Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Marseille

► Ouverture de la citadelle le 4 mai Après avoir ouvert temporairement l’été dernier (elle était fermée au public depuis plus de 350 ans !), la citadelle autrement connue sous les noms de Fort Saint-Nicolas ou Fort d’Entrecasteaux, ouvre ses portes au grand public, et cette fois de façon pérenne. Cet été, de nombreux évènements attendront les visiteur : visites théâtralisées, concerts, escape games, accès aux jardins, le tout avec bar et  un restaurant qui seront dorénavant ouverts toute l’année.

► Kouss-Kouss festival le rendez-vous de la rentrée revient cette année du 29 août au 8 septembre. Au programme, des centaines d’établissements qui proposeront leur version de ce plat emblématique, avec pour thème cette année : « 1001 graines ». Le 31 août, 5 000 couscous seront servis et offerts sur le Vieux-Port dans le cadre de l’Été marseillais par la Ville de Marseille et l’office de Tourisme.

Marseille

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.
Juan Pulgarin… le come back. Le plus célèbre colombien de la ville reviendra d’ici le mois de mai rue d’Aubagne pour nous y régaler des spécialités qui ont bâti sa réputation.

Une bière à la navette. Ils étaient tous là, jeudi 4 avril au soir, sur la place de Lenche, à goûter et célébrer cette nouvelle bière de la brasserie la Minotte. Une bière blanche aux accents marseillais, aux parfums des navettes des Accoules ! Bien sûr, José Orsoni dit-Jo Navettes, et ses enfants, Marie-Julie et Clément étaient de la fête, pas peu fiers de cette création à laquelle ils ont participé (surtout Clément)… Une bière ultra fraîche, très peu amère qui a nécessité 20 kg de biscuits par brassin et quelque 2 mois de fermentation. A découvrir à la Descente des Accoules (le caviste du 4, rue de l’Evêché, 2e), au Café du théâtre (12, place de Lenche, 2e) et dans tout le réseau des revendeurs des bières La Minotte.
• Infos au 04 91 90 99 42

Suis-nous sur les réseaux

Magazine

Le Bistrot urbain marseillais ouvrira le 1er mars place aux Huiles

Laurent Vandamme et Jean-Charles Vignoli

Le Pain quotidien a vécu et laisse place au Bum… Le Bistrot urbain marseillais ouvrira ses portes le 1er mars prochain. A sa tête, une figure bien connue des commerçants du centre-ville, Laurent Vandamme qui sera épaulé de Jean-Charles Vignoli, dit Charly. « Nous continuerons de proposer un brunch le dimanche matin car les clients y sont attachés mais nous avons revu toute la formule », explique Laurent Vandamme.

Laurent Vandamme
53 ans
Né à Lille, installé à Marseille en 1993
2002, inaugure le Pain quotidien de Marseille
novembre 2007-octobre 2013, président de la fédération des commerçants Marseille-Centre (de 250 à 1000 adhérents)
Organisateur des Dîners de chefs au profit des Restos du coeur
« Aujourd’hui, le client zappe et passe sa soirée dans plusieurs endroits, il a besoin de liberté. Nous proposerons pour le déjeuner des formules à l’ardoise avec 3 entrées, plats ou desserts adaptées à la clientèle active ». Le soir, l’équipe servira des « petites assiettes cuisinées » par Jérémy Julien, ex-Akolytes, le restaurant qui voisine avec la plage des Catalans. Entre autres suggestions, un filet mignon de porc laqué-miso rouge, des sardines marinées et citron confit au sel, des couteaux et palourdes ouverts marinière au thym citron-beurre d’ail et piment d’Espelette, des calamars persillade. « Je cherche à offrir une restauration déstructurée qui satisfait le sur-mesure : quantités, choix… Le client veut de la personnalisation » poursuit Laurent Vandamme.
Quelques travaux vont être engagés visant essentiellement le comptoir qui mesurera 10 mètres de long, sera habillé de zinc et dont la vocation sera de souligner l’esprit mi-bistrot et mi-resto de ce lieu relooké. « Je n’ai jamais pensé que le centre-ville de Marseille allait dépérir, analyse Vandamme. Au contraire, je pense que l’âme de la ville est ici ». A en croire l’entrepreneur de 53 ans, « on trouve dans le périmètre d’Orves-rue Sainte des droits au bail accessibles ou des loyers raisonnables : si, avant même d’ouvrir, vous êtes plombé par des charges exorbitantes, vous n’avez aucune chance de vous en sortir ». Ouvert aux heures des repas dès ses premières semaines d’activité, le Bum fera journée continue dès qu’arrivera le mois de mai. « Les murs de ce quartier ont une histoire, les touristes adorent qu’on leur raconte le canal qu’il y avait ici autrefois, ils rêvent lorsqu’on leur parle des galériens enfermés ici et des bateaux qu’on y construisait » poursuit le restaurateur qui promet, là encore pour coller à la demande de son temps, des soirées avec DJ le jeudi et vendredi. L’inauguration officielle, elle, aura lieu le 7 mars.

Le Bistrot urbain marseillais, 18, place aux Huiles, Marseille 1er arr. ; 04 91 56 06 11. Ouverture le 1er mars 2017.