Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Région

L’union des œnologues de France vient de dévoiler le palmaréès des 41e Vinalies qui se sont tenues à Dijon à la fin du mois de mars. 46 dégustateurs ont goûté 1827 vins ; 505 bouteilles ont été primées dont 202 blancs, 188 rouges et 110 rosés. La palme « Rhône-Provence-Corse » a été attribuée à la cuvée des Vignerons du Luc, Côtes de Provence « Notre Dame des Anges », Baleti Manifi, Rosé, 2023 (avec 97/100 points). Le palmarès Provence se compose de 98 médailles (17 grand or, 45 or et 36 argent).

Marseille

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.
Juan Pulgarin… le come back. Le plus célèbre colombien de la ville reviendra d’ici le mois de mai rue d’Aubagne pour nous y régaler des spécialités qui ont bâti sa réputation.

Une bière à la navette. Ils étaient tous là, jeudi 4 avril au soir, sur la place de Lenche, à goûter et célébrer cette nouvelle bière de la brasserie la Minotte. Une bière blanche aux accents marseillais, aux parfums des navettes des Accoules ! Bien sûr, José Orsoni dit-Jo Navettes, et ses enfants, Marie-Julie et Clément étaient de la fête, pas peu fiers de cette création à laquelle ils ont participé (surtout Clément)… Une bière ultra fraîche, très peu amère qui a nécessité 20 kg de biscuits par brassin et quelque 2 mois de fermentation. A découvrir à la Descente des Accoules (le caviste du 4, rue de l’Evêché, 2e), au Café du théâtre (12, place de Lenche, 2e) et dans tout le réseau des revendeurs des bières La Minotte.
• Infos au 04 91 90 99 42

Suis-nous sur les réseaux

Art de vivre

Marseille renoue avec les courses de garçons de café

garçons de caféA vos marques, prêts… Café !
 L’exposition Café In au Mucem s’annonce pour être l’un des moments phare de la programmation muséale de fin d’année à Marseille. Afin de réveiller la curiosité du grand public, le Mucem organise une course de garçons de café et redonne vie à une tradition oubliée. Le principe : les garçons et filles de café parcourent une boucle de 3,5 km entre Mucem et ombrière du Vieux-Port (aller-retour). Le tout, dans les conditions exactes de leur service, c’est-à-dire sans jamais courir, et en veillant à ne pas renverser le contenu de leur plateau. Les courses de garçons de café trouvent leur origine à Paris, au début du XXe siècle. A Marseille, elles avaient lieu sur la Canebière dans les années 60. Bien qu’elles se déroulent encore aujourd’hui dans plus de 50 pays (de Hong Kong à Jérusalem en passant par Tokyo, Buenos Aires et Washington), elles sont partout associées à la culture française.
Course des garçons de café, samedi 29 octobre. Départ à 15h du Mucem. Les garçons et filles de café peuvent s’inscrire en cliquant ici.

On boit son café comme au XVIIe siècle à La Samaritaine
 Saviez-vous que le premier café de France a été ouvert à Marseille et qu’il était tenu par un Arménien ? C’est cette anecdote et tant d’autres que Patrick Boulanger (conservateur du patrimoine culturel de la Chambre de commerce) et Ludovic Loizon (double champion de France barista) vous proposent de découvrir. Dès son introduction en Provence au XVIIe siècle, la population a pris un grand plaisir à déguster cette boisson chaude bizarre servie non loin de l’hôtel de ville… En dépit du discrédit que tentaient de jeter sur elle de savants médecins de la faculté d’Aix. Et à l’issue du « cours d’histoire », une dégustation de cafés réalisés à la façon du XVIIe sera proposée aux participants…
Le 5 novembre à la Samaritaine, 2, quai du Port, Marseille 2e arr. 

Christophe Bacquié chef de l’année chez les Lyonnais
 Il y a peu, au palais de la Bourse de Lyon s’est tenu la 9e édition des trophées de la Gastronomie et des Vins, parrainée par le cuisinier Pierre Gagnaire. Lors de cette soirée, Christophe Bacquié, chef des cuisines des restaurants de l’Hôtel & Spa du Castellet, a reçu le trophée de Chef de l’Année 2016 succédant ainsi à Arnaud Lallemand. Depuis 2007, les trophées de la Gastronomie et des Vins récompensent les meilleurs professionnels de la cuisine, de la pâtisserie et de la sommellerie de la région Rhône-Alpes. Tous les ans, autour d’une soirée d’exception orchestrée par Les Toques blanches lyonnaises et le quotidien Le Progrès, plus de 400 personnes se retrouvent autour d’un repas signé par plusieurs cuisiniers.