Art de vivre

Le C2 invente le concept lifestyle, vitrine du best-of commerçant marseillais, pour ses clients

life-style-c2Novatrice, originale, insolite… Appelez-la comme vous voulez mais l’opération lifestyle lancée par l’hôtel C2 est innovante en tout point.  Pour une 1 nuit en chambre double pour 2 personnes, l’équipe du C2 a eu l’idée de proposer une kyrielle de cadeaux illustrant l’art de vivre à la marseillaise qui n’a rien à envier à d’autres grandes métropoles. Pour accompagner une bouteille de vin blanc cassidain servie en chambre (clos d’Albizzi), l’écailler toinou propose un plateau de coquillages et de fruits de mer frais prêt à êter dégusté (1 homard breton, 2 clams, 12 huîtres n°3, 2 langoustines, 12 moules dégustation, 6 crevettes royales, 4 palourdes, 18 bulots cuits et 4 amandes). Pour parfaire l’offre, le C2 offre 2 entrées au Mucem et un circuit shopping avec des surprises et des réductions de prix négociées chez les commerçants les plus pointus de Marseille (le Labo, Marianne Cat, Agnès b., la Compagnie de Provence etc).
Et pour vous remettre de toutes ces émotions, un accès illimité au spa de l’hôtel et 2 petits-déjeuners américains seront servis en chambre. Parce qu’un hôtel ne se limite plus à la seule location de chambres, le C2 souhaite susciter l’émotion et raconter une histoire… Et qui mieux que Delphine Clemente, sa directrice, pour nous en lire les meilleures pages ?

369 € pour 2 personnes, 48, rue Roux de Brignoles, Marseille 6e arr. ; infos au 04 95 05 13 13.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.