Art de vivre

Le Top 3 des meilleures glaces, coupes et parfums de Marseille

Ils mettent en valeur des produits typiquement marseillais, se distinguent par l’originalité de leurs formules
ou, a contrario, l’extrême rigueur dans l’application des recettes traditionnelles.
A défaut de dire qui fait les meilleures glaces de Marseille, voici notre top 3

glaciers marseillais1. Liminana pour les textures et les arômes
Les deux sorbets inspirés par la fameuse marque des Cristal Liminana, anis-orgeat et anis, sont en train de conquérir Marseille. On doit à Karine Aprile-Morisse qui cultivait la nostalgie des yétis à l’orgeat et à l’anis qu’elle dévorait, enfant, tous les étés. Maristella Vasserot, dirigeante de Cristal Limiñana, a compris tout l’intérêt que cette collaboration pouvait susciter pour sa marque : « Notre famille fabrique le Cristal depuis 1884, c’était pour nous l’occasion de nous diversifier et de conquérir de nouveaux publics ». Approché par les deux jeunes femmes, le glacier marseillais Jérôme Cellier s’est joint à l’aventure pour élaborer la recette de ces deux délicieux sorbets. Le résultat ? Une glace exceptionnelle de fraîcheur dans sa texture et ses parfums.
10 euros le pot d’un demi litre ; en vente chez Cristal Limiñana, boutique d’usine 99-101 bd Jeanne d’Arc (5e arr.) ; le kabanon à Boulettes (kabanonaboulettes@gmail.com) et les Glaciers marseillais, 138, av Pierre Mendès France (8e arr).

2 et 3. Le Glacier du Roi, pour les recettes
Avec l’ouverture il y a quelques semaines d’une deuxième boutique plage des Catalans, plus rien ne semble arrêter Florence Bianchi. Gage de ce succès, les parfums et nouveautés qui apparaissent au fil des saisons comme une collection qui ancre cette maison au rang des institutions. Cet été, ce sont le kiwi menthe, baptisé Saint-Tropez, et le caramel salé-cacahuètes pralinées qui tiennent le haut du pavé. Ces deux nouveaux parfums intègrent à merveille les recettes les plus estivales à l’instar du kiwi-menthe qui accompagnera une salade de fruits frais, la chlorophylle s’associant à merveille au sucré des fruits. On pourra napper de chocolat noir fondu le caramel salé-cacahuètes pralinées pour une association pertinente.
4, place de Lenche, Marseille 2e arr. (04 91 91 01 16, ouvert le soir également) et Côté mer, 39, rue Papety Marseille 7e arr. (de 8h30 à 19h30).

4. Dalloyau, un très grand classique
La recette est simple mais le résultat a de quoi épater plus d’un exigeant. La Dame blanche servie chez Dalloyau réveille les enthousiasmes à commencer par sa chantilly dense et ferme. La glace vanille ensuite, voluptueuse, nappe la cuillère et laisse une douce longueur en bouche déconcertante. Reste les éclats de meringue pour le croustillant de la composition et, surtout, la sauce au chocolat noir de couverture à 71% qui, coulée chaude, durcit au contact de la glace créant, de fait, une coque craquante et fondante en bouche, jouant le contraste chaud-froid avec bonheur… Un bonheur facturé 11 €. What else ? Nothing else…
aux Terrasses du Port, 9, quai du Lazaret, Marseille 2e arr. Infos au 04 91 45 75 11.

En bref

Ban des Vendanges à Visan Pour cette 5e édition, les festivités débuteront à 17h, par un concert de l’orchestre de chambre de Lyon, dirigé par Vincent Balse (concerto pour piano en la majeur KV 488 de W.A. Mozart ; concerto pour 2 violons en ré mineur de J.-S. Bach ; quintette pour piano et cordes de N. Kapustin ; valse sentimentale de I. Tchaïkovski ; Azul Tango de R. Galliano).
A l’issue du concert, le défilé des membres de la confrérie Saint-Vincent de Visan, (une des plus vieilles confréries bachiques de France) intronisera quatre personnalités sur la place du Jeu de Paume. Un buffet sera ensuite dressé dans la cour de l’hôtel de Pellissier où seront servies les cuvées de 10 caves et domaines de l’appellation. A l’origine du ban des vendanges, le seigneur local levait une bannière à ses armes, d’où le nom de ban, ce qui levait l’interdiction de ramasser du raisin et non pas l’autorisation de commencer la vendange. Le raisin était goûté par les autorités compétentes qui déclaraient qu’il était mûr. La récolte et le foulage pouvaient alors commencer. Infos et réservations au 04 90 41 97 25 ; tarif : 30€.

Arles, expo au chardon Du 1er août au 30 septembre, le restaurant accueille l’exposition du photographe Samir Ben Rahma : “les Catalanes”. “Nous sommes honorés d’accueillir sur nos murs et pour le plus grand bonheur de vos pupilles, de votre mémoire, de la mémoire des Marseillais, cette expo qui est un hommage au passé, aux femmes et à leurs années glorieuses !” explique l’équipe du restaurant, réputé pour accueillir tout au long de l’année des chefs en résidence, des vignerons, des artistes et des bons vivants. 37, rue des Arènes à Arles ; infos au 09 72 86 72 04.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Abonnez-vous à notre newsletter