Art de vivre

Boissons sucrées, thés glacés, fleurs d'été

Thés glacés aromatisés aux fruits, glaçons aux fleurs, eaux surprenantes… La chaleur devient une source d’inspiration.
Pour vos soirées d’été, le Grand Pastis vous invite à l’originalité

thés glacés et glaçons aux fleurs le Grand Pastis

Le thé glacé aux pêches
Pour 1 litre, il vous faut  : 4 pêches jaunes très mûres ; 80g de sucre de canne ; un litre d’eau ; l’équivalent de 2 sachets de thé earl grey et 5 branches de menthe fraîche.
On y va : peler les pêches et conserver le jus. Faire chauffer l’eau et retirer du feu aux premiers frémissements. Laisser ensuite infuser le thé mais pas trop longtemps pour éviter son astringence. Couper les pêches en gros morceaux et les verser dans la carafe de service. Ajouter le thé infusé, le jus récupéré des pêches et les feuilles de menthe. Ajouter le sucre roux et bien mélanger. Conserver au froid 3 heures environ. Servir avec des glaçons.

Les bâtonnets à la lavande
Il vous faut : des brins de lavande cultivée sans pesticides ni engrais.
On y va : dans un moule à glaçons tubulaire déposer un brin de lavande et remplir d’eau douce (type Evian). Laisser glacer. Démouler et utiliser les bâtonnets pour décorer un seau à champagne ou pour touiller des cocktails. Pour des glaçons les plus cristallins possible, utiliser de l’eau distillée qui a été bouillie puis refroidie (ça limitera les impuretés et les bulles d’air).

Les glaçons fleuris
Il vous faut : des fleurs cultivées sans pesticides ni engrais (lavande, bourrache, gardenia, acacia, lila, oeuillet d’inde…).
On y va : rincer très délicatement les fleurs, en déposer une ou plusieurs dans un moule à glaçons et ajouter de l’eau, du thé à la menthe, des jus de fruits (pêche, mangue, fraise). Ces glaçons surprise feront merveille dans les cocktails ou aromatiseront un simple verre d’eau minérale fraîche.

Les cubes de pastèque
Il vous faut : une pastèque ; du sucre glace (facultatif).
On y va : tailler au couteau des cubes de pastèque et les rouler dans du sucre glace. Les disposer sur une feuille de papier sulfurisé et placer au congtélateur. 24 heures après, plonger vos cubes de pastèque glacés dans des cocktails type margarita ou pour décorer des coupes de sorbet.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.