Restaurants en Provence

Le Carré d'Herbes à l'Isle-sur-la-Sorgue

carre dherbes 1On connaissait la tête au carré, la coupe au carré, le carré d’as ou le carré d’agneau et voici le Carré d’Herbes ! Pour être charmante, l’adresse l’est ; il vous faudra passer un porche pour goûter la quiétude de cette vaste cour arborée agrémentée de boutiques de déco-brocantes-antiquités. Une petite fontaine, une tonnelle, des parasols et des tables dont le sage alignement est perturbé par des chaises Tolix multicolores faussement vieillies. Le service est à la fois gentil et courtois, ce qui est une prouesse car, dans les régions hautement touristiques, dès qu’arrive l’été, les restaurateurs frisent souvent la crise d’hystérie. A sa carte, le chef aligne un foie gras de canard mi-cuit aux épices et poivre Timut, gelée au champagne et pain d’épice toasté, une tartine à la brandade, légumes confits, confiture d’olives noires et roquette, un oeuf fermier cuit à 64°!c, copeaux de Lomo ibérique, émulsion d’asperges et les pointes au balsamique de beaumes de venise, un tartare de dorade à la mangue et sel rouge de Hawaï, vinaigrette mangue citron vert. Quelques allusions tropicales, des produits d’ici, une technique classique… le mélange est séduisant.

13, avenue des 4 Otages, 84800 ; résas au 04 90 38 23 97.
Déjeuner : 18 €. Formules 25 et 32 €.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

En bref

Propulsion Jeudi 26 septembre, rendez-vous  sur le parvis des Archives et de la Bibliothèque départementales des Bouches-du-Rhône (bd de Paris, 2e arr). A 18h , conférence à l’auditorium sur le thème de : “la pieuvre, métamorphoses et stratégies”, avec Jean Arnaud et Vladimir Biaggi suivie d’une signature de leur livre Du poulpe à la pieuvre. Rumeurs, couleurs, saveurs. A 19h, sur le parvis, des cuisiniers originaires du pourtour méditerranéen proposeront des recettes métissées à base de céphalopodes inspirées de leur culture culinaire et préparées avec des produits locaux.
Par Sébastien Cortez et Leslie Dorel, Nadia Lagati et Philippe Ivanez, Gérard et Sylvie Calikanzaros.
Concert jusqu’à minuit avec Germaine Kobo & Bella Lawson et la Mobylette sound system.

Le grand marché de la friche du 7 octobre sera poulpesque Ce soir-là, 40 producteurs de la région seront présents (fruits et légumes d’automne, des fromagers, viande de volaille et de bœuf, du vin et du pain, des épices et des infusions, des herbes aromatiques ainsi que du poulpe frais, séché, fumé, en conserve…)
En cuisine, Philippe Ivanez (Les Jnoun Factory / Gargantuart) cuisinier, artiste, plasticien et photographe fera chanter les supions, encornets, seiches sur sa plancha accompagnés de panisses frites nappées de black (encre de seiche, wasabi) ou orange mayo (paprika basque fumé). La brigade des grandes Tables préparera une marmite de daube de poulpe, pour rassasier les plus affamés. Au four à bois, une pizza de la mer. Au micro de Pierre Psaltis (Le Grand Pastis) et Jonah Senouillet (Radio Grenouille), on parlera du poulpe avec des invités et des experts. Toutes les infos ici.

Abonnez-vous à notre newsletter