Magazine

Caroline Viyer, la cuisinière privée qui enchante les stars en Californie

A Saint-Tropez cet été, Caroline travaille pour des barons de la grande distribution et une sommité de la politique française

Les Marseillais l’ont connue dans son échoppe des Goudes, dans cette sandwicherie-coffe-shop qu’elle avait baptisée « Chez Caro It’s Goudes ». Pendant 2 ans, Caroline Viyer y a proposé une alimentation intégralement faite maison, « avec des sandwiches et des plats » à destination des randonneurs « pour lesquels personne ne proposait rien ». Les mois, les années sont passés et la renommée de la Marseillaise n’a cessé de croître outre-Atlantique. « Cet été, je passe mes mois de juillet et août à Saint-Tropez où j’ai été engagée par une famille connue de la grande distribution et apparentée à un ancien président de la République française » dit-elle à 15h30, tout juste son service achevé.

Autodidacte assumée, Caroline a été sensibilisée très tôt aux choses de la nature dans le potager familial. Après avoir travaillé un temps dans l’industrie musicale aux côtés de David Guetta et Will Smith, entre la France et Los Angeles, elle a décidé de se consacrer à sa passion de toujours, la cuisine. « J’ai fait des stages chez Vanessa Robuschi et chez Marco Graziani à la Bonne Brise aux Pennes-Mirabeau, il est devenu mon mentor, mon maître » confesse cette brune souriante aux cheveux longs. Suivront une succession de rencontres, avec David Dumon qui lui apprend les secrets de la cuisine privée, ou le coiffeur aixois Frédéric Fekkai, qui, de 2018 à 2022, lui demande de cuisiner dans sa bastide pendant ses vacances. « L’an dernier, Frédéric a loué sa bastide à la famille propriétaire du plus gros réseau de supermarchés des USA » poursuit Caroline, toute heureuse d’avoir initié ses hôtes aux finesses de la cuisine provençale.

« Les enfants ont une intuition naturelle pour déceler ce qui est bon »

Caroline Viyer
Caroline Viyer

« Du jardin à l’assiette »
Apôtre d’une cuisine complètement saine « qui soigne les gens », Caroline mène un combat contre la malbouffe. « J’ai beaucoup étudié et me suis rapprochée de médecins pour m’aider à composer des menus végétaliens adaptés aux souhaits des clients, des menus qui régénèrent et apportent de l’énergie ».

Très demandée aux USA, la Française travaille tous les étés en France et aimerait retourner aux Etats-unis « pour répondre aux attentes de mes clients de Californie et de Los Angeles qui me demandent de cuisiner pour eux ». Sereine, Caroline Viyer rêve d’une table d’hôte dans une ferme qui mettrait en scène son concept du jardin à l’assiette, « comme une maison d’artiste qui proposerait de découvrir une gastronomie française, clairement provençale et méditerranéenne, saine, colorée et gourmande ».
Peut-être plus que tout, la chef privée souhaite organiser des cours de cuisine pour les enfants américains, avec des ateliers découverte du jardin, des animaux, fabrication d’objets et jeux avec ce que l’on trouve dans la nature. « Nous devons forger la culture alimentaire et gastronomique des générations futures », poursuit la Marseillaise qui veut reconnecter les plus jeunes à l’essentiel. Des randonneurs des Goudes aux grands noms de la côte Ouest, le sentier de Caroline s’est transformé en voie royale, bio et naturelle.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Arles

► Céline la camarguaise. Elle s’est fait connaître en chantant les charmes du nomadisme en cuisine mais, finalement, Céline Pham a posé ses valises à Arles, l’été dernier. Suivant à la lettre les conseils de l’ami Armand Arnal qui lui a conseillé l’adresse, face à l’hôtel Voltaire, la cuisinière a jeté son dévolu sur une ancienne chapelle de 1224, ouvrant sa cuisine sur la salle. Fini le pop-uping et les restos éphémères : bistrot à la mi-journée, Inari se fait bistronomique en soirée. En référence à la déesse japonaise du riz et de la fertilité, Inari sert une cuisine inspirée des origines vietnamiennes de Céline. Thon rouge de ligne, aji verde, riz de Camargue soufflé, cébettes, shiso rouge, matcha et huile de sésame expliquent son succès.
Inari, 16, place Voltaire, 13200 Arles ; 09 82 27 28 33. Déjeuner 21, 35 et 41 € ; soirée, 51 €.

Var

Automne des Gourmands.- Le samedi 8 octobre, la 7e édition du festival sera parrainée par Pascal Barandoni, vainqueur d’Objectif Top Chef et chef au Mas du Lingousto. Cette journée mettra à l’honneur la saisonnalité, le terroir local et la découverte du goût. Rendez-vous esplanade Charles De Gaulle où seront installés la cuisine des chefs, le Bar des Gourmands et le marché de producteurs et artisans. L’après-midi, la cuisine accueillera Magali Armando,chef à domicile, et Guillaume Lecomte, chef chez Olives & Beurre Salé à Sanary-sur-Mer. A ne pas manquer non plus, de 10h à 13h, des ateliers peinture avec des ingrédients de cuisine animé par « Avec les mains » (3-6 ans). De 10h à 17h, ateliers sur le recyclage alimentaire et la confection de pâtes de fruits. Toute la journée, commerçants, producteurs et artisans proposeront leurs produits du terroir à savourer sur place ou à emporter. Au déjeuner, les visiteurs savoureront leurs trouvailles à l’espace pique-nique ou dans les restaurants du village.
Samedi 8 octobre 2022 de 10h à 18h au Beausset dans le Var, accès gratuit, infos au 04 94 90 55 10.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !

www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.