Marseille

► Soirée raclette à Notre-Dame-de-la-Garde Pour contribuer au financement des gros travaux d’entretien de la basilique, le père Espinosa, recteur du sanctuaire, et l’équipe qui gère le Restaurant, ont eu l’idée d’organiser des dîners dont l’intégralité des bénéfices est reversée à l’entretien du site. Chaque soirée débute à 19h par une visite privée de la crypte et de la basilique suivie, à 20 heures, d’un apéritif, puis du dîner (50 € par personne). Pour répondre aux morsures du froid hivernal, une soirée raclette est organisée le jeudi 7 mars en partenariat avec la fromagerie La Meulerie. Le dîner fondant et délicieusement parfumé sera servi sur une seule et longue table unique. Bonne humeur garantie.
• Pour la soirée raclette du 7 mars, s’inscrire ici.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Mes recettes

Boulettes de quinoa au curcuma et crottin de Chavignol AOP

Boulettes de quinoaPréparation : 30 min / Cuisson : 3 min

Votre marché pour 4 personnes : 80 g de quinoa ; 1 litre d’eau ; 1 cuil. à café de gros sel ; un demi oignon ; 1 gousse d’ail (pelée et dégermée pour être digeste) ; 200 g de pois chiches cuits égouttés ; 2 cuil. à soupe de farine ; 1 cuil. à soupe de fécule ; 1 cuil. à soupe de curcuma ; 2 Chavignols AOP ; 1 jaune d’œuf et 100 g de chapelure.
Pour la sauce à tremper : 60 g de palet de chèvre frais ; 2 cuil. à soupe de crème fraîche ; 1 cuil. à soupe de vinaigre de cidre ; 1 cuil. à café de miel ; 1 cuil. à soupe de ciboulette hachée ; sel et poivre du moulin.

On y va : rincer le quinoa et le mettre dans une casserole avec l’eau et le gros sel. Porter à ébullition, baisser et laisser cuire à couvert à feu doux pendant 10 minutes. Couper le feu et laisser gonfler à couvert encore 10 minutes. Parallèlement, confectionner la sauce à tremper. Mélanger le palet de chèvre frais avec la crème fraîche. Ajouter la ciboulette et le vinaigre de cidre et le miel. Saler, poivrer. Peler et hacher l’ail et l’oignon dans un robot mixeur. Ajouter les pois chiches, le quinoa, la farine, la fécule et le curcuma. Hacher à nouveau, saler, poivrer. Couper le Chavignol AOP en petits cubes. Les incorporer à la pâte. Façonner une vingtaine de boulettes. Les passer successivement dans le jane d’œuf et la chapelure. Plonger les boulettes par petite quantité dans l’huile de friture pas trop chaude pendant 3 minutes. Éponger si nécessaire sur du papier absorbant. Servir les boulettes de quinoa de Chavignol accompagnées de la sauce au palet frais.

Bonus : le quinoa, passeport pour la forme.

Photo © Studio Mixture Anicap