Restaurants en Provence

Chez Georgiana, on se sent comme chez soi

georgiana entree georgiana platPeu ou prou, Georgiana est en train de faire son trou. Dans un restaurant qui lui ressemble, on se presse à midi au point presque de coller les tables. Affairée dans sa cuisine, elle lève la tête par intermittence pour envoyer un sourire affectueux aux amis venus tirer la chaise. En fin de service, elle traverse la salle avec un petit sourire qui cache mal sa timidité. Faisant fi des complications, sa carte aligne une poignée de propositions ultra simples, qui visent juste et efficace : velouté de légumes-croûtons, dos de cabillaud-crosnes-vert de blettes, poire au sirop, duo de choux-crème pâtissière chocolait. Point barre et les assiettes marchent presto : la burrattina-côtes de blettes réduction de vin rouge damnerait un saint. L’assiette est voluptueuse, généreuse et très gourmande. La cuisse de canard confite est accompagnées de rattes et de carottes fondantes. Rien à dire sur les assaisonnements ni les cuissons. On sauce avec un morceau de pain à la croûte croustillante sous l’œil amusé d’Anne-Marie, une voisine de table qui, elle aussi, ne boude pas son plaisir. Si au déjeuner, le verre de vin prévaut, le soir, on se laisse aller sur la bouteille d’autant que les prix sont sages : domaine de Suriane (blanc, coteaux d’Aix, 22 €), domaine Alary (rouge, côtes du Rhône, 26 €). Ils sont ravissants ces quatre petits choux qui défilent sous nos yeux, avec un café, on ne regrette pas la réservation. A 13h30, le gros des troupes lève le camp. La salle retrouve un peu de calme : c’est assez pénible le bruit de cantine, Georgiana a promis d’y remédier. Pour le reste, vous aimerez beaucoup parce que c’est une cuisine de femme finalement assez rare qui est servie ici, généreuse et presque maternelle. Si Georgiana a échoué à la télé, pour l’instant elle a gagné sur le terrain de la réalité.

Chez Georgiana, 72, rue de la Paix-Marcel-Paul, Marseille 6e arr. ; réservations recommandées au 04 91 33 06 71.
Formule midi 18 et 22 € ; le soir : 29 et 39 €.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Complètement OK avec ce que tu dis ci-dessus, nous y étions au même moment, ce midi! très minuscule réserve sur la cuisse de canard confite, délicieuse mais pas très très originale; en dessert, j’ai pris les poires au sirop, légères et pas trop sucrées, fraîches et caramélisées, pas de café derrière pour ne pas alourdir le souvenir de cette douceur! là où tu as raison, c’est le bruit! il faudra vite vite trouver une solution!
    Georgiana est fraîche comme sa cuisine, il faut que ça dure!!!

Arles

► Céline la camarguaise. Elle s’est fait connaître en chantant les charmes du nomadisme en cuisine mais, finalement, Céline Pham a posé ses valises à Arles, l’été dernier. Suivant à la lettre les conseils de l’ami Armand Arnal qui lui a conseillé l’adresse, face à l’hôtel Voltaire, la cuisinière a jeté son dévolu sur une ancienne chapelle de 1224, ouvrant sa cuisine sur la salle. Fini le pop-uping et les restos éphémères : bistrot à la mi-journée, Inari se fait bistronomique en soirée. En référence à la déesse japonaise du riz et de la fertilité, Inari sert une cuisine inspirée des origines vietnamiennes de Céline. Thon rouge de ligne, aji verde, riz de Camargue soufflé, cébettes, shiso rouge, matcha et huile de sésame expliquent son succès.
Inari, 16, place Voltaire, 13200 Arles ; 09 82 27 28 33. Déjeuner 21, 35 et 41 € ; soirée, 51 €.

Var

Automne des Gourmands.- Le samedi 8 octobre, la 7e édition du festival sera parrainée par Pascal Barandoni, vainqueur d’Objectif Top Chef et chef au Mas du Lingousto. Cette journée mettra à l’honneur la saisonnalité, le terroir local et la découverte du goût. Rendez-vous esplanade Charles De Gaulle où seront installés la cuisine des chefs, le Bar des Gourmands et le marché de producteurs et artisans. L’après-midi, la cuisine accueillera Magali Armando,chef à domicile, et Guillaume Lecomte, chef chez Olives & Beurre Salé à Sanary-sur-Mer. A ne pas manquer non plus, de 10h à 13h, des ateliers peinture avec des ingrédients de cuisine animé par « Avec les mains » (3-6 ans). De 10h à 17h, ateliers sur le recyclage alimentaire et la confection de pâtes de fruits. Toute la journée, commerçants, producteurs et artisans proposeront leurs produits du terroir à savourer sur place ou à emporter. Au déjeuner, les visiteurs savoureront leurs trouvailles à l’espace pique-nique ou dans les restaurants du village.
Samedi 8 octobre 2022 de 10h à 18h au Beausset dans le Var, accès gratuit, infos au 04 94 90 55 10.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !

www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.