Marseille

► Soirée raclette à Notre-Dame-de-la-Garde Pour contribuer au financement des gros travaux d’entretien de la basilique, le père Espinosa, recteur du sanctuaire, et l’équipe qui gère le Restaurant, ont eu l’idée d’organiser des dîners dont l’intégralité des bénéfices est reversée à l’entretien du site. Chaque soirée débute à 19h par une visite privée de la crypte et de la basilique suivie, à 20 heures, d’un apéritif, puis du dîner (50 € par personne). Pour répondre aux morsures du froid hivernal, une soirée raclette est organisée le jeudi 7 mars en partenariat avec la fromagerie La Meulerie. Le dîner fondant et délicieusement parfumé sera servi sur une seule et longue table unique. Bonne humeur garantie.
• Pour la soirée raclette du 7 mars, s’inscrire ici.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Magazine

Les Saveurs gourmandes à Ménerbes, un nouveau Bib gourmand en Luberon

A Ménerbes, on ne parle plus que d’eux : Christian et Anne Dupré ont reçu un Bib gourmand dans le guide Michelin édition 2017. Invités par le directeur du guide à Marseille vendredi dernier, ils ont reçu de « Monsieur Bibendum », une plaque en polycarbonate sérigraphié qui trône désormais dans leur établissement, les Saveurs Gourmandes. « C’est notre premier restaurant », soufflait avec une joie contenue Christian Dupré, ancien professeur de cuisine au lycée hôtelier de Toulon. « Nous avons accueilli nos premiers clients en avril 2013, se remémore Anne Dupré. En fait, nous avons eu un coup de coeur pour cette maison… Nous cherchions une adresse dans le nord Vaucluse, dans la Drôme et puis nous avons atterri ici ».

Saveurs gourmandes

« Le Bib est une récompense, un encouragement, mais sur le fond
rien ne change, la restauration est une lutte de tous les jours »

Restaurant chaleureux et rustique, les Saveurs gourmandes accueille des clients en provenance essentiellement des régions Rhône-Alpes et Paca : « L’hiver est une saison calme, on travaille essentiellement le week-end » reconnaît Anne. Proposant une cuisine à base de produits frais, locaux et labellisés, Christian travaille seul en cuisine : « Ma carte est assez traditionnelle et je travaille beaucoup sur les épices, les poivres, les baies et les agrumes ». A la carte, un saumon gravlax à la baie de timut, une joue de boeuf au vin rouge de Beaumes-de-Venise parfumée à la baie des Bataks (poivre Andaliman), un crémeux chocolat aux parfums de poivre de Madagascar Voatsiperifery-feuillantine pralinée… « Pour nous, le Bib est une récompense, un encouragement mais sur le fond rien ne change, il nous faudra continuer à travailler beaucoup. La restauration est une lutte de tous les jours, c’est énormément de temps mais aujourd’hui, ça en vaut la peine » sourit le cuisinier. Avec 18-20 couverts seulement, Christian et Anne ont fait le pari de la confidentialité ; la mise en lumière du Michelin pourrait bien changer la donne.

Les Saveurs gourmandes, 51, rue Kléber-Guendon, 84560 Ménerbes ; résas au 04 32 50 20 53. Menu midi, 23 €. Soir, formules 29 et 38 €.