Bouches-du-Rhône

Prix Agricole des Produits de Provence.- La Métropole AMP vient d’organiser la première édition du prix agricole des produits de Provence afin de valoriser l’excellence et la diversité de son agriculture et de ses productions. Vins, huiles d’olive, miels, bières et calissons : au total, onze catégories de produits ont été soumises à l’appréciation du jury composé de chefs, d’élus du Projet alimentaire territorial, de référents du réseau « Nos cantines durables », d’agents métropolitains (y compris de son directeur général des services), du président de la chambre d’agriculture Monsieur Levêque et du Grand Pastis. Etait aussi présent Christian Burle, 15e vice-président de la Métropole délégué à l’Agriculture, la Viticulture et ruralité, à l’Alimentation et Circuits courts et maire de Peynier. Chaque table a dégusté 3 produits différents, soit entre 15 et 20 échantillons au total. Un expert produit a accompagné la dégustation de chaque table sans jamais intervenir dans les notations et commentaires du jury. Les lauréats ont reçu leur prix mardi 28 mai.
Vin rouge AOP :  cuvée MIP collection AOP Côtes de Provence, Made in Provence, Puyloubier
Vin rosé AOP : Rose Bon Bon AOP Côtes de Provence, domaine des Diables, Puyloubier
Vin rosé IGP : Terre de passion IGP Méditerranée, vignobles du Roy René, Lambesc
Vin blanc IGP : cuvée tradition IGP Méditerranée, domaine Richeaume, Puyloubier
Huile d’olive AOP fruité vert vierge extra : AOP Provence château Montaurone, Saint-Cannat
Huile AOP d’olive maturée fruité noir : AOP Provence château Calissanne, Lançon-Provence
Miel de Garrigue IGP Provence :  les Ruches du Roy à Simiane-Collongue
Bière blonde :  Pacific Ale, brasserie artisanale de Provence à Rousset
Bière ambrée :  Thymbrée, brasserie Epicentre à Pertuis
Bière blanche : Gaby brasserie Zoumaï, Marseille
Calissons d’Aix :  calissons aux amandes de Provence, confiserie du Roy René, Aix-en-Pce.

Bollène

Le bronze pour Révélations. Installée dans le petit village de Bollène, l’épicerie Révélations gérée par le torréfacteur Nicolas Avon, a remporté la médaille de bronze au concours des Quintessences 2024 ! Cette distinction sera officialisée lors du salon Gourmet international qui se tiendra en septembre à Paris. « Chez Révélations, nous avons créé un lieu unique mêlant épicerie fine, bar à vin et salon de thé avec une offre de petite restauration atypique, où nos produits locaux et régionaux sont à l’honneur. Nous avons à cœur de cultiver une atmosphère chaleureuse et accueillante, propice aux échanges et aux liens sociaux », se réjouit Nicolas.
6, place Henri-Reynaud de la Gardette, 84500 Bollène ; infos au 04 90 61 86 53.

Suis-nous sur les réseaux

La Barasse

Les halles de producteurs de la Barasse fêtent leurs 5 ans. Rendez-vous jeudi 13 juin pour retrouver une trentaine de paysans-producteurs. De 17h à 19 heures, goûter offert : jus de fruit frais ou sirop, biscuits colorés d’Emacréa, et des fruits. Grande tombola gratuite, avec des produits du marché à gagner et ambiance musicale. Les halles de la Barasse, ont accueilli près de 40  000 visiteurs en 5 ans (en intégrant la fréquentation du début de saison 2024 de mars à juin). + 20% de fréquentation en 2023 par rapport à 2022. Et un très bon début de saison 2024. Le marché des 5 ans sera le 165e marché organisé depuis l’ouverture en 2020 avec près de 200 tonnes de produits vendus depuis 2020 (dont 70 tonnes en 2023). Plus de 750 000 € de chiffre d’affaire ont été générés depuis 2020 (270 000 € pour 2023). 58 paysans ou artisans ont participé à au moins 1 marché depuis 2020. En 2024 : 27 producteurs ou artisans se relaieront sur la saison. Les producteurs exercent dans un rayon de 45 km autour de Marseille depuis 2020.

Magazine

Yannick Besset : « Je regrette de n’être pas parti aux Etats-Unis »

Yannick Besset est un homme libre mû par sa seule passion. Du Lot au Tarn, il aurait pu, avec son épouse Françoise, goûter ad vitam aeternam les joies de la vie dans le Sud-Ouest… Mais le couple est revenu vivre au pied du Garlaban, installant son petit restaurant rue Moussard, à Aubagne. Au dernier trimestre 2014, voilà le couple qui s’installe Gémenos. Ris de veau, risotti, truffes… la carte se lit avec gourmandise et change quotidiennement, conséquence logique des caprices de la météo liés aux saisons. Du Gault et Millau au Michelin (un Bib gourmand sans frémir depuis 7 ans), Besset raconte ses histoires. Et il y a fort à parier que vous adoriez les savourer.

Yannick BessetSi vous n’aviez pas été cuisinier, vous auriez été…
Si je n’avais pas été cuisinier, c’est terrible mais je n’ai jamais envisagé autre chose mais aujourd’hui vigneron peut être.

Vos adresses préférées ?
Julien et Guillaume au restaurant « Saisons », rue Sainte-Victoire ; Laurent Navarro pour les gâteaux à l’atelier de Pauline à Aubagne, Pierre Matayron pour son porc noir de Bigorre à Lasserade, Georges Garat, rue Paradis, à Marseille, pour les fringues, La récolte du Paysan à Aubagne et Le paysan gémenosien pour les fruits et légumes.

Avec qui pour aller au restaurant ?
Pour aller au resto, une table, qui n’a jamais existé, avec mon père, mon grand père et le père de mon épouse, 3 hommes à qui je pense chaque jour.

Votre plus grand regret ?
De ne pas être parti travailler aux Etats-Unis.

Le rêve que vous accomplirez ?
J’aimerais que mon fils soit fier de son père.

Votre signe astro ?
Lion, ascendant casse bonbon paraît-il !

Votre plus grande déception ?
N’avoir qu’une vie…

Que lui avez-vous dit pour qu’elle fasse sa vie avec vous ?
Ecoute, je fais un métier de dingo, je n’ai pas de vacances, de week end, en plus comme presque tous les cuisiniers je suis « givré » et je veux que tu travailles avec moi, OK ?

Qu’écoute-t-on dans votre bibliothèque iTunes ?
Claudio Capeo, Johnny Hallyday, Brassens, Ferrat… Et beaucoup de musique classique pour la mise en place le matin.

Vous êtes Quick ou McDo ?
Ronald et bientôt peut être les Z’Arômes sandwich !

Votre dernier livre de chevet ?
« Révolution » d’Emmanuel Macron et mon dernier film, j’ai honte, mais « L’aile ou la cuisse » avant-hier.

Votre prochain voyage ?
Barcelone, j’ai une passion pour cette ville et New-York l’année prochaine

Un défaut ?
Je suis impulsif

Une qualité ?
Entier et passionné ce sont des défauts aussi.

Les critiques vous atteignent-elles ?
Elles me démolissent ! Même à 49 ans pendant 1 journée, et me transcendent après…

Le Grand Pastis vous connaissez ?
Je connais oui, et surtout je connais son auteur depuis 1997, à l’époque cela s’appelait « Coup de fourchette » je crois, et « Un café et l’addition » après, non ? ou l’inverse. Le cirage de pompes c’est pas mon truc, mais des critiques constructives, des mots acérés, et surtout un site qui transmet une passion des produits, des gens, de la cuisine et bien sûr de notre Provence !

Les Arômes, 230, avenue du 2e Cuirassier, 13400 Gémenos ; résas au 09 80 73 06 60.