Carnet de cave

Les Artèmes, la fraîcheur d’un blanc, la fierté de la Citadelle

La Citadelle Les Artemes-Blanc

Quittez l’autoroute Avignon-Marseille à la sortie Cavaillon. Là, prendre la direction de Gordes en passant par Robion. Les panneaux ensuite vous indiqueront la direction de Ménerbes et de son domaine de la Citadelle hébergeant un musée du Tire-Bouchon. Voilà un peu plus de 20 ans que ce vieux mas a été transformé en propriété viticole, désormais propriété d’un Marseillais, Yves Rousset-Rouard qui a connu la célébrité en produisant les “Bronzés” (I et II) et “Emmanuelle”. Désormais sous la houlette de son fils Alexis, le domaine coule des jours paisibles mais placés sous le signe de l’exigence, les Rousset-Rouard ne cachant pas leur ambition de faire de la Citadelle la référence de l ‘AOP luberon.

Les vignes, âgées de 20 à 25 ans, sont cultivées sur des terres actuellement en conversion biologique. Cette cuvée des Artèmes est composée de roussanne (60%), grenache (30%) et marsanne. Ce vin blanc présente une robe jaune pâle délicate aux reflets verts tendre. Le nez est intense, laissant deviner la pêche de vigne en premier nez, les abricots et poires ensuite. La bouche ronde et équilibrée, offre une fraîcheur toute minérale légèrement saline qui convient parfaitement aux recettes de langoustines ou crevettes simplement grillées. La finale rafraîchissante s’ouvre  sur des arômes de fleurs blanches (amandier) qui gagnent en ampleur sur des fromages de chèvre. En résumé, servi à 15°C, ce vin blanc conviendra aux recettes “crémeuses” comme un risotto d’asperges ou de gambas ; il escortera un loup grillé au fenouil avec talent également.

Domaine de La Citadelle, 84560 Ménerbes ; infos au 04 90 72 41 58. Cuvée les Artèmes blanc, 2015, 14 € la bouteille départ cave.

En bref

Les Sard’in c’est bon tout le temps Pour agrémenter un sandwich ou à partager entre potes lors d’un apéritif improvisé, ces sardines sauveront également votre plateau repas en cas de frigo désertique un dimanche soir. Préparées entièrement à la main, elles sont mises sur grilles et cuites au four pour être plus légères et digestes. Garanties sans friture, on les aime à l’huile d’olive extra vierge ou au piment.
6 € la boîte chez le Petit Cabanon, restaurant au 63, avenue Robert-Schuman, Marseille 2e.

Abonnez-vous à notre newsletter