Marseille

► Rencontres des Cuisines africaines En 2020, à l’occasion de la Saison Africa2020, la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), les Grandes Tables-I.C.I et Chefs In Africa se sont réunis pour organiser des rendez-vous culinaires et artistiques à Calais, Tours, Dijon, Clermont-Ferrand et Marseille. Les événements des Cuisines africaines ont permis de questionner et explorer les identités culinaires de tout un continent. Au cours des quatre dernières années, de nombreux projets ont été entrepris pour poursuivre cette démarche : la publication d’un numéro de la revue Papilles, intitulé Stirring the Pot, Les Cuisines Africaines, l’organisation de tables rondes, des participations à des festivals (Village International de la Gastronomie, Omnivore, …) et des actions développées dans plusieurs territoires d’Afrique. En 2024, les Rencontres des Cuisines africaines rassembleront, pour une première édition, plus de 70 acteurs et actrices culinaires d’Afrique et de ses diasporas afin d’explorer les identités des cuisines africaines, célébrer leur richesse et développer des synergies communes. Au programme : des tables rondes explorant les grands enjeux des cuisines africaines, des ateliers pour découvrir et échanger, des entretiens avec des personnalités et des démonstrations culinaires autour de produits phares.
• Les Rencontres des Cuisines Africaines, les 1 et 2 mars 2024 à la Friche de la Belle de Mai à Marseille.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Data from MeteoArt.com
Restaurants en Provence

J'ai mangé une pizza au Cercle des nageurs de Marseille

pizza cnmClub privé réservé à ses quelque 3800 membres, le Cercle des nageurs de Marseille accueille aussi quelques nageurs professionnels qui s’y entraînent afin d’y grapiller des médailles -d’or de préférence- dans les différentes compétitions nationales, européennes et internationales. Les membres du CNM prennent donc régulièrement leur café au snack à côté de médaillés olympiques à l’instar de Manaudou (frère), Bousquet, Lacourt ou Perez Dortona.
Dès que reviennent les beaux jours, le snack du Cercle se transforme chaque soir en pizzéria. Les membres s’y retrouvent et ont la possibilité d’inviter des « non membres » pour passer la soirée. La carte est très courte :
7 salades (Caesar, niçoise, tartare de saumon, fritures), 12 pizzas (figatellu, royale, pissaladière, arménienne) et 7 grillades (côtelettes d’agneau, saucisse italienne, magret, filet de boeuf). La pâte des pizzas est relativement fine mais pas assez à mon goût ; en revanche, les bords sont bien grillés/brûlés et les garnitures généreuses. Je vous recommande fortement une grande mozza-jambon à partager qui « file » à merveille quand le fromage sort brûlant du four à bois avec du vrai jambon (pas de l’épaule). La saucisse italienne est braisée accompagnée de frites ou de salade et la salade niçoise tient lieu de plat unique mais attention à l’assaisonnement trop vinaigré.
Côté desserts, c’est plutôt morne plaine (comme dans toutes les pizzérias) avec les sempiternels café ou chocolat liégeois, une crème brûlée ou une salade de fruits sans intérêt. Alors faut-il y aller ? Oui assurément pour le cadre qui surplombe la mer et l’ambiance calme et conviviale. Habillez-vous un minimum ; c’est un club privé alors la moindre des choses est de faire honneur aux membres qui vous invitent. Côté prix, on tourne aux environs de 25 € avec une pizza, un dessert et un peu de vin ou un apéro. La soirée, promis juré, sera très agréable.

Boulevard Charles-Livon, 13007 Marseille. Dîner sur réservations uniquement…

3 commentaires

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Cette année, de gros efforts ont été faits, la pizza y est bonne, le rosé frais!!! en dessert,, je privilégie un « magnum » sorti du frigo, c’est délicieusement régressif ! on ne croise pas souvent les « vrais » sportifs le soir, ils partent tôt quand l’entraînement est fini (19h !), mais l’ambiance est cool, la vue sublime et la sensation (vraie) d’être privilégié ( je suis membre!) d’être au bon endroit au bon moment…

  • Endroit « bobo » qui n’a que la chance d’avoir une belle vue !!!
    pour le reste , cuisine, ambiance c’est « beauf » à souhait mais bon ….on vient là pour voir et être vu …….pas pour la cuisine !!!!! lol