Carnet de cave

Le 19 mars, le caviste Philippe Gavoty fait découvrir ses pépites

vinoforumDans la famille Gavoty, on connaît le vignoble varois mais il faut impérativement frayer avec Philippe, le caviste au caractère bien trempé et aux goûts tout aussi revendiqués qu’affirmés. Membre de l’association des cavistes alternatifs, Philippe Gavoty a la volonté “de proposer des produits authentiques, élaborés dans le respect de l’environnement et de défendre des vignerons attachés à leurs terres, soucieux de produire des vins les plus naturels possible”. Tout en citant le manifeste de son association, Philippe Gavoty a l’envie “farouche de sauvegarder notre terre, de préserver notre santé et celle de nos enfants, de nous engager aux côtés de celles et ceux qui, comme nous, veulent construire un avenir meilleur. En cela, nous nous considérons comme une alternative à l’univers des vins de grande consommation”.
A ce jour, l’association compte 50 membres en France dont un seul à Marseille. Quotidiennement, dans sa petite échoppe des Catalans, Philippe fait des émules. “Le 19 mars prochain, nous organisons une journée de rencontres avec des vignerons et vigneronnes qui partagent notre philosophie du vin”, annonce le jeune commerçant : “J’ai invité Marie Mottin de château Bas, Christophe Ferrandis de Clos Signadore, Olivier B en appellation ventoux et Gérard Eyraud du domaine Rapatel à Caissargues dans le Gard”. Rarement placés sous les feux de la rampe, ces producteurs/trices de vin viendront expliquer leur démarche dans la boutique même de Philippe Gavoty. “Vers 15 heures, dans une ambiance cool et détendue, chacun pourra déguster, échanger, converser et, pourquoi pas, acheter sa bouteille pour la faire découvrir à son entourage”. Le soir, un food truck et la bonne humeur feront le reste, “je suis très heureux d’inviter dans ma cave des petits, des vignerons rares qui feront entendre leur voix” ; une belle occasion à ne pas rater.

Vinoforum, le samedi 19 mars et rencontre avec les vignerons dès 15h ; 12, rue des Catalans (face au CNM, 7e arr.) ; 04 91 19 93 68.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

In memoriam.- Claude Criscuolo s’est éteint samedi 23 janvier dernier, à 79 ans, victime de la Covid-19. Cette figure de la nuit marseillaise était le fils de Vincent qui, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, avait fondé la pizzéria éponyme dans le quartier des Cinq Avenues à Marseille. Claude avait pris la succession de son père en 1977 transformant ce restaurant de quartier populaire en rendez-vous du Tout-Marseille où comédiens, chanteurs et politiques se pressaient. Les années 70 et 80 marqueront son heure de gloire, les stars de l’OM, Johnny Hallyday et autres chanteurs qui venaient de se produire sur scène, rejoignaient la pizzéria pour y dîner et festoyer jusqu’à très tôt le lendemain matin… Claude avait quitté le restaurant en 2003 pour se consacrer à bien d’autres passions. Linda, sa veuve, ses enfants Isabelle, Marie, Thomas et Stéphane ainsi que tous ses proches pleurent aujourd’hui la dernière “figure” de Marseille.

Terre Blanche annonce la nomination de Christophe Schmitt au poste de chef des cuisines.- Le Resort de Terre Blanche Hotel Spa Golf Resort 5 étoiles, a nommé Christophe Schmitt au poste de chef pour prendre les rênes des différents restaurants, dont Le Faventia, étoilé au guide Michelin (le guide rigolo qui décerne des étoiles aux restaurants fermés). Christophe Schmitt succèdera ainsi au Chef étoilé et meilleur ouvrier de France, Philippe Jourdin, qui prend sa retraite et dont il était le second, pour perpétuer une cuisine aux saveurs du Sud. Dans la continuité de cette philosophie qui allie tradition et touches innovantes, Christophe Schmitt proposera une cuisiné axée sur les meilleurs produits locaux rendant hommage au terroir. “C’est un honneur pour moi et un très grand défi de succéder à Philippe Jourdin. A Terre Blanche, ce Mof a marqué l’histoire de la gastronomie, et il m’a aussi beaucoup appris. C’est avec beaucoup d’émotion que je lui succède aujourd’hui, plus que jamais conscient des responsabilités qu’il me lègue” a déclaré Christophe Schmitt.