Marseille

► Soirée raclette à Notre-Dame-de-la-Garde Pour contribuer au financement des gros travaux d’entretien de la basilique, le père Espinosa, recteur du sanctuaire, et l’équipe qui gère le Restaurant, ont eu l’idée d’organiser des dîners dont l’intégralité des bénéfices est reversée à l’entretien du site. Chaque soirée débute à 19h par une visite privée de la crypte et de la basilique suivie, à 20 heures, d’un apéritif, puis du dîner (50 € par personne). Pour répondre aux morsures du froid hivernal, une soirée raclette est organisée le jeudi 7 mars en partenariat avec la fromagerie La Meulerie. Le dîner fondant et délicieusement parfumé sera servi sur une seule et longue table unique. Bonne humeur garantie.
• Pour la soirée raclette du 7 mars, s’inscrire ici.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Mes recettes

Les boulettes tajine d’agneau citron confit et figues de Karine

boulettes tajineVotre marché pour environ 40 boulettes de 30 g : 1 kg d’épaule d’agneau de Provence ; 200 g d’oignons ; 50 g de carotte ; 200g de chapelure de pain ; 50 g de céleris rave ; 15g de mélange raz el-hanout ; 100 g de figues ; 200 g de citron non traité ; 200 g de tomate ; 300 g de sucre et une botte de coriandre.

On y va : désossez l’épaule d’agneau (garder les os) et faire sauter dans une poêle les os et la viande. Dans un autre sautoir faire revenir les légumes (oignons, carottes et cèleri), rajoutez 200 g de sucre afin de caraméliser les légumes. Pelez les citrons : avec la pulpe déglacer le caramel de légumes préparé juste avant, puis rajouter la viande déjà revenue. Rajouter de l’eau à hauteur pour couvrir la viande, rajouter les tomates préalablement coupées en morceaux et épépinées, le raz el-hanout. Saler et poivrer, laisser cuire 2 bonnes heures, la viande doit être fondante.
Préparez les citrons confits (vous pouvez également en acheter tout prêts dans le commerce).
Si vous souhaitez les préparer, il faut tailler la peau du citron en julienne : blanchir 3 fois (départ eau froide), puis confire avec 100 g de sucre et 200 g d’eau (il faut que le citron devienne transparent). Une fois que la viande est cuite  (enlever l’os) et décanter, c’est-à-dire séparer le jus de la viande. Faire une compotée avec la viande et un peu de jus jusqu’à absorption complète de jus de cuisson et finir avec les figues fraîches, rajouter trois quarts de la coriandre et trois quarts du citron confit.
Façonner des boules de 25 g et paner dans une chapelure de pain en y ajoutant le reste de citron confit et de coriandre. Paner de nouveau mais cette fois ci à l’anglaise, en roulant les boulettes dans la farine, l’oeuf et la chapelure. Vos boulettes sont prêtes à passer en friture (huile à 180°C), juste 40 secondes !

Nos plus vifs remerciements à Karine qui conduit son camion à boulettes partout à Marseille chaque fois qu’un événement l’appelle.

Bonus : plein d’idées boulettes ici.