En direct du marché

A Calas, les croissants de l’Ami du Pain, premiers au concours du syndicat des boulangers

Les croissants de l’artisan boulanger Antoine Mollard sont arrivés les premiers au concours organisé, mardi 10 mars dernier, par le syndicat des artisans boulangers des Bouches-du-Rhône. La baguette de tradition de ce boulanger est arrivée la 3e de ce même concours. Le palmarès a été révélé lui aussi mardi dernier ; la compétition mettait en lice 20 candidats, tous localisés dans le département.
Ce prix encourage la passion de ce jeune artisan de 29 ans qui a racheté, début janvier 2020, la boulangerie, l’Ami du Pain, dans la commune de Calas au coeur du triangle Aix-en-Provence, Vitrolles et les Pennes-Mirabeau. Antoine Mollard, alsacien de naissance, est un compagnon du tour de France qui, CAP en poche, a appris le métier à Paris, Lyon, Toulouse, Bordeaux, Brest ou Lille. Son installation à Calas est la réalisation “d’un rêve de gosse. J’ai toujours voulu être mon propre patron alors, pendant 2 ans, j’ai cherché un local avant de m’installer ici. Ici, je renoue avec l’esprit de village et la convivialité que nous offre la proximité” dit-il.

Ami du Pain“J’adore participer à des concours, j’ai l’esprit compétiteur. Un challenge, c’est un moment de remise en question, on rencontre les confrères, on remet aussi ses acquis en question”, reconnaît Antoine Mollard. Le boulanger de Calas travaille avec les farines Label Rouge des moulins Foricher, garanties françaises et certifiées sans enzyme, ni additif ni ajout. Pour ses croissants, il utilise une T45 Label Rouge, elle aussi. En vitrine, Antoine propose 4 viennoiseries, des croissants bien sûr, des pains au chocolat, des brioches et des roulés ainsi qu’une dizaine de pains : “Tout est fait maison alors je ne peux pas en faire plus”, argue-t-il.

Ami du Pain

La baguette de tradition de l’Ami du Pain est élaborée avec un levain liquide rafraîchi chaque jour, le levain dur étant destiné aux pains spéciaux. “Je n’utilise pas d’améliorants et fais un usage ultra modéré des levures” sourit Antoine Mollard. Les journées se suivent et se ressemblent pour le patron et son jeune commis, Emilien, 18 ans tout juste. Le duo accueillera dans quelques jours Laura qui viendra apprendre le métier à leurs côtés, dans le cadre d’une reconversion professionnelle. Avec des journées qui débutent à 3 heures du matin pour s’achever à 21 heures, le boulanger assure dormir une petite heure dans la journée “pour pouvoir tenir… Mais le plus dur, c’est de ne pas voir mes enfants”. Le prix à payer pour exercer un métier de passion.

L’Ami du Pain, 17, avenue de Provence, 13480 Cabriès-Calas ; infos au 06 05 81 89 19.

3 commentaires

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Article génial ! Cependant, c’est un peu dommage de parler d’Émilien que d’un simple commis… C’est un pâtissier de formation, qui apporte aussi sa touche à la boulangerie.

    • Bonjour Maxime, il n’y a rien d’insultant à parler de commis, c’est un poste comme un autre qui mérite tous les respects d’autant qu’Emilien apporte une aide, un soutien et une force de proposition précieux pour Antoine Mollard. D’ailleurs, à bien relire les lignes le concernant, elles le placent à un degré d’égalité et de complémentarité élogieux.

  • Belle découverte pour moi qui suis voisine de la commune de Calas. Je vais aller en courant découvrir cette boulangerie. Merci infiniment Pierre !

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Vite lu

La ceinture Miam a été imaginée et dessinée par Isabelle Crampes (société deTOUJOURS), adaptée par le cuisinier Armand Arnal (la Chassagnette à Arles) et est fabriquée par La Botte Gardianne. Isabelle Crampes est à la tête d’une boutique en ligne qui sélectionne des pièces originales de vêtements issus de métiers, de sports ou de traditions régionales que l’on aime s’approprier dans une mode du quotidien. Hors des calendriers du prêt à porter, de Toujours est un conservatoire vivant de l’histoire du vêtement. Après avoir été commissaire de l’exposition “Vêtements Modèles” au Mucem (Juin-décembre 2020) Isabelle Crampes s’est entouré du chef Arnal et de la Botte Gardiane, maison de savoir-faire spécialisée dans le cuir, pour concevoir cette ceinture multipoches 100% camarguaise en cuir de veau naturel contenant jusqu’à 8 poches à couteaux. Une création exclusive qui libère les mains ! En vente 450 €, sur commande (délai maxi 6 semaines), cuir naturel ou noir.