En direct du marché

A l'eau ? Ici Treignac

TreignacokIl y a l’eau que l’on trimballait à dos d’ânes dans des tonneaux pour les repas de Louis XIV (Chateldon), il y a l’eau “que s’appelerio Quezac”, dans le Languedoc, et il y a cette toute jeune marque née en 2010 originaire de Corrèze. Treignac est puisée sur le territoire du hameau de Borzeix dépendant de la commune éponyme. Sur les contreforts du Massif Central, dans le parc naturel régional de Millevaches, l’eau de Treignac vient désaltérer les pèlerins sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.
Cette eau ne contient ni calcium, ni carbonate, faiblement minéralisée, avec un ph légèrement acidulé, elle révèle les plats et devient la compagne de tout repas un minimum sophistiqué avec un effet “neige fondu” étonnant.
Pour se faire connaître, l’eau de  Treignac a été très présente au dernier festival de Cannes, servie entre autres à la Palme d’or (le Martinez) et sur la plage du Miramar. Elle est servie au Byblos (Saint-Tropez), au Negresco (à Nice) et dans plein d’autres endroits un tantinet mondains.

Dans les restaurants gastronomiques, à la Grande Epicerie
du Bon Marché (Paris VIIe) et sur la Côte d’Azur
Le nouveau snobisme de l’été a un prix :
comptez de 2,80 à 3 € en moyenne les 75 cl.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter