Carnet de cave

Terre de truffes, un rouge aux arômes de Ventoux

terre de truffesTerraVentoux est une cave coopérative née en 2002 de la fusion de la cave des Roches Blanches à Mormoiron et de la cave de la Montagne Rouge à Villes-sur-Auzon. Les 600 hectares de vignoble de TerraVentoux se trouvent sur les flancs sud du Mont Ventoux, à une altitude comprise entre 350 et 650 mètres. Ce terroir, favorable à la vigne, est également propice à la truffe noire (tuber melanosporum) qui y pousse naturellement. Les vignes bénéficient d’un climat méditerranéen provençal ensoleillé ainsi que de nuits fraîches, sous l’influence du Ventoux et de ses 1912 mètres d’altitude. Dans un environnement classé « réserve de biosphère » par l’Unesco en 1990, les vignerons coopérateurs appliquent la sélection parcellaire pour cette cuvée. Ils respectent un cahier des charges qui impose, entre autres, un rendement par souche idéal de 5 à 9 grappes maximum, soit une production de 35 hectolitres par hectare.

Terre de Truffes AOC ventoux est un vin rouge fruit d’un assemblage syrah et grenache, des ceps âgés de 20 à 50 ans. Les raisins sont ramassés très mûrs, dégageant des arômes fruités et une sensation tannique harmonieuse. Le vin possède une robe à la teinte fraîche et gourmande, à reflets violacés. Son nez riche et puissant est parfumé d’arômes de myrtilles et de cassis, soutenus par des notes d’épices douces, de violette, de réglisse et d’olive noire. Son potentiel de garde est de 3 à 5 ans.En toute logique, vous l’accompagnerez de plats vauclusiens et provençaux : une brouillade de truffes bien sûr, des pommes de terre en gratin à la crème avec de la truffe finement tranchée. Si vous le servez aux environs de 15-16°C, il sera aussi parfait avec une poêlée de champignons, des gibiers à plume ou un rôti de viande rouge.

Terre de Truffes (AOC ventoux), chez Terra Ventoux, 253, route de Carpentras, 84570 Villes-sur-Auzon ; infos au 04 90 61 79 47. Comptez 8,50 € la bouteille départ cave.

 

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aix-en-Provence

Jean-Luc Le Formal n’est plus. 2002-2022, le  plus breton des chefs provençaux a mis 20 ans dans la cité du Roy René pour gravir tous les échelons de la notoriété. Las, ce samedi 3 décembre, le cœur de Jean-Luc Le Formal a décidé de siffler la fin de la partie. Au Grand Pastis qui lui avait demandé s’il avait des regrets, Le Formal avait répondu : – Je n’en ai pas. Il faut assumer ce qui a été fait car on ne peut plus revenir dessus ». Fort de sa devise, « Profiter du moment présent à 100%, vivre et partager sa passion », Jean-Luc Le Formal a vecu pleinement pour la cuisine avec une douleur et une incompréhension : le mutisme du guide rouge à son encontre. Généreux dans le verbe et en actes, solidaire et confraternel, Le Formal tire définitivment le rideau sur son restaurant de la rue Espariat. En ces journées pénibles, chacun pensera à Yvonne sa compagne ; une cérémonie sera célébrée à Aix, jeudi 8 décembre.
Son interview au Grand Pastis.

Marseille-Cassis

EXCLUSIF. – C’est bien le chef des Roches Blanches, Alexandre Auger, qui succédera à Dominique Frérard au piano du restaurant les Trois Forts du Sofitel Marseille-Vieux-Port. Auger est arrivé à Cassis le 7 juin 2021 et devrait en partir tout début janvier 2023. Avant d’acter son départ, deux soirées seront organisées dans le 5 étoiles cassidain les 15 et 16 décembre. Le 15 décembre, Alexandre Auger et Randy Siles, chef costaricien, créateur du concept « Agro-Marino », serviront un dîner à 4 mains sur la thématique « Agro-Marino ». Le 16 décembre, le cuisinier Randy Siles s’associera cette fois au chef italien Gabriele Boffa, 2 étoiles au guide rouge, originaire du Piémont en Italie, pour un dîner à 4 mains. Valentin Fabry, chef pâtissier des Roches Blanches, quant à lui, proposera deux desserts uniques pour clore subtilement ces deux rendez-vous sur une belle note sucrée… Et dire au-revoir au chef Auger. Emule de Yannick Alléno avec qui il a travaillé au Meurice, Auger a aussi dirigé la brigade du Sofitel Faubourg, rue Boissy d’Anglas (Paris VIIIe), voisin de l’Elysée.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Le lycée hôtelier de Marseille Bonneveine a soufflé ses 40 bougies le 29 novembre 2022. L’établissement de formation a annoncé qu’il sera renommé du nom de Jean-Paul Passédat, décédé le mercredi 10 août dernier, à l’âge de 88 ans. Ce 29 novembre, Gérald Passédat, est venu rappeler que son père avait compté à l’époque parmi les plus fervents soutiens de la création d’un lycée hôtelier à Marseille. Le président de la région Sud, Renaud Muselier, figurait parmi les invités.

Abonne-toi à la newsletter