Magazine

Tout change et rien ne change au Bistro du Cours

Bistro du CoursTout change mais rien ne change au Bistro du Cours. Pour être fantasque, la formule n’en reste pas moins vraie. Frédéric Charlet a quitté le bateau confiant à son ami de toujours, Laurent Biaggi les rênes de ce bistrot parmi les plus savoureux de la ville. Fondé en avril 2011 par le duo Laurent Biaggi-Frédéric Charlet, le Bistro du Cours est allé de succès en succès, décrochant, à l’hiver 2014 son Bib gourmand. Les années sont passées et “Fred a voulu voler de ses propres ailes” dit Laurent, “j’ai voulu voir ailleurs” complète son compère Fred. “Je n’avais pas d’idées précises en tête, poursuit ce dernier, je voulais vivre autre chose, j’avais besoin de nouveaux défis… Six ans dans un même lieu c’est beaucoup pour moi” finit par avouer dans un grand éclat de rire Charlet.

Retour sur ces quatre derniers mois : Laurent Biaggi a préparé consciencieusement la relève : “La clientèle ne s’est rendue compte de rien car l’esprit et le style perdurent” assure-t-il. Selon une formule conjointe énoncée par les deux amis, “le Bistro reste une adresse bistronomique dans le coeur et dans l’assiette”. Pascal Materazzi est arrivé en cuisine et a bossé plusieurs mois avec Fred Charlet afin de s’imprégner du style et de l’esprit de la maison. Ancien de l’école hôtelière de Bonneveine, Materazzi a 33 ans et a appris le métier chez Péron à Marseille, sept années durant auprès de Jean-François Bérard, à la Cadière d’Azur et pendant 2 ans chez Dimitri Droisneau, au bistrot de la Villa Madie, à Cassis. Le voici désormais chef à part entière. “L’ardoise restera clairement méditerranéenne, assure-t-il, avec les poissons frais exclusivement du mareyeur Mericq, les fruits et légumes de la plateforme paysanne locale et toujours le porc noir de Bigorre de Jean-Julien Durand”…

Laurent Biaggi, de son côté, a donné un nouveau souffle à la salle, repeignant les murs en bleu canard, retravaillant les espaces pour plus d’intimité entre les clients tout en conservant l’ambiance propre au lieu. Et que les fanas de l’esprit bistrot se rassurent, le comptoir, les tables de bois et les fameuses chaises sont toujours là. Quant à Charlet, le voici désormais entré au sein des équipes de Roland Paix. “Nous nous sommes croisés et avons travaillé sur un projet commun, raconte-t-il. De là est née l’envie de travailler chez ce traiteur et comme il m’a fait une belle proposition, j’ai décidé de le rejoindre”. Fred Charlet souhaite apporter déosrmais sa “patte”, son “identité. Je n’ai jamais bossé en traiteur et c’est pour moi un défi. La cuisine sera la mienne avec du pep’s, une pointe acide, de la Méditerranée à tous les coins d’assiette ronde”

Une nouvelle page se tourne pour le Bistro du Cours mais Fred et Laurent insistent : “C’est parce qu’on reste amis que la transition s’est aussi bien passée”. De l’art de tout changer sans rien changer…

13, cours Julien, Marseille 6e arr. Infos au 04 86 97 59 11. Midi : 16,50 – 18,50 – 20 et 32 €. Soir 32 € et suggestions.

Vite lu

Saint-Tropez Homer Lobster ouvre en mai sa première adresse à Saint-Tropez. Avec un titre de champion du monde de lobster rolls décroché en 2018 aux  USA et deux adresses à Paris l’enseigne va tenter de séduire le golfe de Saint-Tropez. A goûter : le homard ou crabe de nos côtes, assaisonnement précis et une généreuse brioche artisanale, croustillante mais légère comme un nuage, élaborée spécialement pour Homer Lobster avec la complicité du boulanger Meilleur Ouvrier de France Thierry Racoillet. A tester aussi, des recettes parfaitement cuisinées : l’indétrônable classic, le Connecticut au beurre citronné et assaisonné d’un mélange d’épices secrètes ou la version miso-yuzu très fraîche. Cet été, la marque proposera en exclusivité un étonnant lobster roll et un grilled cheese surmonté de caviar impérial de Sologne de la Maison nordique, au grains brun-noirs et aux notes douces et onctueuses ; un produit d’exception issu de l’esturgeon Baeri et produit en France. Une adresse : 9, quai Jean-Jaurès, 83990 Saint-Tropez.

Sauve ton resto (Bouches-du-Rhône) La tournée de soutien aux restaurants contraints à la fermeture, initiée par le département des Bouches-du-Rhône et la Métropole Aix-Marseille-Provence, fait escale dans votre commune. A Aix-en Provence, place de a Rotonde de 11h à 17h, les 4, 11, 20 et 25 mai. A Port-Saint-Louis-du-Rhône, place Gambetta, de 9h à 12h, le 5 mai. Aux Saintes-Maries-de-la-Mer, sur le parvis de l’hôtel de ville de 9h à 14h30, les 6, 21 et 28 mai. A Gardanne, cours de la République de 10h à 14h, le 7 mai. A Sausset-les-Pins, parking les Girelles, avenue du général Leclerc de 10h à 14h, les 8, 22, 23 et 24 mai. A Pélissanne, parking Lakuma, entrée du marché de 10h à 14h, le 9 mai. A Auriol, cours du 4-Septembre de 8h à 13h30, le 15 mai. A Marseille, sur le parvis de l’hôtel du Département à Saint-Just, le 18 mai. A Salon-de-Provence, cours Carnot de 10h à 14h, le 26 mai. A Berre-l’Etang, les 29 et 30 mai. Pour tout savoir sur les chefs participant à l’opération, rendez-vous sur le site dédié qui présente les chefs et leur menu, date par date. A réserver avant de venir chercher votre repas sur place.

Abonnez-vous à notre newsletter