Magazine

Dîner de chefs au vélodrome en faveur des Restos du Coeur

collage vandamme humay
Laurent Vandamme et Magali Humay espèrent dépasser les 50 000 € de dons

La première édition organisée en mars 2014 avait permis de récolter 43 000 € au profit des Restos du Coeur. Pour le dîner servi le 25 janvier prochain, les organisateurs du dîner de chefs espèrent récolter au moins 50 000 €. “Ce dîner de chefs est le deuxième que nous organisons, pour la circonstance, ce sont Jean-Luc Rabanel, Ludovic Turac et Alexandre Mazzia qui se mettront au piano, explique l’un des organisateurs, Laurent Vandamme.

“A leur côté, Michel Portos, Magalie Humay-Gagliano, deux permanents des Restos du Coeur et moi même nous occuperons des autres postes” poursuit ce tout jeune quinquagénaire qui a travaillé pour de nombreuses chaînes hôtelières.
“Le principe est simple : 100% des encaissements sont reversés aux Restos du Coeur, tous les autres postes de dépenses sont assurés par les sponsors de la soirée” raconte Vandamme. Outre le repas comprenant deux entrées, un plat et un dessert, la soirée sera animée par une tombola et une vente aux enchères d’oeuvres offertes par des artistes marseillais.

L’équipe espère 200 couverts au moins chacun facturé deux cents euros. “Pour plus de transparence, les chèques doivent être libellés à l’ordre des Restos du Coeur”, prévient Laurent Vandamme. La soirée dans les salons panoramiques du Vélodrome promet d’être belle…

 

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Numa Muller chez Madame Jeanne Longtemps annoncée et attendue, l'arrivée de Numa Muller chez Madame Jeanne, le restaurant de la Maison Buon, rue Grignan (6e arr) est officielle. Le chef a pris possession de la cuisine et propose pêle-mêle une tête de thon de ligne, un loup-concombre compressé et abricot fermenté-lait ribot et chips de riz-seiche, un thon et abricot au sel-herbes et fleurs du littoral et huile de feuilles de figuier eau de concombre. A suivre, 86, rue Grignan, Marseille 1er ; infos au 04 86 26 54 16.

Elie Kalamouka n'est plus Son nom restera indéfectiblement attaché au Mas, restaurant de la rue Lulli (1er) qu'il avait cofondé avec Robert Lenoir. Elie Kalamouka s'est éteint vendredi à 87 ans non sans susciter une vive émotion chez tous ceux qui avaient pris l'habitude de dîner chez lui. Le Mas était l'une des rares tables ouvertes toute la nuit, attirant noctambules et artistes qui, en fin de spectacle, venaient s'y détendre. Il était paar ailleurs administrateur du festival Jazz des Cinq Continents. La crise sanitaire a été fatale au Mas qui a été placé en liquidation judiciaire. Ce décès tourne définitivement la page des années 1980 à Marseille...

Abonnez-vous à notre newsletter