Restaurants en Provence

Avec le Bon Burger, Jérémy tient le bon bout

le bon burgerJérémy a 25 ans, il s’apprête à vivre son troisième été aux commandes de ce  restaurant à burgers ouvert en août 2014. Son ambition était claire : proposer des burgers bien faits, avec des potatoes maison, une adresse pour jeunes étudiants qui mangeront ici sans se prendre la tête. Deux années sont passées et le contrat est rempli ; en ce moment, des foules de touristes tirent la chaise en terrasse, quelques clubbers s’y retrouvent, cohabitant sans gêne avec des quincas venus manger sur le pouce. Très fréquemment en vadrouille à Miami, Jérémy en a rapporté quelques principes  de base qui, pour être évidents, ne sont guère fréquents : tous les burgers sont proposés avec un pain boulanger, une viande hachée fraîche du jour et des pommes de terre travaillées sur place. La carte propose des classiques peu surprenants : fish frais, à cheval, végétarien, burger du Taj et français. La carte des salades n’échappe pas à la fameuse César mais élaborée dans les règles puisque les aiguillettes de poulet sont escortées de croûtons à l’ail, parmesan, huile d’olive, oeuf mollet et la fameuse sauce éponyme. Quelques fourchettes de coleslaw revigorant plus tard, voici qu’arrivent les brownies, tiramisu Nutella et tatin maison. Certes l’adresse est classique et surfe sur une recette simpliste mais il y a tout de même de belles idées à l’instar de la formule tapas (mini burgers boeuf, poulet, saumon) qui fait les bonheurs des tout petits, puisqu’à leur taille ! En résumé : une adresse qui ne se prend pas au sérieux, joue sur une formule simple avec des tarifs en adéquation. Proposant un service non-stop, le burgers bar de Jérémy parvient à servir des viandes bien cuites dans une ambiance cool. C’est aussi ça une adresse sympa.

24, place aux Huiles, Marseille 1er ; infos au 04 91 52 20 52. Carte 20 €.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

In memoriam.- Claude Criscuolo s’est éteint samedi 23 janvier dernier, à 79 ans, victime de la Covid-19. Cette figure de la nuit marseillaise était le fils de Vincent qui, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, avait fondé la pizzéria éponyme dans le quartier des Cinq Avenues à Marseille. Claude avait pris la succession de son père en 1977 transformant ce restaurant de quartier populaire en rendez-vous du Tout-Marseille où comédiens, chanteurs et politiques se pressaient. Les années 70 et 80 marqueront son heure de gloire, les stars de l’OM, Johnny Hallyday et autres chanteurs qui venaient de se produire sur scène, rejoignaient la pizzéria pour y dîner et festoyer jusqu’à très tôt le lendemain matin… Claude avait quitté le restaurant en 2003 pour se consacrer à bien d’autres passions. Linda, sa veuve, ses enfants Isabelle, Marie, Thomas et Stéphane ainsi que tous ses proches pleurent aujourd’hui la dernière “figure” de Marseille.

Terre Blanche annonce la nomination de Christophe Schmitt au poste de chef des cuisines.- Le Resort de Terre Blanche Hotel Spa Golf Resort 5 étoiles, a nommé Christophe Schmitt au poste de chef pour prendre les rênes des différents restaurants, dont Le Faventia, étoilé au guide Michelin (le guide rigolo qui décerne des étoiles aux restaurants fermés). Christophe Schmitt succèdera ainsi au Chef étoilé et meilleur ouvrier de France, Philippe Jourdin, qui prend sa retraite et dont il était le second, pour perpétuer une cuisine aux saveurs du Sud. Dans la continuité de cette philosophie qui allie tradition et touches innovantes, Christophe Schmitt proposera une cuisiné axée sur les meilleurs produits locaux rendant hommage au terroir. “C’est un honneur pour moi et un très grand défi de succéder à Philippe Jourdin. A Terre Blanche, ce Mof a marqué l’histoire de la gastronomie, et il m’a aussi beaucoup appris. C’est avec beaucoup d’émotion que je lui succède aujourd’hui, plus que jamais conscient des responsabilités qu’il me lègue” a déclaré Christophe Schmitt.