La Ciotat

Flacons, c’est fini. L’aventure aura duré un an, Jonathan Poncelet à l’assiette et Enzo Cala, au verre ont décidé de vendre leur restaurant de la rue du Maréchal Foch dans le Vieux-La Ciotat. On regrettera le credo du duo : faire bien, bon et cool. D’après les rumeurs, Jonathan restera à La Ciotat pour se déporter en périphérie et faire vivre une table essentiellement du midi. A suivre.

Saint-Tropez

Lignac et de deux ! Il y a deux ans, pour leur toute première ouverture hors Paris, Cyril Lignac et Benoît Couvrand avaient choisi de s’installer sur la route des plages. Cet été 2024, ils ouvrent une seconde adresse au cœur du village, non loin du port. La boutique proposera une sélection de pains, viennoiseries, goûters, pâtisseries (pavlova aux fruits rouges, un fondant chocolat praliné, une tropézienne framboise, une tarte abricots) et des chocolats. Une gamme de salés complétera l’offre avec des quiches, clubs sandwiches, croque-monsieurs, des pissaladières et focaccia.
• 66, route des Plages et 1, rue de l’Annonciade, infos au 04 98 13 78 73.

Marseille

► Les réservations pour dîner sur l’île Degaby sont ouvertes. De mai à octobre, l’île Degaby accueille un restaurant et un bar éphémères, une première dans l’histoire séculaire de ce fortin construit pour une vedette de music-hall au début du XXe siècle. Le restaurant proposera tout l’été  une cuisine tournée vers la Méditerranée, faisant la part belle à la saison, aux producteurs et artisans de la région. Des plats signatures pourront être partagés accompagnés d’une carte de vins sélectionnés avec soin. La réservation est indispensable afin d’assurer le transport en bateau. La carte proposera 3 entrées, 3 plats et 3 desserts, ainsi que des plats signature pensés comme des pièces à partager. C’est Sébastien Dugast qui assurera la partition comestible. Originaire de Nantes et après avoir bossé dans des restaurants étoilés, il fut un temps le chef de la SMA Stéréolux à Nantes où il a pu associer ses deux passions, la cuisine et la musique. Après avoir roulé sa bosse en Australie et aux USA, il s’installe à Marseille en 2012 au côté de Gérald Passédat au Môle, au cœur du Mucem. Attaché aux techniques de la cuisine traditionnelle française, Sébastien Dugast cherche la simplicité dans le travail du produit rigoureusement choisi. La maîtrise des cuissons et des jus sont fondamentaux pour lui. En 2021, Sébastien Dugast co-crée Mensa avec Romain Nicoli. Ils accompagnent l’île Degaby depuis 2023 pour la création de son bar et de son restaurant.
• Pour réserver vos soirées, c’est ici.

► Ouverture de la citadelle le 4 mai Après avoir ouvert temporairement l’été dernier (elle était fermée au public depuis plus de 350 ans !), la citadelle autrement connue sous les noms de Fort Saint-Nicolas ou Fort d’Entrecasteaux, ouvre ses portes au grand public, et cette fois de façon pérenne. Cet été, de nombreux évènements attendront les visiteur : visites théâtralisées, concerts, escape games, accès aux jardins, le tout avec bar et  un restaurant qui seront dorénavant ouverts toute l’année.

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.

Suis-nous sur les réseaux

Art de vivre

Le Top 3 des meilleures glaces, coupes et parfums de Marseille

Ils mettent en valeur des produits typiquement marseillais, se distinguent par l’originalité de leurs formules
ou, a contrario, l’extrême rigueur dans l’application des recettes traditionnelles.
A défaut de dire qui fait les meilleures glaces de Marseille, voici notre top 3

glaciers marseillais1. Liminana pour les textures et les arômes
Les deux sorbets inspirés par la fameuse marque des Cristal Liminana, anis-orgeat et anis, sont en train de conquérir Marseille. On doit à Karine Aprile-Morisse qui cultivait la nostalgie des yétis à l’orgeat et à l’anis qu’elle dévorait, enfant, tous les étés. Maristella Vasserot, dirigeante de Cristal Limiñana, a compris tout l’intérêt que cette collaboration pouvait susciter pour sa marque : « Notre famille fabrique le Cristal depuis 1884, c’était pour nous l’occasion de nous diversifier et de conquérir de nouveaux publics ». Approché par les deux jeunes femmes, le glacier marseillais Jérôme Cellier s’est joint à l’aventure pour élaborer la recette de ces deux délicieux sorbets. Le résultat ? Une glace exceptionnelle de fraîcheur dans sa texture et ses parfums.
10 euros le pot d’un demi litre ; en vente chez Cristal Limiñana, boutique d’usine 99-101 bd Jeanne d’Arc (5e arr.) ; le kabanon à Boulettes (kabanonaboulettes@gmail.com) et les Glaciers marseillais, 138, av Pierre Mendès France (8e arr).

2 et 3. Le Glacier du Roi, pour les recettes
Avec l’ouverture il y a quelques semaines d’une deuxième boutique plage des Catalans, plus rien ne semble arrêter Florence Bianchi. Gage de ce succès, les parfums et nouveautés qui apparaissent au fil des saisons comme une collection qui ancre cette maison au rang des institutions. Cet été, ce sont le kiwi menthe, baptisé Saint-Tropez, et le caramel salé-cacahuètes pralinées qui tiennent le haut du pavé. Ces deux nouveaux parfums intègrent à merveille les recettes les plus estivales à l’instar du kiwi-menthe qui accompagnera une salade de fruits frais, la chlorophylle s’associant à merveille au sucré des fruits. On pourra napper de chocolat noir fondu le caramel salé-cacahuètes pralinées pour une association pertinente.
4, place de Lenche, Marseille 2e arr. (04 91 91 01 16, ouvert le soir également) et Côté mer, 39, rue Papety Marseille 7e arr. (de 8h30 à 19h30).

4. Dalloyau, un très grand classique
La recette est simple mais le résultat a de quoi épater plus d’un exigeant. La Dame blanche servie chez Dalloyau réveille les enthousiasmes à commencer par sa chantilly dense et ferme. La glace vanille ensuite, voluptueuse, nappe la cuillère et laisse une douce longueur en bouche déconcertante. Reste les éclats de meringue pour le croustillant de la composition et, surtout, la sauce au chocolat noir de couverture à 71% qui, coulée chaude, durcit au contact de la glace créant, de fait, une coque craquante et fondante en bouche, jouant le contraste chaud-froid avec bonheur… Un bonheur facturé 11 €. What else ? Nothing else…
aux Terrasses du Port, 9, quai du Lazaret, Marseille 2e arr. Infos au 04 91 45 75 11.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.