Restaurants en Provence

Le café Kulte serait-il culte ?

cafekultededansSaviez-vous que le bâtiment des Docks est riche de symboles ? Cet ensemble est long de 365 mètres, faisant référence au nombre de jours par an, il compte 4 cours pour symboliser les 4 saisons, 52 portes correspondant au nombre de semaines dans une année et 7 niveaux pour le nombre de jours dans la semaine.

cafekultededans3En total réaménagement, nos vieux docks abritent depuis quelques semaines le café Kulte. Kulte, c’est une marque de fringues qui assume ses origines marseillaises et séduit une clientèle bobo, dans l’air du temps. C’est donc dans une atmosphère industrielle que la marque a choisi d’installer un café s’appuyant au passage sur Fabien Morréale, un chef de Martigues qui a connu son heure de gloire en participant à l’émission Top chef (saison 4). Il en résulte une carte de salades, sandwiches, wraps (celui à base de canard est savoureux mais graisseux) et petits plats appétissants correspondant bien à une clientèle de bureaux affamée. Morréale a beaucoup insisté pour que l’origine locale des produits fût mentionnée : agneau d’Istres, légumes du pays salonnais, huile d’olive de Fontvieille, riz de Camargue, volailles de la plaine de la Crau, yaourts de Miramas. Plats, salades et sandwiches sont préparés dans la cuisine du chef à Martigues puis convoyés en camionnette à Marseille pour le service de midi. Pains (6 variétés) et viennoiseries sont garantis maison, ce qui n’est pas pour déplaire.

Du petit-déj’ matinal (je vous recommande le jus de framboises des Pressoirs de Provence à Saint-Andiol) à la pause café en passant par le déjeuner, Kulte a réussi le pari de créer un univers gustatif à l’échelle de ses collections vestimentaires. Un modèle du genre.

Café Kulte (rue qui longe le bâtiment des Docks à l’arrière dans le sens place de la Joliette – Arenc) Marseille 1er arr. ; infos au 09 67 19 28 12. De 7h à 17h. Formules 7,90 et 8,50 € ; carte 12-15 €.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

En bref

Le grand marché de la friche sera poulpesque A chaque nouvelle saison, les grands marchés mettent en vedette un produit et le lundi 7 octobre, pour la session d’automne, le poulpe fera l’objet de toutes les attentions. Ce soir-là, 40 producteurs de la région seront présents (fruits et légumes d’automne, des fromagers, viande de volaille et de bœuf, du vin et du pain, des épices et des infusions, des herbes aromatiques ainsi que du poulpe frais, séché, fumé, en conserve…)
En cuisine, Philippe Ivanez (Les Jnoun Factory / Gargantuart) cuisinier, artiste, plasticien et photographe fera chanter les supions, encornets, seiches sur sa plancha accompagnés de panisses frites nappées de black (encre de seiche, wasabi) ou orange mayo (paprika basque fumé). La brigade des grandes Tables préparera une marmite de daube de poulpe, pour rassasier les plus affamés. Au four à bois, une pizza de la mer. Au micro de Pierre Psaltis (Le Grand Pastis) et Jonah Senouillet (Radio Grenouille), on examinera le poulpe avec passion aux côtés d’invités et experts qui se succéderont à table de 18h à 20h. De 20h15 à 21h30, place au solo poulpesque et psychédélique de LpLpo, créature énigmatique qui se nourrit de courant électrique et de sons cabalistiques. Sans oublier la plongée sous-marine et lunaire avec les photos de Denis Cartet. Toutes les infos ici.

Abonnez-vous à notre newsletter