Magazine

Le Bistrot urbain marseillais ouvrira le 1er mars place aux Huiles

Laurent Vandamme et Jean-Charles Vignoli

Le Pain quotidien a vécu et laisse place au Bum… Le Bistrot urbain marseillais ouvrira ses portes le 1er mars prochain. A sa tête, une figure bien connue des commerçants du centre-ville, Laurent Vandamme qui sera épaulé de Jean-Charles Vignoli, dit Charly. “Nous continuerons de proposer un brunch le dimanche matin car les clients y sont attachés mais nous avons revu toute la formule”, explique Laurent Vandamme.

Laurent Vandamme
53 ans
Né à Lille, installé à Marseille en 1993
2002, inaugure le Pain quotidien de Marseille
novembre 2007-octobre 2013, président de la fédération des commerçants Marseille-Centre (de 250 à 1000 adhérents)
Organisateur des Dîners de chefs au profit des Restos du coeur
Aujourd’hui, le client zappe et passe sa soirée dans plusieurs endroits, il a besoin de liberté. Nous proposerons pour le déjeuner des formules à l’ardoise avec 3 entrées, plats ou desserts adaptées à la clientèle active”. Le soir, l’équipe servira des “petites assiettes cuisinées” par Jérémy Julien, ex-Akolytes, le restaurant qui voisine avec la plage des Catalans. Entre autres suggestions, un filet mignon de porc laqué-miso rouge, des sardines marinées et citron confit au sel, des couteaux et palourdes ouverts marinière au thym citron-beurre d’ail et piment d’Espelette, des calamars persillade. “Je cherche à offrir une restauration déstructurée qui satisfait le sur-mesure : quantités, choix… Le client veut de la personnalisation” poursuit Laurent Vandamme.
Quelques travaux vont être engagés visant essentiellement le comptoir qui mesurera 10 mètres de long, sera habillé de zinc et dont la vocation sera de souligner l’esprit mi-bistrot et mi-resto de ce lieu relooké. “Je n’ai jamais pensé que le centre-ville de Marseille allait dépérir, analyse Vandamme. Au contraire, je pense que l’âme de la ville est ici”. A en croire l’entrepreneur de 53 ans, “on trouve dans le périmètre d’Orves-rue Sainte des droits au bail accessibles ou des loyers raisonnables : si, avant même d’ouvrir, vous êtes plombé par des charges exorbitantes, vous n’avez aucune chance de vous en sortir”. Ouvert aux heures des repas dès ses premières semaines d’activité, le Bum fera journée continue dès qu’arrivera le mois de mai. “Les murs de ce quartier ont une histoire, les touristes adorent qu’on leur raconte le canal qu’il y avait ici autrefois, ils rêvent lorsqu’on leur parle des galériens enfermés ici et des bateaux qu’on y construisait” poursuit le restaurateur qui promet, là encore pour coller à la demande de son temps, des soirées avec DJ le jeudi et vendredi. L’inauguration officielle, elle, aura lieu le 7 mars.

Le Bistrot urbain marseillais, 18, place aux Huiles, Marseille 1er arr. ; 04 91 56 06 11. Ouverture le 1er mars 2017.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Notez-le

Une troisième boulangerie Saint-Honoré C’est le maire des 9e et 10e arrondissements qui l’annonce sur son compte Facebook, laissant entendre qu’il y serait pour quelque chose… C’est donc au 28, boulevard du Cabot dans le 9e, en lieu et place de l’actuel bureau de Poste, qu’une boulangerie à l’enseigne Saint-Honoré ouvrira ses portes dans quelques mois. Elle s’ajoute à l’adresse de la rue d’Endoume (7e) et à celle du Prado (6e).

cyril lignac Arles 100% cacao La deuxième édition du salon Chocolat et Gourmandise se tiendra au palais des congrès d’Arles du 20 au 22 mars 2020. Chocolatiers, confiseurs, pâtissiers, boulangers, biscuitiers, fabricants de douceurs et d’épicerie fine, éditeurs et distributeurs de matériel de pâtisserie et des arts de la table… 80 exposants seront présents à la rencontre de 10 000 visiteurs espérés. L’événement aura pour parrain Cyril Lignac qui sacrifiera à une séance de dédicaces. Durant ces 3 jours, des démonstrations des chefs, des ateliers pour les enfants et animations gourmandes seront programmés.

Laureen Agaesse disputera, à Paris, en mai prochain, la finale de la 15e édition du concours Talents biérologie. La deuxième demi-finale régionale, à laquelle participait la jeune marseillaise, élève du lycée hôtelier de Bonneveine, s’est déroulée au sein du CFA François-Rabelais de Dardilly, en banlieue lyonnaise. Seize candidats du Sud-Est ont mis en avant leur talent lors de trois ateliers : cocktail, service au bar et alliances bières et mets sous les yeux d’un jury de professionnels de l’univers de la restauration, de la filière brassicole et de la gastronomie.