Magazine

Appel à candidatures pour participer au concours de cuisine d'Istres

cooking 2013_05 - 4Cuisiniers amateurs, aiguisez vos couteaux ! En marge du salon des Vins et de la Gastronomie qui se tiendra les 7, 8 et 9 novembre prochain, la ville organise son 3e concours de cuisine amateur sous la houlette du chef local Sébastien Richard. Avis aux amateurs, venez prouver en live vos talents de cuisinier au Magic Mirrors. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 10 octobre prochain, à toutes les personnes majeures ou ayant plus de 16 ans, le jour de l’épreuve (en présence obligatoire d’un parent). Le concours est accessible à tous les cuisiniers amateurs n’ayant aucune formation ni rapport direct avec le métier de la restauration. Six “chefs amateurs” seront retenus parmi les candidats, lors d’un quizz de sélection qui aura lieu au Magic Mirrors au mois d’octobre. Le jury est composé de chefs et professionnels de la restauration qui statueront sur le goût, l’aspect esthétique, la créativité et l’originalité de la recette, mais aussi la propreté du poste de travail et du déroulement des recettes. Le gagnant emportera un équipement complet de cuisine…

Pour s’inscrire il suffit d’envoyer ses coordonnées (nom, prénom, adresse, âge, téléphone) par mail à evenement@istres.fr

2 commentaires

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Région

BIO. Afin de mieux connaître la consommation des Français par régions, Kantar Worldpanel a réalisé plusieurs études permettant de mettre en lumière les disparités régionales. Ces études démontrent que le Sud-Est est la région du bio avec une consommation de produits bio 18% supérieure au total France. L’étude assure que les magasins bio et primeurs sont fréquentés 75% de plus que dans les autres régions de France. Les habitudes de courses diffèrent elles aussi car le Sud-Est est une région où le poids des seniors est important (30% de plus que la moyenne nationale) ; cela influe sur la fréquence et les paniers d’achat :  les paniers sont plus petits mais le nombre d’actes d’achats est plus élevé. En d’autres termes, on dépense moins mais plus souvent et davantage dans les commerces de proximité et de bouche. Cela s’explique notamment par l’accès aux produits locaux, à portée de main dans cette région. Les études révèlent aussi la place importante des végétaux de substitution : ils sont 24% plus consommés dans le Sud-Est que dans le reste de l’Hexagone.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux