Carnet de cave

Pour son réveillon, Jean-Paul Gentile boit rouge

gentile-grande-expression-rougeJean-Paul Gentile, son épouse et sa fille Jeanne célébreront le réveillon de la Saint-Sylvestre… à Roissy, en transit : « Nous partons au Mexique,ce sont nos premières vacances depuis 5 ans » confesse le vigneron-star de Saint-Florent, en Corse. Mais avant de partir, Jean-Paul Gentile débouche une bouteille de sa cuvée Grande Expression rouge, celle qu’on servirait pour célébrer un événement, une date importante : « C’est un vin que je propose à ceux qui recherchent la typicité vraie de l’appellation patrimonio ; aujourd’hui, on cherche le plaisir au détriment de l’authenticité et moi je défends l’expression du terroir. Chez nous, sur un terroir argilo-calcaire, c’est le cépage nielluccio et le rouge qui racontent le mieux cette terre ».
Le rouge Grande Expression est un vin bio  « parce que chez nous, le bio c’est une mentalité, pas une démarche marketing, avertit gentile. Je fais du bio parce que je m’intéresse à la nature et ne veux pas que le consommateur boive n’importe quoi ». Cette cuvée vendangée à la main fait l’objet de tous les soins : sélection de parcelles, égrappage par vibrations et, surtout, 40 jours de macération ! Les jus passent ensuite quelques mois d’élevage en cuves inox, puis un an en foudres de chêne et 2 ans et demi, enfin, en bouteilles. « Actuellement, nous vendons le millésime 2010, explique Jean-Paul Gentile. Mais je recommande le 2005 qui a encore beaucoup de potentiel. A l’oeil, au nez, en bouche, le 2005 est beaucoup plus jeune qu’un 2008 ou un 2009″.
Et bien sûr, comme tous les vins de terroir, ce Grande Expression rouge s’associera à merveille avec une cuisine rustique comme on l’aime sur l’île ; servi à 15°C, il accompagnera des daubes de sanglier, des côtes de boeuf, des polenta et des plats où la châtaigne viendra en écho aux tanins marqués et serrés. Et comme on dit en Corse, Pace e Salute !

Grande Expression rouge 2005, 26 € départ cave (le 2010 est à 22 € départ cave).
Domaine Gentile, 20217 Saint-Florent (Haute Corse ; 04 95 37 01 54).

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’Isle-sur-la-Sorgue

Œuf mayonnaise. Le concours du meilleur œuf mayo  du monde s’est tenu à Paris le 14 novembre dernier. Le vauclusien Jérémi Fontin est monté sur la deuxième marche du podium, porté par un œuf fermier bio de gros calibre, cuisson en 8 minutes, « dans de l’eau très salée pour garder un jaune orangé et onctueux » révèle le chef de l’Atelier du Jardin dans le quotidien La Provence. Le grand gagnant 2023 du concours créé par l’Association de sauvegarde de l’œuf mayonnaise (Asom) est la Grande Brasserie de Bastille, à Paris. Pour ceux qui le souhaitent, la recette œuf-mayo de Jérémi Fontin est proposée au restaurant à 8 € les quatre demi-œufs. L’Asom a été créée par feu le chroniqueur gastronomique et fondateur des Guides Lebey, Claude Lebey. Elle a été relancée en 2018 par quatre gastronomes avertis, soucieux de préserver et promouvoir ce monument de la cuisine bistrotière française.
• L’Atelier du Jardin, 34, avenue de l’Égalité,  84800, l’Isle-sur-la-Sorgue.

Guide Fooding

Le nouveau Guide Fooding, édition 2023, qui sera disponible, partout en France, dès ce jeudi 17 novembre, dévoile son palmarès. A Marseille, le titre de meilleur Sophistroquet est attribué à Regain (Sarah Chougnet-Strudel et Lucien Salomon) et le titre de Meilleur esprit d’équipe échoit au restaurant l’Idéal (Julia Sammut, Aurélien Baron et Jérémy Nguyen).

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux