Restaurants en Provence

Bistro du Cours : Fred et Laurent en pleine forme

Ils sont en pleine forme, tout heureux de leur Bib gourmand qui leur apporte reconnaissance mais les délivre d’une pression ravageuse. Frédéric Charlet et Laurent Biaggi goûtent les joies quotidiennes que leur procure ce bistrot. Et ça se voit. Leur formule déjeuner aligne les perles comme d’autres, les banalités : cromesquis de champignons-sommités de brocolis crème de poireau et mousse de sésame ; seiches plancha-pisarei aux blettes-cédrat émulsion de bistrotcours3parmesan ; tartare de bœuf au couteau-frites de panisses roquette et carpaccio d’oranges sanguines-crémeux clémentine citron vert or latte… N’en jetez plus ! Amusez-vous à relire la carte, Charlet a un tic : il met des mousses, émulsions et sabayons à peu près partout. Voyez ces somptueuses asperges vertes de Sylvain Erhardt-œuf cuit à 64°C et parmesan… eh bien elles sont nappées d’un sabayon à la passion ! C’est diaboliquement bon et l’on regrette que l’assiette ait une fin. Les asperges sont cuites al dente et l’œuf nappe avec gourmandise la composition. Il vous sera difficile de trouver sole meunière mieux cuite ; celle-ci, à la peau croustillante, révèle une chair délicate et nacrée. L’andouillette promise rissolée est accompagnée d’une mousseline de pommes de terre. Irréprochable sauf le prix : 19 € l’assiette. Les fromages de Josiane Déal, le coulant chocolat-cardamome fumée, la trilogie de glaces, la pana cotta citron-coco-coulis passion papaye confirment l’impression première : c’est un sans-faute. Quand un cuisinier est heureux, la salle en tire profit. Et ici, les deux amis de toujours confirment la règle. Puissent-ils être joyeux comme ça encore longtemps, pour le plus grand sourire de nos assiettes.

Le Bistro du Cours, 13, cours Julien, Marseille 6e ; réservations au 04 86 97 59 11.
Formule midi : 20 €. Menu 32 € ; carte 40 €.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • J y ai mangé il y a 4 jours avec une amie:accueil sympa,rapidité du service, bonne qualité des produits avec un petit ” mais”: portions un peu justes ,et surtout la trilogie des sorbets qui se résume à 3 boules,résolument seules dans le plat.dommage.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu, vite su

chicoulon Chicoulon descend dans la rue Edouard Mireur et toute l’équipe du Chicoulon font sauter les bouchons le 21 novembre prochain. La rue Grignan sera fermée à la circulation auto de l’angle de la rue Breteuil jusqu’à la place Lulli. De 19 heures à 23 heures, dans un décor de bottes de pailles, guirlande guinguette et petites tables renouant avec l’ambiance place de village, un DJ fera monter le son… Trois beaujolais rouges d’appellation (un fleurie, un chiroubles et un morgon) un un beaujolais blanc contribueront à l’ambiance. “Ce sera la fête du beaujolais, on va faire bouger le centre-ville”, assure Edouard qui, pour la soirée, a demandé à tomy de préparer des planches et cornets de charcuteries et fromages. Comptez 20€ la bouteille, 5 et 10 € les fromages et charcuteries. Pour toute info, cliquer ici.

Pierre Onde Pierre Onde au restaurant du Novotel Avignon centre Depuis le mois de juillet dernier, date de son arrivée, le jeune cuisinier de 37 ans conduit une brigade de 8 personnes avec l’ambition de hisser la table du Patio au meilleur niveau et l’espoir d’entrer dans les guides gastronomiques. Pour y parvenir, Pierre Onde a revu son panel de fournisseurs pour être au plus près des produits locaux et de saison (poissons de Méditerranée, agneaux des Alpilles, porcs du Ventoux et fruits et légumes du Vaucluse). Très influencé par les cuisines provençale et corse, Pierre Onde a repensé la carte en mode cuisine méditerranéenne et bistronomique. La carte des vins, elle aussi, est désormais très marquée par les grandes appellations de la vallée du Rhône. Fleurs de courgette farcies, thon snacké, gibier en automne… le chef, issu de l’école hôtelière d’Avignon a fait ses armes auprès des frères Jacques et Laurent Pourcel avant de rejoindre le Cloître Saint-Louis. L’année qui commence sera décisive. Restaurant le Patio, Novotel Avignon centre, 20, bd Saint Roch ; infos au 04 32 74 70 22.