Magazine

A Cassis, la Villa Madie présente sa brasserie du Corton

La Villa Madie poursuit sa métamorphose. Après les travaux d’embellissement de la salle du restaurant en 2015, la rénovation complète de la cuisine en 2016, Dimitri et Marielle Droisneau viennent d’achever le relookage complet du bistrot au premier étage. “Nous avons aussi donné un nouveau nom au bistrot en le baptisant “la brasserie du Corton” qui nous semblait plus en adéquation avec la nouvelle carte” détaille Marielle Droisneau. Cinq semaines de travaux ont été nécessaires, durant la fermeture de la Villa, du 1er janvier à la première semaine de février. “Nous avons créé une entrée indépendante pour rejoindre la brasserie sans nécessairement passer par le restaurant et repensé l’utilisation du four à bois, explique la maîtresse des lieux. Le four a été agrémenté d’un fourneau, d’une plancha, d’une grillade qui nous permettront d’imaginer beaucoup plus de recettes”.
C’est Dimitri, le chef, qui a imaginé ce nouvel espace, accueillant 50 couverts, ouvert sur une terrasse avec vue mer et sur le cap Canaille. “La carte des vins fait toujours la part belle aux vins de Cassis mais Lionel, notre sommelier, fera régulièrement part de ses coups de coeur, des suggestions provenant de tous les terroirs de France à petits prix” sourit Marielle Droisneau. C’est toujours la même équipe de fidèles artisans qui accompagne les Droisneau depuis leur arrivée à Cassis à qui le jeune couple a encore confié le chantier. On, ne change pas une équipe qui gagne…

La brasserie du Corton au sein de la Villa Madie, avenue du Revestel, 13260 Cassis ;
du lundi au vendredi au déjeuner seulement. Infos au 04 96 18 00 00. Menu 32 €, carte 50-55 €.

Photos agence le Petit Gastronome

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

En bref

Le grand marché de la friche sera poulpesque A chaque nouvelle saison, les grands marchés mettent en vedette un produit et le lundi 7 octobre, pour la session d’automne, le poulpe fera l’objet de toutes les attentions. Ce soir-là, 40 producteurs de la région seront présents (fruits et légumes d’automne, des fromagers, viande de volaille et de bœuf, du vin et du pain, des épices et des infusions, des herbes aromatiques ainsi que du poulpe frais, séché, fumé, en conserve…)
En cuisine, Philippe Ivanez (Les Jnoun Factory / Gargantuart) cuisinier, artiste, plasticien et photographe fera chanter les supions, encornets, seiches sur sa plancha accompagnés de panisses frites nappées de black (encre de seiche, wasabi) ou orange mayo (paprika basque fumé). La brigade des grandes Tables préparera une marmite de daube de poulpe, pour rassasier les plus affamés. Au four à bois, une pizza de la mer. Au micro de Pierre Psaltis (Le Grand Pastis) et Jonah Senouillet (Radio Grenouille), on examinera le poulpe avec passion aux côtés d’invités et experts qui se succéderont à table de 18h à 20h. De 20h15 à 21h30, place au solo poulpesque et psychédélique de LpLpo, créature énigmatique qui se nourrit de courant électrique et de sons cabalistiques. Sans oublier la plongée sous-marine et lunaire avec les photos de Denis Cartet. Toutes les infos ici.

Abonnez-vous à notre newsletter