TreignacokIl y a l’eau que l’on trimballait à dos d’ânes dans des tonneaux pour les repas de Louis XIV (Chateldon), il y a l’eau “que s’appelerio Quezac”, dans le Languedoc, et il y a cette toute jeune marque née en 2010 originaire de Corrèze. Treignac est puisée sur le territoire du hameau de Borzeix dépendant de la commune éponyme. Sur les contreforts du Massif Central, dans le parc naturel régional de Millevaches, l’eau de Treignac vient désaltérer les pèlerins sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.
Cette eau ne contient ni calcium, ni carbonate, faiblement minéralisée, avec un ph légèrement acidulé, elle révèle les plats et devient la compagne de tout repas un minimum sophistiqué avec un effet “neige fondu” étonnant.
Pour se faire connaître, l’eau de  Treignac a été très présente au dernier festival de Cannes, servie entre autres à la Palme d’or (le Martinez) et sur la plage du Miramar. Elle est servie au Byblos (Saint-Tropez), au Negresco (à Nice) et dans plein d’autres endroits un tantinet mondains.

Dans les restaurants gastronomiques, à la Grande Epicerie
du Bon Marché (Paris VIIe) et sur la Côte d’Azur
Le nouveau snobisme de l’été a un prix :
comptez de 2,80 à 3 € en moyenne les 75 cl.

Vite lu

Une bouillabaisse marseillaise chez un fromager aixois Si vous habitez Aix, plus besoin de venir à Marseille pour y déguster le plat emblématique. Vous avez désormais la possibilité de commander une bouillabaisse chez le fromager Benoît Lemarié (55, rue d’Italie à Aix) et il suffit de venir la récupérer le lendemain… Cuisinée avec beaucoup de talent par Gilles Carmignani, restaurateur marseillais (la Table de l’Olivier, 56, rue Mazenod, Marseille 2e arr.), la bouillabaisse est cuisinée le jour même, signe ultime de fraîcheur et de qualité. Prix : 46 € par personne. Infos au 04 42 66 50 06.

La cuisine d’été de Sophie, de Sophie Dudemaine sortira en librairies le 2 mai. Voici l’été, ses barbecues, ses salades colorées… Que l’on se retrouve autour du gril ou d’une simple tablée quotidienne, les mois estivaux sont toujours la promesse de douces saveurs grillées, fraîches et vitaminées. “Apéro, grillades, tartes, salades, desserts… les légumes et fruits d’été côtoient les viandes et crustacés, pour offrir à chacun la joie de bien manger, tout simplement. Je vous ai préparé 90 recettes salées et sucrées, délicieusement ensoleillées” promet Sophie qui cite le rôti de bœuf en croûte de moutarde, les saint-jacques à la plancha et la salade de pastèque. Photos de Rina Nurra, 224 pages, La Martinière Ed., tarif : 24,90 €.

Le GP sur les réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter