Magazine

Aix nous joue sa Symphonie gourmande tout le week-end

chefs aixois
Dan Bessoudo, Mathias Dandine, Jean Marc Banzo, Ronan Kernen, Marc De Passorio

Ville d’eau et de musique avec son très réputé festival estival, la ville du calisson lance la première édition ce week-end d’un festival mêlant cuisine et musique : « les Symphonies gourmandes ». Plaisirs de la table et de la musique trouvent dans le programme de ces trois jours une complémentarité toute naturelle.

Initialement, ce sont Jean-Marc Banzo et Boris Boyadjian, organisateur, entre autres, à Marseille, du salon du Chocolat, qui ont porté ce projet sur les fonts baptismaux : « Associer la musique à la gastronomie, à Aix-en-Provence, c’est l’occasion de célébrer la culture de l’art de vivre, les grands chefs cuisiniers, la musique classique, le jazz, mais également les producteurs régionaux et tous les artisans qui font du terroir une des richesses de notre patrimoine culinaire » expliquent les organisateurs.

Des animations, du goût, de la découverte

Un concours de photos culinaires limité à 30 participants (s’inscrire au 06 63 06 12 12) sera proposé aux amateurs qui disposeront d’un studio photos et d’accessoires.
Toutes les heures pendant 3 jours, sur l’espace master class, des cuisiniers et pâtissiers exécuteront, en direct, plus de vingt-cinq recettes exceptionnelles.
Les passionnés de l’olivier participeront aux ateliers de taille de 45 minutes chacun ainsi qu’à des séances d’apprentissage à la dégustation sur le thème : « Olives du Midi et vins de Provence”.
Une exposition des oeuvres d’art fortes et populaires de Lilly et Soubeyrand complètera l’offre avec un jeu-concours, une librairie gourmande et pléthore de chefs invités : Denis Fétisson, Jean-Michel Llorca, Stéphan Parroche, Olivier Scola, Edward Cristaudo et tant d’autres.
Enfin, le Red Bar proposera une sélection de 30 rosés différents issus des domaines de l’association des Vignerons Londais.

L’association de la musique, fût-elle classique ou jazz, et de la cuisine : voilà un concept novateur qui suscite déjà un grand intérêt. Un événement à suivre de près !

Du 19 au 21 juin de 11h à 22h au parc Jourdan à Aix ; infos au 04 42 16 11 61.
Espace réservation sur place ; tarifs entrée : 9 et 7 €. Concours photos : 9 €. Le programme complet ici.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Val labellisé. Avec l’aide du conservatoire méditerranéen, le maire de la commune du Val dans le Var, Jérémy Guiliano, vient de lancer un programme de préservation du Boussarlu, une variété endémique d’oliviers menacée de disparition. Pour un montant de 4 000 €, en plus de fonds européens, le maire veut reconnecter sa population avec ses oliviers et relancer toute une filière. Et pour commencer, le Val vient d’être labellisé « commune oléicole de France ».

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.