Magazine

André Gas s'apprête à vendre son Café populaire

café populaireLe restaurant créé en 2006, rue Paradis, par André Gas a été mis en vente. Le créateur de bijoux fantaisie qui a donné son nom à la marque ne semble plus vouloir porter la casquette de restaurateur et veut se délester du Café Populaire. A ce jour, plusieurs visites du restaurant ont eu lieu, semant l’émoi au sein d’une partie du personnel qui s’inquiète légitimement pour son avenir. Du côté de la direction, le message est clair : “Seul le nom du propriétaire changera, vous n’avez rien à craindre” a déclaré André Gas lors d’un rendez-vous informel et spontané destiné à rassurer les troupes il y a quelques jours. Ce restaurant doit son succès à la personnalité de son créateur et de sa fille, complice dans la vie et les affaires : Marie. Jambons espagnols (iberico, pata negra), olives andre GASd’Afrique du Nord, huiles d’olives dûment sélectionnés et moult produits de qualité animaient une carte essentiellement méditerranéenne : panisses, burrata crémeuse, poissons frits etc. Dans cet endroit à la mode, André Gas a su conférer une âme. La déco d’objets chinés vintage, le comptoir où on prenait son verre en attendant les potes toujours en retard, le sol en carreaux ciment, les appliques… tout respire la nostalgie d’une Méditerranée rivée aux années 1945-55. Endroit modeux pour les uns, branché pour d’autres, le Café populaire n’a de populaire que le nom car les tarifs y sont relativement élevés (35-40 € par tête) mais il y règne une belle âme. Puisse-t-elle perdurer.

Le Café populaire, 110, rue Paradis, à Marseille 6e arr. ;
infos et résas au 04 91 02 53 96.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Infos express

Réouverture de l’office de tourisme et des congrès de la ville de Marseille C’est le samedi 30 mai que le bureau de l’OMTCM retrouve son activité dans le respect des consignes sanitaires et des gestes barrières prévus pour les lieux publics. Des plexiglas ont été installés, du gel hydroalcoolique à disposition et les conseillers en séjour porteront des visières. Durant le mois de juin, les horaires d’accueil sont fixés du lundi au dimanche de 10h à 17h . Dès le 1er juillet, deux twizy d’informations touristiques renforceront le dispositif d’accueil
pendant deux mois dans les rues de Marseille, 7 points de stationnement (la gare, l’hôtel de ville, le
J4, la Canebière, la Pointe rouge) pour renseigner les touristes. Un plan avec des idées de circuits de 2h à pied sera remis aux visiteurs. Le tourisme à Marseille en 2019 a représenté 1 milliard d’euros de retombées économiques, impacte 15 000 emplois directs. 5 millions de touristes ont été accueillis dont 1,8 million de croisiéristes.

Visites guidées gratuites de Marseille 15 visites guidées des différents quartiers de la ville (9 personnes maxi par visite) seront  offertes pendant tout le week-end de la Pentecôte (samedi, dimanche et lundi), inscription obligatoire en cliquant sur ce lien. Chaque jour 5 visites seront proposées à 10h et/ou 11h le matin et 14h et/ou 15h l’après-midi. Elles dureront 1h30 ou 2h et seront commentées par des guides-conférenciers.
• Malmousque, petit port de la Corniche
• Marseille trendy, le quartier du roi Soleil (la partie Sud du Vieux-Port)
• A la découverte du Vieux-Port (ruelles étroites de la vieille ville, couleurs et atmosphères)…
• Le Panier, cœur historique entre anecdotes et art de vivre
• Les jardins du palais Longchamp
• Le parc Borély et son élégante “folie” XVIIIe
Les visites se termineront devant les 4 musées municipaux qui seront également gratuits
jusqu’au 31 août, 4 musées municipaux rouvrent samedi 30 mai : la Vieille Charité, le musée
d’Histoire, le musée des Beaux-Arts, le château Borély.