Marseille

► Rencontres des Cuisines africaines En 2020, à l’occasion de la Saison Africa2020, la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), les Grandes Tables-I.C.I et Chefs In Africa se sont réunis pour organiser des rendez-vous culinaires et artistiques à Calais, Tours, Dijon, Clermont-Ferrand et Marseille. Les événements des Cuisines africaines ont permis de questionner et explorer les identités culinaires de tout un continent. Au cours des quatre dernières années, de nombreux projets ont été entrepris pour poursuivre cette démarche : la publication d’un numéro de la revue Papilles, intitulé Stirring the Pot, Les Cuisines Africaines, l’organisation de tables rondes, des participations à des festivals (Village International de la Gastronomie, Omnivore, …) et des actions développées dans plusieurs territoires d’Afrique. En 2024, les Rencontres des Cuisines africaines rassembleront, pour une première édition, plus de 70 acteurs et actrices culinaires d’Afrique et de ses diasporas afin d’explorer les identités des cuisines africaines, célébrer leur richesse et développer des synergies communes. Au programme : des tables rondes explorant les grands enjeux des cuisines africaines, des ateliers pour découvrir et échanger, des entretiens avec des personnalités et des démonstrations culinaires autour de produits phares.
• Les Rencontres des Cuisines Africaines, les 1 et 2 mars 2024 à la Friche de la Belle de Mai à Marseille.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Data from MeteoArt.com
Magazine

Caroline Viyer, la cuisinière privée qui enchante les stars en Californie

A Saint-Tropez cet été, Caroline travaille pour des barons de la grande distribution et une sommité de la politique française

Les Marseillais l’ont connue dans son échoppe des Goudes, dans cette sandwicherie-coffe-shop qu’elle avait baptisée « Chez Caro It’s Goudes ». Pendant 2 ans, Caroline Viyer y a proposé une alimentation intégralement faite maison, « avec des sandwiches et des plats » à destination des randonneurs « pour lesquels personne ne proposait rien ». Les mois, les années sont passés et la renommée de la Marseillaise n’a cessé de croître outre-Atlantique. « Cet été, je passe mes mois de juillet et août à Saint-Tropez où j’ai été engagée par une famille connue de la grande distribution et apparentée à un ancien président de la République française » dit-elle à 15h30, tout juste son service achevé.

Autodidacte assumée, Caroline a été sensibilisée très tôt aux choses de la nature dans le potager familial. Après avoir travaillé un temps dans l’industrie musicale aux côtés de David Guetta et Will Smith, entre la France et Los Angeles, elle a décidé de se consacrer à sa passion de toujours, la cuisine. « J’ai fait des stages chez Vanessa Robuschi et chez Marco Graziani à la Bonne Brise aux Pennes-Mirabeau, il est devenu mon mentor, mon maître » confesse cette brune souriante aux cheveux longs. Suivront une succession de rencontres, avec David Dumon qui lui apprend les secrets de la cuisine privée, ou le coiffeur aixois Frédéric Fekkai, qui, de 2018 à 2022, lui demande de cuisiner dans sa bastide pendant ses vacances. « L’an dernier, Frédéric a loué sa bastide à la famille propriétaire du plus gros réseau de supermarchés des USA » poursuit Caroline, toute heureuse d’avoir initié ses hôtes aux finesses de la cuisine provençale.

« Les enfants ont une intuition naturelle pour déceler ce qui est bon »

Caroline Viyer
Caroline Viyer

« Du jardin à l’assiette »
Apôtre d’une cuisine complètement saine « qui soigne les gens », Caroline mène un combat contre la malbouffe. « J’ai beaucoup étudié et me suis rapprochée de médecins pour m’aider à composer des menus végétaliens adaptés aux souhaits des clients, des menus qui régénèrent et apportent de l’énergie ».

Très demandée aux USA, la Française travaille tous les étés en France et aimerait retourner aux Etats-unis « pour répondre aux attentes de mes clients de Californie et de Los Angeles qui me demandent de cuisiner pour eux ». Sereine, Caroline Viyer rêve d’une table d’hôte dans une ferme qui mettrait en scène son concept du jardin à l’assiette, « comme une maison d’artiste qui proposerait de découvrir une gastronomie française, clairement provençale et méditerranéenne, saine, colorée et gourmande ».
Peut-être plus que tout, la chef privée souhaite organiser des cours de cuisine pour les enfants américains, avec des ateliers découverte du jardin, des animaux, fabrication d’objets et jeux avec ce que l’on trouve dans la nature. « Nous devons forger la culture alimentaire et gastronomique des générations futures », poursuit la Marseillaise qui veut reconnecter les plus jeunes à l’essentiel. Des randonneurs des Goudes aux grands noms de la côte Ouest, le sentier de Caroline s’est transformé en voie royale, bio et naturelle.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.