Restaurants en Provence

Cassis, un village, 3 idées de restos

CassisCassis est un joli petit port de pêche que la mairie a massacré en repavant les rues, ravalant, lissant, anesthésiant les façades, transformant le centre-ville en décor de “Plus belle la vie”. Il n’y a plus dans le centre de Cassis que des géraniums et pétunias en pots, les mousses aux murets, les petites herbes poussant dans les fissures ou entre les pavés ayant été éradiquées. Il n’en demeure pas moins qu’on y vient encore avec plaisir et qu’à quelques kilomètres de Marseille, on a l’impression d’être loin, très loin, en vacances dans une villégiature méditerranéenne. A Cassis, les tables foisonnent ; je vous ai sélectionné 3 points de chute pour 3 budgets avec 3 ambiances différentes. Et n’oubliez pas, réservez avant d’y aller !

⇒ La Stazione Une trattoria qui depuis le 25 mai 2006 propose une carte rouge de tomates, dorée d’huile d’olive et salée d’anchois. Les pizzas sont au garde-à-vous bien sûr, mais il faut leur préférer l’assiette d’antipasti et les spécialités italiennes (côte de veau, pâtes en déclinaison, linguine alle vongole, etc). Vins italiens et cassidains dûment sélectionnés.

39, ave Victor-Hugo, 13260 Cassis ; réservations au 04 42 01 16 60. Comptez 30-35 €.

⇒ La Villa Madie Un an et demi que Dimitri Droisneau (34 ans) a pris possession des cuisines de cette villa aux terrasses plongeant dans la mer. Cadre de rêve, cuisine de haute volée. Oubliez les tongs dans un restaurant 2 étoiles Michelin mais l’atmosphère est très détendue. C’est chérot mais ça vaut vraiment le coup.

Lire la critique https://le-grand-pastis.com/la-villa-madie-a-cassis/

⇒ La Goccia d’Olio Une table italienne qui aligne les stars du genre : antipasti misti, insalata caprese, tagliatelle pomodoro basilico, bresaola, burrata… C’est Alfredo qui cuisine, à l’entrée, une trancheuse débite de fines tranches de jambon cru translucides. Le parmesan affiche 24 mois d’âge au compteur, l’escalope de veau est servie milanese primavera, les saltimbocca alla romana et les ravioli au homard sont conformes à la tradition. Tiramisu, gratin de fruits façon sabayon, glace vanille-café expresso sont servis en dessert dans un cadre un peu old style mais de bon goût, un peu chérot cependant.

19, rue Michel-Arnaud à Cassis ; réservations au 04 42 01 38 31 ; comptez 45-50 €.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Il y a aussi un merveilleux restaurant Libanais : ” d’une rive à l’autre ” ! J’ai un gros penchant pour cette extarordinaire cuisine et tout y est d’une fraîcheur sans conteste et d’une finesse incroyable !

  • …Bonjour, je découvre votre site, très agréable….et de bon goût…Et donc je permets …d’ajouter à votre choix sur Cassis, ” Angélina”!! Jean, le chef nous régale de sa “vraie” cuisine dans une ambiance fraiche et à l’abris de la foule. Bien à vous. Stella. Amatrice de bons goûts….

Vite lu

Une bouillabaisse marseillaise chez un fromager aixois Si vous habitez Aix, plus besoin de venir à Marseille pour y déguster le plat emblématique. Vous avez désormais la possibilité de commander une bouillabaisse chez le fromager Benoît Lemarié (55, rue d’Italie à Aix) et il suffit de venir la récupérer le lendemain… Cuisinée avec beaucoup de talent par Gilles Carmignani, restaurateur marseillais (la Table de l’Olivier, 56, rue Mazenod, Marseille 2e arr.), la bouillabaisse est cuisinée le jour même, signe ultime de fraîcheur et de qualité. Prix : 46 € par personne. Infos au 04 42 66 50 06.

La cuisine d’été de Sophie, de Sophie Dudemaine sortira en librairies le 2 mai. Voici l’été, ses barbecues, ses salades colorées… Que l’on se retrouve autour du gril ou d’une simple tablée quotidienne, les mois estivaux sont toujours la promesse de douces saveurs grillées, fraîches et vitaminées. “Apéro, grillades, tartes, salades, desserts… les légumes et fruits d’été côtoient les viandes et crustacés, pour offrir à chacun la joie de bien manger, tout simplement. Je vous ai préparé 90 recettes salées et sucrées, délicieusement ensoleillées” promet Sophie qui cite le rôti de bœuf en croûte de moutarde, les saint-jacques à la plancha et la salade de pastèque. Photos de Rina Nurra, 224 pages, La Martinière Ed., tarif : 24,90 €.

Le GP sur les réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter