Art de vivre

Castelain à l’heure cubaine, Olivier Scola à la maison et la Mama fait la fiesta

chocolats-castelainA Aix, Olivier Scola régale nos fêtes de fin d’année
 Du baptême au mariage, de l’anniversaire à la réunion entre copains, la cuisine d’Olivier Scola se savoure au resto ou… à la maison. Le cuisinier aixois, aux commandes de Ze Bistrot, propose, comme l’an dernier, de vous accompagner pendant les fêtes de fin d’année. Ce compagnon du tour de France livre à domicile un repas complet de l’entrée au dessert. Il suffit de commander, de se faire livrer, de réchauffer et de se régaler ! Une idée de prix ? Le menu de Noël à emporter propose un saumon mariné aux épices avec une salade de betteraves et clémentines, une fricassée de chapon, vin jaune et pommes de terre ratte et une belle bûche de Noël mangue, noix de coco et fruit de la passion (29 € par personne). Sans oublier le saumon fumé maison, le foie gras en terrine, le chapon farci au foie gras, la fricassée de homard aux légumes d’antan vanillés ou la brioche de foie gras cèpes et fruits secs…
Commandes au 04 42 39 81 88 avant le 19 décembre. Enlèvement : le samedi 24 décembre
de 9h à 13h au restaurant Ze Bistro, 31 bis, rue Manuel à Aix.
Photo Magalie Ancenay de Luca

Marseille, le Mama fait sa boum de Noël
 Samedi 10 décembre, le Mama Shelter organise sa boum avec le Père Noël himself qui viendra animer un méga goûter, animer une battle de danse, des ateliers créatifs et plein de surprises. Franchement ? Il faut y aller parce que les boums au Mama c’est toujours génial. Et celle-ci, ça va être le feu…
Boum de la Mama Noël, samedi 10 décembre de 12h30 à 17h au Mama Shelter,
64, rue de la Loubière, Marseille 6e arr. On s’inscrit ici.

Castelain, le Papa Noël à l’heure cubaine
 Pour les fêtes de Noël, cette année, la chocolaterie Castelain a voulu mettre à l’honneur le cacao d’origine cubaine dont la production n’excède pas 1,5 tonne par an. Les cacaoyères sont situées à l’extrémité orientale de l’Ile, région la plus pluvieuse de Cuba et la production ne ressemble à aucune autre avec 95% de relief montagneux ! Les fous de chocolat noir y retrouveront notamment des notes grillées et boisées évoquant des feuilles de tabac et une longueur en bouche remarquable. Quelques épices complètent ce profil gustatif très complexe. Cette ganache trouve son écrin dans un ballotin qui lui est spécialement dédié. Elle rejoint par ailleurs la collection origine « Voyage en terres de cacao » aux côtés des origines Mexique, Papouasie Nouvelle Guinée et Tanzanie.
Chocolaterie Castelain à Châteauneuf-du-Pape, Coustellet et Althen-les-Paluds, le ballotin 240g à 17,90 €. Moulage Père Noël 120g à 9,90 euros. Commandes sur le site en cliquant ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Val labellisé. Avec l’aide du conservatoire méditerranéen, le maire de la commune du Val dans le Var, Jérémy Guiliano, vient de lancer un programme de préservation du Boussarlu, une variété endémique d’oliviers menacée de disparition. Pour un montant de 4 000 €, en plus de fonds européens, le maire veut reconnecter sa population avec ses oliviers et relancer toute une filière. Et pour commencer, le Val vient d’être labellisé « commune oléicole de France ».

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.