Restaurants en Provence

Avec la Piscine, Florent Manaudou ouvre un restaurant et plonge dans le grand bain

florent manaudou georgiana le Grand PastisC’est l’événement people et gastronomique de l’été : Florent Manaudou vient d’inaugurer son premier restaurant, la Piscine. En lieu et place de l’ancien Crystal, sur le quai de la mairie, le champion olympique a voulu un restaurant tout carrelé de bleu, ambiance bords de bassins garantie. « En réalité, nous sommes quatre copains dans cette aventure, corrige immédiatement Manaudou. Il y a Jean-François, Momo et Yohann. On avait envie d’un lieu qui nous ressemble ». Arrivé à Marseille il y a 5 ans, Florent Manaudou y a acheté sa résidence dans le 6e arrondissement, il y a presque 2 ans : « Cette ville me plaît, acheter un appartement ne me suffisait pas, je voulais m’y impliquer plus encore ». C’est l’ami Jean-François, épicurien patenté, qui a présenté Georgiana à ses trois amis : « C’est grâce à Georgiana que la clientèle va venir, avertit le nageur. La renommée d’un restaurant doit plus au nom de son chef qu’à celui du propriétaire ». Yohann qui déjeunait à la table voisine a fini son repas, il vient partager le café. Florent Manaudou complète : « Elle marie les choses avec ingéniosité et ça signe sa personnalité. Elle me fait découvrir de nouvelles saveurs à chaque fois ». Avec une évidente humilité, Florent Manaudou poursuit : « Comme tous les sportifs, j’aime les challenges, ce restaurant en est un. J’ai découvert la guitare il y a un an, je fais de la moto… C’est bien d’avoir plusieurs centres d’intérêt ».

A la Piscine, alors, faut-il y aller ?

Vous aimerez tout l’esprit d’a propos qui habille le concept : sur chaque tee-shirt du personnel, bronzé, musclé, tatoué, on retrouve le sigle des MNS, Maître-nageur sauveteur, détourné en Maître-nageur serveur. Oubliez les entrées, plats et desserts, la carte s’articule sur des Petit bassin (25m), Bassin olympique (50m), des suggestions pour grimper à l’échelle et des desserts pour le Plongeoir. Georgiana est en forme et signe une carte pleine d’idées : oeufs mimosa-poutargue, anchoïade, panisses au thym. Eté oblige, la burratina « fleur de lait » s’éclaire d’une betterave jaune, d’un coulis de tomate ananas et d’huile de menthe. Plus consistant, le filet mignon de porc, cuit rosé, peau croustillante à la fève tonka, se nappe d’une mousseline de carottes et la canette des Dombes au miel-à l’orange d’un risotto au safran. La cuisine est vive (ceviche de thon mariné au citron et lait de coco) et ensoleillée (tartine au caviar d’aubergine et filets de sardine marinées aux épices orientales). La partition méditerranéenne tourne à fond. Un dessert ? Les abricots rôtis chantilly mauresque ou la salade de fruits rouges devraient convaincre.
A la différence de la majorité des autres restaurants marseillais, ici, les assiettes sont généreuses, les portions pensées pour apporter de la joie. En cuisine, Maki Manoukian, Makka Vatchkaieva, Philippe Sofietti et Mohamed Hassan se démènent pour servir des assiettes irréprochables. Allez-y, vous y croiserez tout le Cercle des Nageurs qui en a déjà fait un des spots de l’été.

La Piscine, 148, quai du Port, Marseille 2e arr. Carte : 30-35 €. Résas au 04 91 89 53 54

Bonus : et la pizza du Cercle des Nageurs, elle est bonne ?

15 Comments

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Arles

► Céline la camarguaise. Elle s’est fait connaître en chantant les charmes du nomadisme en cuisine mais, finalement, Céline Pham a posé ses valises à Arles, l’été dernier. Suivant à la lettre les conseils de l’ami Armand Arnal qui lui a conseillé l’adresse, face à l’hôtel Voltaire, la cuisinière a jeté son dévolu sur une ancienne chapelle de 1224, ouvrant sa cuisine sur la salle. Fini le pop-uping et les restos éphémères : bistrot à la mi-journée, Inari se fait bistronomique en soirée. En référence à la déesse japonaise du riz et de la fertilité, Inari sert une cuisine inspirée des origines vietnamiennes de Céline. Thon rouge de ligne, aji verde, riz de Camargue soufflé, cébettes, shiso rouge, matcha et huile de sésame expliquent son succès.
Inari, 16, place Voltaire, 13200 Arles ; 09 82 27 28 33. Déjeuner 21, 35 et 41 € ; soirée, 51 €.

Var

Automne des Gourmands.- Le samedi 8 octobre, la 7e édition du festival sera parrainée par Pascal Barandoni, vainqueur d’Objectif Top Chef et chef au Mas du Lingousto. Cette journée mettra à l’honneur la saisonnalité, le terroir local et la découverte du goût. Rendez-vous esplanade Charles De Gaulle où seront installés la cuisine des chefs, le Bar des Gourmands et le marché de producteurs et artisans. L’après-midi, la cuisine accueillera Magali Armando,chef à domicile, et Guillaume Lecomte, chef chez Olives & Beurre Salé à Sanary-sur-Mer. A ne pas manquer non plus, de 10h à 13h, des ateliers peinture avec des ingrédients de cuisine animé par « Avec les mains » (3-6 ans). De 10h à 17h, ateliers sur le recyclage alimentaire et la confection de pâtes de fruits. Toute la journée, commerçants, producteurs et artisans proposeront leurs produits du terroir à savourer sur place ou à emporter. Au déjeuner, les visiteurs savoureront leurs trouvailles à l’espace pique-nique ou dans les restaurants du village.
Samedi 8 octobre 2022 de 10h à 18h au Beausset dans le Var, accès gratuit, infos au 04 94 90 55 10.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !

www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.