Vins rosés, vins d'été

Calisson de Calissanne, le rosé bon comme un coteaux d’Aix en été

Calisson de CalissanneY a-t-il un lien entre les calissons d’Aix et le château de Calissanne ? Au-delà d’une sonorité proche, la propriété de Sophie Kessler-Matière partage au moins une légende : la spécialité aixoise à base de pâte d’amandes et melon confit aurait emprunté son nom à un coteau de Calissanne autrefois planté d’amandiers. Sans ce coteau arboré et ensoleillé, les calissons porteraient probablement un autre nom… Voilà pour l’anecdote. Aujourd’hui, la vigne et l’olivier font les riches heures de cette propriété de quelque 1100 hectares qui abrite sangliers, perdreaux et autres lièvres. La vigne couvre 110 hectares de vignes en AOC coteaux d’Aix, morcelées en 25 parcelles pour 11 cépages.
Les années passent, apportant au gré des millésimes, médailles et distinctions à la cuvée Calisson de Calissanne : Mondial du rosé, Revue du vin de France, le Gilbert & Gaillard pour ne citer que les plus connus. Issu d’un assemblage grenache, syrah, cinsault et vermentino pour la gourmandise, ce vin exprime au mieux les qualités du grenache. En bouche, le 2016 à l’attaque fraîche et dense, laisse apparaître des notes florales évoluant sur l’infusion. A la bouche raffinée et ronde succède une finale de menthe. Servi à 8-10°C, ce rosé à la robe soutenue convient tout à la fois à l’apéritif et au repas. Ses accents de fenouil trouveront écho sur des rougets grillés à la puissance aromatique avérée, des légumes au barbecue arrosés d’un trait d’huile d’olive, une assiette de jambon cru du Pays-Basque.

Château Calissanne, route départementale 10, 13680 Lançon-de-Provence ; infos au 04 90 42 50 23.
Calisson de Calissanne, rosé 2016, aux environs de 8 euros la bouteille 75 cl

 

Vite lu

 Christopher Coutanceau, cuisinier pêcheur Le dernier livre du cuisinier rochelais est une ode à l’océan et à ses richesses. Avec 240 pages de recettes et de recommandations pour préparer avec soin les produits de la mer, le lecteur plonge dans un univers marin grandiose. Défenseur de la pêche durable et de l’anti-gaspillage, passionné depuis toujours, Christopher Coutanceau choisit, chaque matin à la criée de La Rochelle coquillages, crustacés ou poissons. En grand passionné, il s’investit dans la défense de la faune et de la flore marine et collabore avec de nombreuses associations de préservation des ressources. Le chef milite pour une pêche artisanale et fait partager son expertise au gré des pages de cet ouvrage. Les vins ont aussi leur place dans cet opus avec Nicolas Brossard qui détaille ses accords mets-vins et conseils…. Une véritable odyssée, généreuse et gourmande. 240 pages, Glénat Ed., prix : 49 €.

Vivre sur la Vague Le club des Effets Mer accoste devant la voûte la plus hype de Marseille. Dans une ambiance détente, le chill devient un mot d’ordre ! Terrasse en escalier et coucher de soleil digne du site, la soirée guinguette est annoncée. Matt Müller aux commandes du navire, fera chavirer les coeurs et côté expo, c’est l’occasion de (re)découvrir « Iceland » d’Alexandre Montesinos . Sans oublier les cocktails maisons (notre passion) et des petits plats bien sympas : burratta, panisses, soupions et l’indémodable assiette mixte… Infos et résas au 07 78 07 23 99.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !