Carnet de cave

Pour son réveillon, Jean-Paul Gentile boit rouge

gentile-grande-expression-rougeJean-Paul Gentile, son épouse et sa fille Jeanne célébreront le réveillon de la Saint-Sylvestre… à Roissy, en transit : “Nous partons au Mexique,ce sont nos premières vacances depuis 5 ans” confesse le vigneron-star de Saint-Florent, en Corse. Mais avant de partir, Jean-Paul Gentile débouche une bouteille de sa cuvée Grande Expression rouge, celle qu’on servirait pour célébrer un événement, une date importante : “C’est un vin que je propose à ceux qui recherchent la typicité vraie de l’appellation patrimonio ; aujourd’hui, on cherche le plaisir au détriment de l’authenticité et moi je défends l’expression du terroir. Chez nous, sur un terroir argilo-calcaire, c’est le cépage nielluccio et le rouge qui racontent le mieux cette terre”.
Le rouge Grande Expression est un vin bio  “parce que chez nous, le bio c’est une mentalité, pas une démarche marketing, avertit gentile. Je fais du bio parce que je m’intéresse à la nature et ne veux pas que le consommateur boive n’importe quoi”. Cette cuvée vendangée à la main fait l’objet de tous les soins : sélection de parcelles, égrappage par vibrations et, surtout, 40 jours de macération ! Les jus passent ensuite quelques mois d’élevage en cuves inox, puis un an en foudres de chêne et 2 ans et demi, enfin, en bouteilles. “Actuellement, nous vendons le millésime 2010, explique Jean-Paul Gentile. Mais je recommande le 2005 qui a encore beaucoup de potentiel. A l’oeil, au nez, en bouche, le 2005 est beaucoup plus jeune qu’un 2008 ou un 2009″.
Et bien sûr, comme tous les vins de terroir, ce Grande Expression rouge s’associera à merveille avec une cuisine rustique comme on l’aime sur l’île ; servi à 15°C, il accompagnera des daubes de sanglier, des côtes de boeuf, des polenta et des plats où la châtaigne viendra en écho aux tanins marqués et serrés. Et comme on dit en Corse, Pace e Salute !

Grande Expression rouge 2005, 26 € départ cave (le 2010 est à 22 € départ cave).
Domaine Gentile, 20217 Saint-Florent (Haute Corse ; 04 95 37 01 54).

En bref

Jazz en vignes Pour la 10e édition de Jazz en vignes, Jean-Luc et Elisabeth Dumoutier, propriétaires du domaine de l’Olivette, organisent deux concerts exceptionnels en juillet et août. Précédés par la dégustation de leurs vins accompagnée de produits du terroir, ces deux concerts de jazz auront lieu mercredi 17 juillet (avec Nirek Mokar et ses Boogie Messengers ; un pianiste de 16 ans éblouissant, prodige du Rythm and Blues) et mercredi 7 août 2019 (avec Lluis Coloma , un virtuose du piano, et Sax Gordon, au saxo, avec une fougue et un enthousiasme dévastateurs). Comptez 36 € par personne ; 519, chemin de l’Olivette, le Brûlat, 83330 Le Castellet ; résas au 04 94 98 58 85.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Rire en vignes La 6e édition de ce festival épicurien et intimiste sera 100% féminine. Au programme, le 24 juillet, un one woman show désopilant, porté par Doully, personnalité atypique, à la voix particulière et à l’énergie sans faille qui nous raconte, dans “L’addiction c’est pour moi”, son passé en utilisant ses addictions pour en faire une force. Le 25 juillet, Leslie Bevillard, Marie Cécile Sautreau et Vanessa Fery joueront “Et elles vécurent heureuses”, une comédie férocement joyeuse sur les femmes, le bonheur, l’amour, l’amitié… Mais surtout pas sur les contes de fées ! Tarif spectacle : 25 € /personne, 40 € les deux soirées. Château de Saint-Martin, route des Arcs, 83460 Taradeau ; infos au 04 94 99 76 76 et 06 42 10 71 72.

Abonnez-vous à notre newsletter