au Michelin (un Bib gourmand sans frémir depuis 7 ans), Besset raconte ses histoires. Et il y a fort à parier que vous adoriez les savourer.

Yannick BessetSi vous n’aviez pas été cuisinier, vous auriez été…
Si je n’avais pas été cuisinier, c’est terrible mais je n’ai jamais envisagé autre chose mais aujourd’hui vigneron peut être.

Vos adresses préférées ?
Julien et Guillaume au restaurant « Saisons », rue Sainte-Victoire ; Laurent Navarro pour les gâteaux à l’atelier de Pauline à Aubagne, Pierre Matayron pour son porc noir de Bigorre à Lasserade, Georges Garat, rue Paradis, à Marseille, pour les fringues, La récolte du Paysan à Aubagne et Le paysan gémenosien pour les fruits et légumes.

Avec qui pour aller au restaurant ?
Pour aller au resto, une table, qui n’a jamais existé, avec mon père, mon grand père et le père de mon épouse, 3 hommes à qui je pense chaque jour.

Votre plus grand regret ?
De ne pas être parti travailler aux Etats-Unis.

Le rêve que vous accomplirez ?
J’aimerais que mon fils soit fier de son père.

Votre signe astro ?
Lion, ascendant casse bonbon paraît-il !

Votre plus grande déception ?
N’avoir qu’une vie…

Que lui avez-vous dit pour qu’elle fasse sa vie avec vous ?
Ecoute, je fais un métier de dingo, je n’ai pas de vacances, de week end, en plus comme presque tous les cuisiniers je suis « givré » et je veux que tu travailles avec moi, OK ?

Qu’écoute-t-on dans votre bibliothèque iTunes ?
Claudio Capeo, Johnny Hallyday, Brassens, Ferrat… Et beaucoup de musique classique pour la mise en place le matin.

Vous êtes Quick ou McDo ?
Ronald et bientôt peut être les Z’Arômes sandwich !

Votre dernier livre de chevet ?
« Révolution » d’Emmanuel Macron et mon dernier film, j’ai honte, mais « L’aile ou la cuisse » avant-hier.

Votre prochain voyage ?
Barcelone, j’ai une passion pour cette ville et New-York l’année prochaine

Un défaut ?
Je suis impulsif

Une qualité ?
Entier et passionné ce sont des défauts aussi.

Les critiques vous atteignent-elles ?
Elles me démolissent ! Même à 49 ans pendant 1 journée, et me transcendent après…

Le Grand Pastis vous connaissez ?
Je connais oui, et surtout je connais son auteur depuis 1997, à l’époque cela s’appelait « Coup de fourchette » je crois, et « Un café et l’addition » après, non ? ou l’inverse. Le cirage de pompes c’est pas mon truc, mais des critiques constructives, des mots acérés, et surtout un site qui transmet une passion des produits, des gens, de la cuisine et bien sûr de notre Provence !

Les Arômes, 230, avenue du 2e Cuirassier, 13400 Gémenos ; résas au 09 80 73 06 60.