Vite lu

► Légion d’honneur promotion du 14-Juillet. Le Journal Officiel a publié cette semaine la promotion civile du 14 Juillet. 521 personnalités ont été choisies pour leur engagement « au service de l’intérêt général et du rayonnement de la France », des récipiendaires choisis par les ministres qui proposent leur liste au Conseil de l’ordre de la Légion d’honneur. Laquelle liste est finalement validée par le président de la République. Créée par l’empereur Napoléon 1er en 1802, cette décoration fait désormais partie de l’histoire nationale. Chaque promotion met notamment des personnalités de l’hôtellerie-restauration à l’honneur. Cette année, les chefs Alain Ducasse (naturalisé monégasque, ultime privilège fiscal) et Éric Frechon sont faits officiers. Au rang de chevalier, premier grade de la Légion d’honneur, figurent les chefs Paul Pairet et Michel Portos, Sandrine Bayle-Gosse (directrice de l’École des métiers du Gers), Monica Bragard, directrice générale de Bragard, Olivier Gourmelon, dirigeant de la société Kings of kitchen et Louis Privat, fondateur et propriétaire des Grands Buffets de Narbonne.

Var

Depuis 1998, les Vignerons Indépendants du Var et Art&Vin invitent chaque été des artistes ou des collectifs d’artistes à installer leurs œuvres ou à réaliser des performances dans des lieux emblématiques comme les caveaux, les chais, ou au milieu des vignes. Avec cette manifestation, les visiteurs sont conviés à découvrir, sous un angle inédit, une cinquantaine de domaines et châteaux de la Région Sud et en Corse. Où aller dans le Var ? Notre sélection…
• Château de Majoulière à Villecroze, au cœur des coteaux varois Fanny Dhondt s’est installée avec son frère pour vivre sa passion. Sommelière de formation, elle accueille la céramiste VOS (Mado Vandewoestyne) et Marec, artiste belge qui s’est fait connaître avec des dessins humoristiques piquants, qui font régulièrement la une de la presse.
• Le dom. des Féraud à Vidauban regroupe 50 ha, non loin du golfe de Saint-Tropez, c’est le petit paradis de Markus Conrad qui accueille Bernadette Van Baarsen, peintre attachée à la vibration des couleurs, au soleil brûlant de Provence et aux enchevêtrements des végétaux en géométries naturelles et artificielles.
• Le château Saint-Esprit, propriété de la famille Croce-Spinelli depuis 4 générations, est une bâtisse du XIIIe siècle ceinte de majestueux cyprès et de 12 ha de vignes. C’est ici que Rémi Colombet expose ses œuvres, « un dilettante » qui se sert de tous les moyens mis à sa disposition, comme la musique, la photo et les objets. Mises en scènes improvisées, portraits fugitifs, travail instinctif, l’artiste fait fi des contraintes techniques de la photographie.
Tous les domaines participants ici.

Suis-nous sur les réseaux

Sainte-Croix-du-Verdon

Marchés et foires locales.- Durant tout l’été, chaque semaine, la commune accueille plusieurs marchés offrant des produits locaux frais, d’artisanat et des spécialités culinaires.
• Marchés des producteurs : tous les mardis matin, du 2 juillet au 27 août sur l’ancienne aire des camping-cars dans le village.
• Marchés gourmands : les mardis soir 16 juillet et 13 août (18h30-22h30). Foodtrucks de cuisine du monde, bière artisanale de Riez, sur l’ancienne aire des camping-cars dans le village.
• Marchés artisanaux : les mardis soir 9, 23 juillet et les 6 et 20 août (18h30 – 22h30). Avec la présence de créateurs et artisans de la région Sud, rue du Cours.

Magazine

Adresses d'initiés

Hawecker à Châteaurenard
De lui, le club des croqueurs de chocolat dit qu’il « propose un travail très soigné et savoureux ». Frédéric Hawecker figure cette année dans la sélection rigoureuse de ce club exigeant : « Une mention spéciale pour la ganache lactée aux fruits de la passion qui a fait l’unanimité par sa cohérence et l’équilibre des saveurs ». Et à goûter également, le très saisonnier « flocon de Provence », une spécialité inventée en 2011 pour le concours du Meilleur Ouvrier de France, composé d’un praliné croustillant spéculoos et d’une compotée de fruits de Provence (pommes, poires et figues), enrobé de chocolat noir 70% pure plantation Venezuela 70%.
Chocolaterie Hawecker, 6, cours Carnot, 13160 Châteaurenard ; 04 90 94 04 16.

Corsiglia for ever
Jean-Louis Corsiglia fabrique entre Aubagne et Marseille les meilleurs marrons glacés et défend un héritage familial né en 1896. Bâtons de vanille bourbon, marrons d’Italie (Turin et Naples) et de la forêt de Collobrières dans le Var, manipulations à la main, emmaillotage dans des voiles de tulle… Le marron glacé de Jean-Louis Corsiglia ne se croque pas, il faut le rompre à la main. En son cœur, une perle de sucre apparaît, signe de son extrême fraîcheur. Délicieux avec un café, un thé earl grey…
Corsiglia Facor, 455, chemin de la Vallée, 13400 Aubagne ; 04 42 36 99 99.

Les frères Silvain à Saint-Didier et Aubagne
Pierre et Philippe Silvain ont le culte des bonnes choses et ont exhumé des recettes familiales de nougats blanc et noir. L’imagination des Silvain tourne à plein régime avec des recettes de nougats blancs aux fruits ou en version sucré/salé (olives, pistaches, tomate-poivron, piment-safran ou truffe). Les amateurs de noir hésiteront pour un nougat croquant (traditionnel) ou fondant plus riche en miel. En période de pointe, l’atelier produit jusqu’à 300 kilos de nougats par jour. Le secret de cette réussite : des amandes provençales de variété ferragnes et laurane. A goûter également, les glaces maison !
Silvain frères, paysans nougatiers, route de Vénasque, 84210 Saint-Didier
(04 90 66 09 57) et 9, rue de la République à Aubagne (04 96 18 96 60).

Gibassié ou pompe ?
Même s’ils se ressemblent, la pompe et le gibassié sont très différents. La première est une pâte levée et souple en forme de fougasse alors que le gibassié (spécialité typiquement bucco-rhodanienne) se résume à une galette sablée plutôt plate aromatisée à l’anis ou nature. Dégustés le jour même ou le lendemain un peu rassis (trempés dans le café, le thé ou le chocolat), la pompe et le gibassié, c’est trop bon !
Boulangeries Levetti, 8, avenue de Verdun et 2, rue Laget à Aubagne.
Egalement au 1685, RN96 à Napollon-Aubagne.

Sur les marchés du pays d’Aix Pierre et Sylvie Piantino proposent des gibassiers conformes à la tradition. Ils existent en deux tailles à 6 et 11 € pièce. Sur le marché de la place Richelme à Aix le mardi et samedi matin, à Trets le mercredi matin. Egalement au 232, chemin de la Graffine à Trets (04 42 27 53 54).

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.