Magazine

Behandy, une application pour aider la restauration à embaucher testée à Marseille

behandy

Cette application faciliterait la mise en contact entre recruteurs et postulants, dans les métiers de l’hôtellerie et de la restauration. Voilà, en une phrase résumé, le pitch de l’application behandy que sont en train de lancer deux étudiants en école de Commerce, Hugo Burnouf et Thibault Ricciardi, épaulés par le frère de ce dernier, ingénieur développeur.
« Thibault et moi avons deux proches qui travaillent dans la pâtisserie, explique Hugo Burnouf, et lorsqu’ils ont été en recherche d’emploi, nous avons réalisé qu’il n’existait pas d’espaces de mise en relations entre professionnels de la restauration ». S’il existe bel et bien des moyens de mise en contact, les deux étudiants jugent que « de Pôle emploi à Indeed, les offres sont souvent incomplètes, mal mises à jour et peu efficientes ».

D’où l’idée de créer un réseau de professionnels des métiers de bouche (restaurateurs, bouchers, fromagers, primeurs etc.) et de candidats à l’emploi qui a fait son chemin. « La solution la plus efficace consiste à proposer des offres de réduction de pro à pro », avance Hugo. Le principe : vous allez manger dans un restaurant. Pour bénéficier d’une réduction sur la note, vous présentez votre téléphone avec l’application et un QR code. Le restaurateur enregistre votre CV. Le jour où il recherche un candidat à un poste, il va chercher dans sa collection de CV et peut contacter le profil idoine en lui faisant une offre. « Par le biais de Thefork les restaurateurs consentent des réductions sans rien en retour ; avec nous, ils accordent une réduction mais ils ont en échange des CV et une base de recrutement », détaille Hugo.
Il en va de même pour tous les métiers de bouche qui peuvent ainsi trouver une solution à leurs problèmes de recrutement et d’adéquation offre/profil. « L’application permet de faire partie d’une communauté de professionnels de la food qui tous doivent y trouver un avantage ». A ce jour, l’application en version de base est prête, les fondateurs cherchent seulement des établissements prêts à s’inscrire et des volontaires pour aller au resto et y laisser leur CV. « Nous réfléchissons encore, soit on fait payer un abonnement mensuel, soit nous proposons une version de base gratuite avec des fonctionnalités payantes », analyse Hugo. Le développement de l’application a pris un an et l’équipe réfléchit déjà à ajouter des fonctionnalités… à petits pas pour répondre au mieux à tous les besoins.

behandy en version web pour le moment et bientôt sur Google play et Apple store.
Instagram @behandy.fr

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Arles

► Céline la camarguaise. Elle s’est fait connaître en chantant les charmes du nomadisme en cuisine mais, finalement, Céline Pham a posé ses valises à Arles, l’été dernier. Suivant à la lettre les conseils de l’ami Armand Arnal qui lui a conseillé l’adresse, face à l’hôtel Voltaire, la cuisinière a jeté son dévolu sur une ancienne chapelle de 1224, ouvrant sa cuisine sur la salle. Fini le pop-uping et les restos éphémères : bistrot à la mi-journée, Inari se fait bistronomique en soirée. En référence à la déesse japonaise du riz et de la fertilité, Inari sert une cuisine inspirée des origines vietnamiennes de Céline. Thon rouge de ligne, aji verde, riz de Camargue soufflé, cébettes, shiso rouge, matcha et huile de sésame expliquent son succès.
Inari, 16, place Voltaire, 13200 Arles ; 09 82 27 28 33. Déjeuner 21, 35 et 41 € ; soirée, 51 €.

Var

Automne des Gourmands.- Le samedi 8 octobre, la 7e édition du festival sera parrainée par Pascal Barandoni, vainqueur d’Objectif Top Chef et chef au Mas du Lingousto. Cette journée mettra à l’honneur la saisonnalité, le terroir local et la découverte du goût. Rendez-vous esplanade Charles De Gaulle où seront installés la cuisine des chefs, le Bar des Gourmands et le marché de producteurs et artisans. L’après-midi, la cuisine accueillera Magali Armando,chef à domicile, et Guillaume Lecomte, chef chez Olives & Beurre Salé à Sanary-sur-Mer. A ne pas manquer non plus, de 10h à 13h, des ateliers peinture avec des ingrédients de cuisine animé par « Avec les mains » (3-6 ans). De 10h à 17h, ateliers sur le recyclage alimentaire et la confection de pâtes de fruits. Toute la journée, commerçants, producteurs et artisans proposeront leurs produits du terroir à savourer sur place ou à emporter. Au déjeuner, les visiteurs savoureront leurs trouvailles à l’espace pique-nique ou dans les restaurants du village.
Samedi 8 octobre 2022 de 10h à 18h au Beausset dans le Var, accès gratuit, infos au 04 94 90 55 10.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !

www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.