Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Marseille

► Les réservations pour dîner sur l’île Degaby sont ouvertes. De mai à octobre, l’île Degaby accueille un restaurant et un bar éphémères, une première dans l’histoire séculaire de ce fortin construit pour une vedette de music-hall au début du XXe siècle. Le restaurant proposera tout l’été  une cuisine tournée vers la Méditerranée, faisant la part belle à la saison, aux producteurs et artisans de la région. Des plats signatures pourront être partagés accompagnés d’une carte de vins sélectionnés avec soin. La réservation est indispensable afin d’assurer le transport en bateau. La carte proposera 3 entrées, 3 plats et 3 desserts, ainsi que des plats signature pensés comme des pièces à partager.C’est Sébastien Dugast qui assurera la partition comestible.

Originaire de Nantes et après avoir bossé dans des restaurants étoilés, il fut un temps le chef de la SMA Stéréolux à Nantes où il a pu associer ses deux passions, la cuisine et la musique. Après avoir roulé sa bosse en Auqstralie et aux USA, il s’installe à Marseille en 2012 au côté de Gérald Passédat au Môle, au cœur du Mucem. Attaché aux techniques de la cuisine traditionnelle française, Sébastien Dugast cherche la simplicité dans le travail du produit rigoureusement choisi. La maîtrise des cuissons et des jus sont fondamentaux pour lui. En 2021, Sébastien Dugast co-crée Mensa avec Romain Nicoli. Ils accompagnent l’île Degaby depuis 2023 pour la création de son bar et de son restaurant.
• Pour réserver vos soirées, c’est ici.

► Ouverture de la citadelle le 4 mai Après avoir ouvert temporairement l’été dernier (elle était fermée au public depuis plus de 350 ans !), la citadelle autrement connue sous les noms de Fort Saint-Nicolas ou Fort d’Entrecasteaux, ouvre ses portes au grand public, et cette fois de façon pérenne. Cet été, de nombreux évènements attendront les visiteur : visites théâtralisées, concerts, escape games, accès aux jardins, le tout avec bar et  un restaurant qui seront dorénavant ouverts toute l’année.

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.

Suis-nous sur les réseaux

Art de vivre

Bibs gourmands 2018 en Provence : chi va piano va sano…

Bibs gourmands 2018 en ProvenceComme chaque année, la sélection des Bibs gourmands, les bonnes tables à petits prix du guide Michelin, est publiée quelques semaines avant la révélation des fameuses étoiles qui aura lieu le 5 février prochain. En région Provence, le millésime pourrait se résumer ainsi : chi va piano, va sano e va lontano. Peu de grands bouleversements, si ce n’est, dans le Vaucluse, la perte du Bib pour le Bistro du O à Vaison-la-Romaine. « On a augmenté les tarifs, on a envie d’évoluer et, je ne vous cache pas que nous aimerions prendre la direction de l’étoile » confesse le chef Philippe Zemmour. Repris en 2013 par le couple Philippe et Gaëlle Zemmour, le Bistro du O  proposait une formule « qui nous limitait un peu. On veut monter en gamme en terme de prestation et de service » poursuit le cuisinier qui affirme avoir envoyé un courrier en juin dernier puis un mail en novembre au guide pour le prévenir de ses intentions. Au chapitre des bonnes nouvelles, le 6 à table à Caromb et la Cuisine d’Amélie à Lauris affichent désormais un fier sourire. Bibs gourmands 2018 en Provence

Le soleil ne brille pas sur la Riviera, pour preuve, Nice perd deux Bibs : Le Comptoir du Marché et Le Bistrot des Oiseaux (qui avait décroché le Bib l’an dernier). Jolie consolation quand même : le Fine Gueule de Géraud Gary-Bobo, ouvert depuis bientôt trois ans, fait une entrée très remarquée dans le cénacle. Entre autres gadins dans les Alpes-maritimes, le Café Llorca à Vallauris perd aussi son Bib tout comme l’Auberge de Courmes à Courmes et La Farigoule à Vence. Dans le Var, l’Oustaou à Flayosc et Chante-Mer aux Issambres.
Toujours entre Var et Alpes-maritimes, la météo semble plus clémente à Draguignan (le Nid), à Lorgues (le Bistrot de Benjamin, adossé au groupe Château de Berne pour lequel le chef lorgne la seconde étoile) et à Seillans (Chez Hugo).

A Marseille enfin, le restaurant de la maison Buon, Madame Jeanne, et son chef, Xavier Zapata, obtiennent un Bib gourmand très mérité et que le GP sentait venir il y a moins d’un mois. Le Bistro du cours, après avoir perdu le Bib en 2017, le récupère illico cette année et redonne le sourire à Laurent Biaggi qui a vu juste en recrutant Pascal Materazzi. Quant au reste de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, rien ne change…

Le guide Michelin des Bonnes tables à petit prix 2018 est disponible en librairies, 17,90 €. Bibs gourmands 2018 en Provence

Les Bibs gourmands de France 2018

Zoom département par département

<strong>Bouches-du-Rhône</strong>

Aix-en-Provence / Le Canet : L’Auberge Provençale
Arles : Bistro À Côté
Gémenos : les Arômes
Marseille : L’Arôme (rue des Trois Rois), La Cantinetta (cours Julien), Le Malthazar (rue Fortia), Otto (rue Jean-Mermoz), Schilling (rue Caisserie), le Bistro du Cours (cours Julien), Madame Jeanne (rue Grignan)
Saint-Chamas : le Rabelais
Saint-Rémy-de-Provence / Maillane : l’Oustalet Maïanen

<strong>Vaucluse</strong>

Avignon : l’Agape, Italie là-bas
Caromb : Le 6 à table
Cairanne : Côteaux et Fourchettes
Châteauneuf-de-Gadagne : la Maison de Celou
Fontaine-de-Vaucluse : Philip
Lauris : La cuisine d’Amélie
Ménerbes : les Saveurs Gourmandes
Orange : le Mas des Aigras – Table du Verger
Richerenches : O’Rabasse
Sainte-Cécile-les-Vignes : Campagne, Vignes et Gourmandises
Uchaux : Côté Sud
Vaison-la-Romaine : Bistro du’O Vence
Villars : la Table de Pablo

<strong>Var</strong>

Bandol : L’Espérance
Le Beausset : auberge la Cauquière
Draguignan : Le Nid
Fayence : la Table d’Yves
Fréjus : l’Amandier
Gassin : Bello Visto, la Verdoyante
Hyères : la Colombe
Lorgues : Le Bistrot de Benjamin
Rayol-Canadel-sur-Mer : Le Relais des Maures
Rians : La Roquette
Saint-Raphaël : les Voiles
Sanary-sur-Mer : la P’tite Cour
Seillans : Chez Hugo
Toulon : Carré 2 Vigne
Tourtour : la Table

<strong>Alpes de Haute Provence</strong>

Castellane / La Garde : auberge du Teillon

<strong>Hautes-Alpes</strong>

Briançon : Au Plaisir Ambré
Laragne-Montéglin : l’Araignée Gourmande

<strong>Alpes maritimes</strong>

Cannes / Le Cannet : le Bistrot des Anges, le Bistrot Saint-Sauveur
Mandelieu / La Napoule : le Bistrot de l’Oasis
Mougins : L’Amandier de Mougins
Nice : Au Rendez-vous des Amis, Bistrot d’Antoine, La Merenda, Olive et Artichaut, Fine Gueule
Le Rouret : le Bistro du Clos
La Turbie : le Café de la Fontaine

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.