Mes recettes

Beignets de Maroilles croustillants et salade d’endives aux noix

Beignets de MaroillesPréparation : 25 min / Cuisson : 10 min

Votre marché pour 4 personnes :
pour la pâte à beignets : 25 cl de bière ; 180 g de farine fluide (type Francine) ; 20 g de levure ; 1 pincée de sel ; 1 litre d’huile d’arachide.
Garniture : 8 tranches de Maroilles ; 30 g de farine fluide ; 2 jaunes d’œuf.
Salade d’endives : 2 endives ; 1 échalote ; une demi gousse d’ail ; 10-12 cerneaux de noix ; 1 abricot sec ; 1 bouquet de persil plat ; de l’huile d’arachide ; du vinaigre blanc, du sel et du poivre du moulin.

On y va : commençons par la pâte à beignets ; dans un bol, délayez la levure avec la bière, ajoutez la pincée de sel, la farine fluide Francine et mélangez pour obtenir une pâte lisse. Filmez et laissez reposer dans un endroit tempéré.
Garniture : coupez les tranches de Maroilles afin d’obtenir 8 morceaux. Farinez-les, badigeonnez-les au pinceau avec le jaune d’œuf, repassez-les dans la farine une seconde fois. Mettez au frais. Salade d’endives : coupez finement les endives, assaisonnez-les avec l’huile, le vinaigre, l’échalote finement ciselée, un peu d’ail et au dernier moment le persil plat.
Dressage : trempez la préparation de Maroilles dans la pâte à beignets. Dès qu’une croûte se forme, égouttez les beignets de Maroilles. Laissez chauffer la friture et trempez les beignets dans l’huile jusqu’à l’obtention d’une belle couleur dorée. Disposez les beignets de Maroilles sur la salade d’endives, puis les cerneaux de noix et les fines lamelles d’abricot sec.

Bonus : pour tout savoir sur le maroilles.

 

Vite lu

Marianne Planchais, Sophie Planchais, Loïc Ginet et Thomas Niesor ont imaginé un jeu de société d’ambiance, culturel et stratégique dans l’univers de la pâtisserie. Cette entreprise familiale, basée à Aix-en-Pce, a opté pour l’auto-édition et une fabrication 100% bleu-blanc-rouge. Les joueurs incarnent des pâtissiers formés en France qui s’installent à l’étranger. Leur objectif : faire partie de la crème de la crème des pâtissiers en  confectionnant, avec leurs cartes, des pâtisseries traditionnelles. Le jeu compte 400 questions sur le thème de la pâtisserie dont 100 dédiées aux enfants. babaOrum s’adresse aux amateurs de jeux de société, aux passionnés de pâtisserie, à tous ! Déjà près de 200 jeux ont été pré-commandés sur la plateforme Ulule. Si l’objectif de 300 pré-commandes est atteint, les jeux seront produits en novembre et livrés en décembre. Tous sur Ulule pour précommander le jeu, il est super !

Pizzette l'Isle sur la Sorgue Pizzette et craquante Une adresse pour les sorties entre ados et pour les parents qui veulent faire plaisir à leurs ados. Ici, on accompagne cocktails, vins et bières à l’apéro d’une ribambelle de pizzas à dévorer en égoïste ou à partager. Un apéro très cool avant d’aller au resto ensuite. Les pâtes sont ultra-fines, craquantes et si légères qu’on pourrait en dévorer des dizaines. A tester : la camembert et jambon cru,  la chèvre-miel ou la margherita…
• 19, ave des 4 Otages à l’Isle-sur-la-Sorgue (04 90 95 56 34) et 24, bd Victor-Hugo à Saint-Rémy-de-Provence (04 90 95 80 31)