Bouches-du-Rhône

Prix Agricole des Produits de Provence.- La Métropole AMP vient d’organiser la première édition du prix agricole des produits de Provence afin de valoriser l’excellence et la diversité de son agriculture et de ses productions. Vins, huiles d’olive, miels, bières et calissons : au total, onze catégories de produits ont été soumises à l’appréciation du jury composé de chefs, d’élus du Projet alimentaire territorial, de référents du réseau « Nos cantines durables », d’agents métropolitains (y compris de son directeur général des services), du président de la chambre d’agriculture Monsieur Levêque et du Grand Pastis. Etait aussi présent Christian Burle, 15e vice-président de la Métropole délégué à l’Agriculture, la Viticulture et ruralité, à l’Alimentation et Circuits courts et maire de Peynier. Chaque table a dégusté 3 produits différents, soit entre 15 et 20 échantillons au total. Un expert produit a accompagné la dégustation de chaque table sans jamais intervenir dans les notations et commentaires du jury. Les lauréats ont reçu leur prix mardi 28 mai.
Vin rouge AOP :  cuvée MIP collection AOP Côtes de Provence, Made in Provence, Puyloubier
Vin rosé AOP : Rose Bon Bon AOP Côtes de Provence, domaine des Diables, Puyloubier
Vin rosé IGP : Terre de passion IGP Méditerranée, vignobles du Roy René, Lambesc
Vin blanc IGP : cuvée tradition IGP Méditerranée, domaine Richeaume, Puyloubier
Huile d’olive AOP fruité vert vierge extra : AOP Provence château Montaurone, Saint-Cannat
Huile AOP d’olive maturée fruité noir : AOP Provence château Calissanne, Lançon-Provence
Miel de Garrigue IGP Provence :  les Ruches du Roy à Simiane-Collongue
Bière blonde :  Pacific Ale, brasserie artisanale de Provence à Rousset
Bière ambrée :  Thymbrée, brasserie Epicentre à Pertuis
Bière blanche : Gaby brasserie Zoumaï, Marseille
Calissons d’Aix :  calissons aux amandes de Provence, confiserie du Roy René, Aix-en-Pce.

Bollène

Le bronze pour Révélations. Installée dans le petit village de Bollène, l’épicerie Révélations gérée par le torréfacteur Nicolas Avon, a remporté la médaille de bronze au concours des Quintessences 2024 ! Cette distinction sera officialisée lors du salon Gourmet international qui se tiendra en septembre à Paris. « Chez Révélations, nous avons créé un lieu unique mêlant épicerie fine, bar à vin et salon de thé avec une offre de petite restauration atypique, où nos produits locaux et régionaux sont à l’honneur. Nous avons à cœur de cultiver une atmosphère chaleureuse et accueillante, propice aux échanges et aux liens sociaux », se réjouit Nicolas.
6, place Henri-Reynaud de la Gardette, 84500 Bollène ; infos au 04 90 61 86 53.

Suis-nous sur les réseaux

La Barasse

Les halles de producteurs de la Barasse fêtent leurs 5 ans. Rendez-vous jeudi 13 juin pour retrouver une trentaine de paysans-producteurs. De 17h à 19 heures, goûter offert : jus de fruit frais ou sirop, biscuits colorés d’Emacréa, et des fruits. Grande tombola gratuite, avec des produits du marché à gagner et ambiance musicale. Les halles de la Barasse, ont accueilli près de 40  000 visiteurs en 5 ans (en intégrant la fréquentation du début de saison 2024 de mars à juin). + 20% de fréquentation en 2023 par rapport à 2022. Et un très bon début de saison 2024. Le marché des 5 ans sera le 165e marché organisé depuis l’ouverture en 2020 avec près de 200 tonnes de produits vendus depuis 2020 (dont 70 tonnes en 2023). Plus de 750 000 € de chiffre d’affaire ont été générés depuis 2020 (270 000 € pour 2023). 58 paysans ou artisans ont participé à au moins 1 marché depuis 2020. En 2024 : 27 producteurs ou artisans se relaieront sur la saison. Les producteurs exercent dans un rayon de 45 km autour de Marseille depuis 2020.

Magazine

Caroline Viyer, la cuisinière privée qui enchante les stars en Californie

A Saint-Tropez cet été, Caroline travaille pour des barons de la grande distribution et une sommité de la politique française

Les Marseillais l’ont connue dans son échoppe des Goudes, dans cette sandwicherie-coffe-shop qu’elle avait baptisée « Chez Caro It’s Goudes ». Pendant 2 ans, Caroline Viyer y a proposé une alimentation intégralement faite maison, « avec des sandwiches et des plats » à destination des randonneurs « pour lesquels personne ne proposait rien ». Les mois, les années sont passés et la renommée de la Marseillaise n’a cessé de croître outre-Atlantique. « Cet été, je passe mes mois de juillet et août à Saint-Tropez où j’ai été engagée par une famille connue de la grande distribution et apparentée à un ancien président de la République française » dit-elle à 15h30, tout juste son service achevé.

Autodidacte assumée, Caroline a été sensibilisée très tôt aux choses de la nature dans le potager familial. Après avoir travaillé un temps dans l’industrie musicale aux côtés de David Guetta et Will Smith, entre la France et Los Angeles, elle a décidé de se consacrer à sa passion de toujours, la cuisine. « J’ai fait des stages chez Vanessa Robuschi et chez Marco Graziani à la Bonne Brise aux Pennes-Mirabeau, il est devenu mon mentor, mon maître » confesse cette brune souriante aux cheveux longs. Suivront une succession de rencontres, avec David Dumon qui lui apprend les secrets de la cuisine privée, ou le coiffeur aixois Frédéric Fekkai, qui, de 2018 à 2022, lui demande de cuisiner dans sa bastide pendant ses vacances. « L’an dernier, Frédéric a loué sa bastide à la famille propriétaire du plus gros réseau de supermarchés des USA » poursuit Caroline, toute heureuse d’avoir initié ses hôtes aux finesses de la cuisine provençale.

« Les enfants ont une intuition naturelle pour déceler ce qui est bon »

Caroline Viyer
Caroline Viyer

« Du jardin à l’assiette »
Apôtre d’une cuisine complètement saine « qui soigne les gens », Caroline mène un combat contre la malbouffe. « J’ai beaucoup étudié et me suis rapprochée de médecins pour m’aider à composer des menus végétaliens adaptés aux souhaits des clients, des menus qui régénèrent et apportent de l’énergie ».

Très demandée aux USA, la Française travaille tous les étés en France et aimerait retourner aux Etats-unis « pour répondre aux attentes de mes clients de Californie et de Los Angeles qui me demandent de cuisiner pour eux ». Sereine, Caroline Viyer rêve d’une table d’hôte dans une ferme qui mettrait en scène son concept du jardin à l’assiette, « comme une maison d’artiste qui proposerait de découvrir une gastronomie française, clairement provençale et méditerranéenne, saine, colorée et gourmande ».
Peut-être plus que tout, la chef privée souhaite organiser des cours de cuisine pour les enfants américains, avec des ateliers découverte du jardin, des animaux, fabrication d’objets et jeux avec ce que l’on trouve dans la nature. « Nous devons forger la culture alimentaire et gastronomique des générations futures », poursuit la Marseillaise qui veut reconnecter les plus jeunes à l’essentiel. Des randonneurs des Goudes aux grands noms de la côte Ouest, le sentier de Caroline s’est transformé en voie royale, bio et naturelle.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.