Magazine

Après le vin rosé, voici le sorbet rosé

les deux glaciersVous avez aimé le rosé-pamplemousse, eh bien voici le sorbet rosé ! On doit cette invention à deux Varois, Alain Martinez et Barthélémy Gaylord, qui l’ont baptisée LichBitSun. «Lors de la dégustation, on distingue deux goûts différents. D’abord le goût sucré puis le goût du rosé. C’est un sorbet qui ne plaît pas à tout le monde, mais qui séduit les personnes qui n’aiment pas l’alcool car nous avons volontairement opté pour un vin doux en bouche», précise Alain Martinez. Pour les deux créateurs, le rosé représentant déjà 30% de la consommation totale de vin en 2013 et près de neuf Français sur dix en consommant en été, le succès de leur recette était garanti. Le «rosé glacé» ne risque pas pour autant de saouler les consommateurs. Le petit pot de 10cl ne contient que 5% d’alcool afin de maintenir une texture de glace, et non celle d’un jus frais de rosé. «Si le sorbet est bien fait, il peut être délicieux, mais il faut que la technologie et la fabrication soient absolument maîtrisées», prévient Jean-Claude David, président de la Confédération nationale des glaciers et Meilleur ouvrier de France.

Pour en trouver ? Courez à l’Intermarché et au supermarché U de Saint-Raphaël.

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.